Société des Amis de la Bibliothèque Forney



LA COLLECTION D'EPHEMERA
DE LA BIBLIOTHÈQUE FORNEY


Photographie de M. Casiot, Conservateur de la Bibliothèque Forney

Exposition Questions d’étiquette

Par M. Frédéric Casiot (Conservateur général, Responsable de la bibliothèque Forney),


English version

Étiquettes, emballages, factures, chromos, buvards, éventails, cartes commerciales, feuillets publicitaires, faire-part, images pieuses, bons points, papier cadeau, couronnes dorées de la galettes des Rois... Loin d'être complète, cette énumération (1) donne un aperçu du contenu de la Réserve du fonds iconographique de la bibliothèque Forney. En effet, à côté de fonds prestigieux inscrits dans l'histoire même de l'établissement (affiches, papier peints, tissus imprimés, fonds de livres anciens) la bibliothèque développe depuis longtemps une collection d'ephemera. On les compte par centaine de milliers ; mais il est difficile d'être plus précis ; ils connaissent un accroissement quotidien, fait souvent de menus dons, même si régulièrement de remarquables acquisitions enrichissent le fonds.


Quelques rappels d'histoire

Bibliothèque d'art de la ville de Paris, la bibliothèque Forney a été fondée en 1886, il y a cent vingt ans. Elle porte le nom d'un industriel dont le legs à la Ville de Paris destiné aux écoles laïques du soir pour les adultes des deux sexes, aux bibliothèques populaires et à la formation d'écoles professionnelles, fut finalement utilisé à la création d'une bibliothèque destinée aux artisans parisiens qui pouvaient s'y rencontrer, lire, emprunter des livres ou des modèles, installée au cœur du Faubourg Saint-Antoine, quartier historique des artisans du meuble et de la décoration. Répondant à un réel besoin car aucun autre établissement du même style n'existait, elle fut bientôt victime de son succès dans un local trop exigu. Décidé dès 1929, le transfert dans l'Hôtel de Sens, dans le quartier du Marais, n'intervint qu'en 1961 et c'est seulement en 1973 que la totalité des collections fut regroupée dans le nouvel établissement. Aujourd'hui, trente ans après, il souffre du même état de saturation et ressent une nécessité impérieuse de modernisation.

Des conservateurs de grande valeur, Henri Clouzot (2) et Gabriel Henriot (3) travaillèrent à donner à la bibliothèque une renommée nationale, plus tard Jacqueline Viaux (4) contribua à son rayonnement international. Sous l’impulsion d’Anne-Claude Lelieur (5) la bibliothèque acquit une grande notoriété dans le domaine des arts graphiques et de l'affiche.
Elle se signale par la diversité des documents que l'on peut y trouver : monographies et périodiques bien sûr, catalogues d'expositions et de musées du monde entier, catalogue de ventes publiques et de salons, catalogues de maisons commerciales ; et aussi un important fonds iconographique.

Pour répondre à un besoin bien spécifique, tant chez les artisans que chez les étudiants, celui de pouvoir consulter et emprunter des images, pour stimuler l'inspiration créatrice ou simplement illustrer les connaissances, le fonds iconographique a pris naissance dès la fondation de la bibliothèque. Il rassemble aujourd'hui une riche collection patrimoniale de vingt-cinq mille affiches publicitaires anciennes et modernes (la troisième de France), de papiers peints, d’échantillons de tissus, de cartes postales (un million et demi), de dessins originaux, de maquettes et d'archives et une considérable collection d'ephemera.


Définition

Les ephemera conservés à Forney sont tous les petits documents publicitaires, les imageries populaires, modestes témoins de la vie quotidienne, devenus rares car considérés sans intérêt et sans valeur jusqu'à une époque récente, documents à diffusion gratuite ou accompagnant des produits usuels de consommation et "jetables" par essence. Le document doit se présenter comme un objet à deux dimensions, donc "à plat". Il n'y a que quelques exceptions à cette règle (quelques couvercles et boîtes remarquables par leur iconographie et leur impression). Les affiches, les affichettes et cartons ne sont pas considérés dans cette catégorie et constituent un fonds à part.

Cette collection se situe au point de rencontre d'axes forts de la politique documentaire : ornementation, art graphique, imagerie, art publicitaire. Elle est complémentaire des autres ressources (livres, périodiques, catalogues commerciaux) et ne saurait en être dissociée. Si le caractère populaire de l'imagerie, le poids de nostalgie de ces documents rescapés de la vie quotidienne attire un nombreux public en quête de ses traditions, sa valeur historique n'échappe pas aux chercheurs. Ces ephemera renseignent les historiens sur l'évolution des goûts, du graphisme, de la publicité, des mœurs et de la société en général. Parmi les domaines de recherches s'appuyant sur ces documents, on peut citer parmi les plus caractéristiques l'histoire des marques commerciales, l'imprimerie, l'ethnographie de la vie quotidienne, les traditions populaires.


Constitution et acquisitions

Cette collection s'est constituée tout au long du XXe siècle par des dons successifs et n'a connu une véritable exhumation qu'au début des années 1980 où l'on décida d'exploiter systématiquement cette accumulation devenue précieuse. Son origine se trouve dans la réception partielle du dépôt légal des imprimeurs dont ont bénéficié également les fonds d'affiches et de cartes postales. En même temps qu'étaient traités les documents anciens, on décidait de conserver les documents plus contemporains collectés gratuitement, acheter d'autres pièces anciennes, y compris des documents des années juste antérieures 1950-1970. L'action de Sylvie Pitoiset, bibliothécaire responsable de ce fonds depuis plus de vingt ans, a été déterminante (6).

Les achats se font auprès de libraires d'antiquaria spécialisées entre autres dans l'imagerie ancienne (D. Bordet, J. Yzarne, C. Courtet, B. Sepulchre, D. de Lattre, S. Charbonnel, etc.), en salles de vente, dans les salons "du vieux papier" mais surtout auprès de collectionneurs privés. Pour ces derniers qui connaissent en général les collections de Forney, une approche psychologique est parfois nécessaire car il s'agit pour eux de se défaire d'une collection originale rassemblée avec passion et érudition au profit d'une collection publique certes patrimoniale, et à des conditions de cession raisonnables pour elle. Il arrive souvent que ces cessions se fassent sur plusieurs années. A côté du budget d'acquisition de la bibliothèque, la Société des amis de la bibliothèque Forney (7) apporte son soutien financier pour ces acquisitions.

Voici quelques exemples parmi des centaines d'autres qui montrent la variété des enrichissements de ces dernières années, quelle qu’en soit la valeur marchande :

- 1 lot d'emballages de tabac 1930-1940
- 1 album d'étiquettes de boîtes d'allumettes
- 1 ensemble important d'étiquettes de lingerie des années 1935-1950
- 3 albums d'étiquettes en fer blanc lithographiées
- plusieurs albums d'étiquettes de fil du XIXe s. (de grande valeur)
- nombreux agendas publicitaires illustrés
- 1 lot de 3500 images publicitaires en chromolithographie
- 2 albums d'emballages et étiquettes de parfums "Houbigant" (de grande valeur)
- 1 lot de 20 000 étiquettes de fromages
- 1 album de fonds de calendriers de l'imprimerie Oberthur
- 3 albums de couvercles de boites de dragées
- 1 lot de 200 protège-cahiers
- 1 ensemble de papiers d'emballage de fruit
- 1 cahier de coloriage de la fin du XIXe s.
- 18 encarts de pharmacie illustrés par Vasarely
- 1 lot de 160 chromos de la Chocolaterie d'Aiguebelle
- 1 lot de 80 planches de jeux de la fin du XIXe s.

Des achats importants ont été effectués lors de la dispersion des archives d'imprimeurs entre autres de documents publicitaires (Tolmer, Draeger). Par l'intermédiaire de collectionneur ou d'archives familiales, on a pu acquérir des ensembles importants provenant d'un même imprimeur (Dureysen, Ghesquiers et Lecat).

Le bouche à oreille est primordial pour intéresser de potentiels vendeurs mais aussi attirer les nombreux collecteurs bénévoles qui par leurs dons aussi nombreux que divers permettent d'enrichir quasi au quotidien le fonds des ephemera. Parmi eux, citons de nombreux collègues bibliothécaires qui, attachés à l'originalité de cette collection souvent présentée lors des expositions, ne manquent jamais lors de leur passage à Forney, d'y déposer leurs petits trésors recueillis à notre intention. La présentation des collections lors des expositions thématiques présentées par la bibliothèque (lingerie, arts ménagers, matériel d'écriture, personnages de la publicité, étiquettes), l'édition de cartes postales et de catalogues illustrés fidélisent un public d'amateur d'ephemera pour lequel la bibliothèque devient un point de ralliement. De même la bibliothèque est abonnée aux revues vivantes de clubs ou d’associations de collectionneurs d’ephemera et possède de nombreux titres de revues anciennes de curiosités où de nombreuses recherches sont possibles.


Conservation et traitement

L'imagerie a ceci de particulier qu'elle doit être triée et classée pour devenir une unité bibliographique cohérente et pouvoir être traitée comme tel, conditionnée, identifiée, cataloguée, indexée et communiquée. Le nombre, la diversité et la fragilité des supports (nombreux types d'impression sur une grande variété de papier, de cartons, découpages), leur état de conservation précaire imposent un traitement matériel méticuleux. Il s'agit de les protéger du vieillissement mais aussi de la manipulation des lecteurs. En général, on programme les traitements par séries : ainsi on traitera plusieurs centaines de menus à la fois, un ensemble de documents provenant d'un même imprimeur, un groupement de planches de jeux destinés à l'entoilage, le traitement de la collection de protège-cahiers, de la collection complète de papiers de sucre.

Nous distinguons plusieurs états dans la matière à traiter.

- Documents à la pièce traités

On est passé dans les années 1990 du document collé sur carton Canson (avec une colle neutre ou un système de papier japon double face + coins photos) et emboîté à l'atelier de reliure de la bibliothèque, à une mise sous pochettes en matériau neutre (style myllar) adaptées au format du document et suivie d'un rangement dans un classeur ou une boite, acheté ou fabriqué sur place (tous les conditionnements sont en matériau neutre). Les classeurs type "Atlantis" permettent de ranger dans des feuillets transparents jusqu'à 18 pièces par feuillet, permettant une consultation facile et une protection maximale. Ils sont utilisés pour les chromolithographies et permettent un classement par thème, produit ou marque. Un aspect particulièrement méticuleux du traitement peut être le décollage des images avant leur reconditionnement.

Ce traitement long et coûteux est réservé en priorité aux documents les plus précieux (rares, chers, anciens, fragiles) : étiquettes, découpages, dessins originaux par exemple.


- Documents à la pièce non traités

S'y regroupent les pièces en attente d’un traitement approprié en pochette (pour les documents les plus anciens) et des documents plus récents, moins urgents à traiter. Ces documents sont rangés dans des boites d'archives, des meubles à plans (mosaïques, jeux, couronnes) ou des casiers métalliques, en vrac ou classés selon des critères variables (date, marque, iconographie, etc.) dans des chemises ou des enveloppes.


Les imprimés et albums constitués

Les documents de type "imprimé" et albums (programmes, agendas, albums de chromos, albums d'échantillons) sont rangés dans des étuis fabriqués sur mesure. Remarque : la pastille portant la cote est collée sur l'enveloppe ou sur la boite, classeur, étui… et de préférence pas sur les documents.
Les non traités peuvent être rangés dans des boites (programmes par exemple) ou rangés dans divers placards et tiroirs du fonds iconographique (albums). Là encore la différence entre les modes de conservation ne se fait pas en fonction de la typologie des documents mais en fonction de leur ancienneté et de leur nombre.

La bibliothèque souhaite développer au maximum les supports de substitution. Ainsi a-telle pu commencer la numérisation de ces tissus imprimés et d'un millier de papiers peints, déjà sur diapositives, comme le fonds des affiches. Il ne sera pas question de numériser en totalité les centaines de milliers d'images que conserve la bibliothèque. Un choix sera nécessaire et se fera en relation avec le catalogue informatisé qui a été conçu pour devenir un catalogue illustré liant les notices à des images numérisées selon plusieurs formats.


Catalogue

Les documents sont bien trop nombreux pour être catalogués en masse. Les albums constitués, les recueils factices sont catalogués, indexés et dépouillés comme les autres documents de la Réserve iconographique et apparaissent dans le catalogue sur fiches. La bibliothèque est en cours d'informatisation, son catalogue est en partie consultable sur Internet (8) mais ce n'est qu'en 2007 que les notices (jusqu'en 2005) de la Réserve avec ses ephemera seront rétroconvertis en Unimarc et disponibles. Par contre, la base est déjà alimentée par le catalogage en ligne. Outre l'indexation des images l'effort du catalogueur doit porter sur l'identification des illustrateurs.
Les documents "en vrac", classés par typologie dans des boites, sont listés et apparaissent dans un fichier de dépouillement de ces boites.


Consultation et mise en valeur

Depuis sa création la mission d'institution publique ouverte à tous de la bibliothèque Forney ne s'est jamais démentie ; aussi donne-t-elle la plus grande facilité d'accès à tous ses fonds, et les ephemera n'échappent pas à cette règle, moyennant un respect scrupuleux de conditions de consultation sous surveillance, en salle de réserve, des documents délivrés par unité.
La collection s'adresse à des publics variés qui se définissent par leurs recherches :
• Recherches iconographiques de modèle et d'inspiration
• Emprunt de documents pour des expositions (et leur catalogue)
• Illustration de publications en tous genres
• Recherches en histoire commerciale et histoire de la publicité
• Recherches en histoire de l'imprimerie
• Recherches en histoire de l'art graphique populaire
• Collectionneurs

Comme il a été dit plus haut, ce fond est particulièrement mis en valeur lors de nos expositions thématiques qui illustrent l'ensemble du patrimoine de la bibliothèque : affiches, périodiques, iconographies diverses, catalogues de maisons commerciales. C'est l'occasion d'éditer de copieux catalogues illustrés où cette imagerie, confrontée aux autres sources iconographiques, révèle toute sa richesse.

En 2002, une grande exposition "Questions d'étiquette" a été organisée autour de l'histoire de l'étiquette. Un important catalogue (9) a été publié à cette occasion. Cela a été la première grande exposition de Forney consacrée exclusivement aux ephemera. Cette fois-ci tous ces petits documents en étaient la principale vedette. Les étiquettes constituent un des versants les plus riches de la collection. Certaines pièces sont particulièrement spectaculaires. Bien sûr, d'autres collections françaises sont plus riches encore : BnF et Inpi. Mais aucune ne peut être aussi librement consultée.
Une autre manière de l'exploiter est de publier, par l'intermédiaire de la Société des amis de la bibliothèque Forney, des séries de cartes postales, support bien adapté au format des étiquettes.


L’avenir de la collection

La collection d’ephemera doit continuer à se développer. Beaucoup de travail reste à faire en matière de traitement (classement, catalogage, reconditionnement). Nous espérons trouver de belles opportunités d’acquisitions mais là, le hasard entre en jeu. Nous voudrions surtout attirer la générosité des donateurs qui seront plus nombreux à mesure que la collection sera connue. La fourniture de clichés photographiques pour les éditeurs, l’organisation d’expositions est à ce titre très importante. Nous forgeons aussi beaucoup d’espoir dans la numérisation afin de constituer des collections d’images bien choisies qui seront intégrées à notre catalogue et donneront ainsi encore plus de visibilité à notre collection.
Le fonds des ephemera à côté de la collection d’affiches, la collection des papiers peints ou le fonds de livres spécialisés dans l'iconographie, constitue un corpus avec lequel la bibliothèque Forney revendique l’appellation de bibliothèque de l’image.


Notes

(1) Voir liste en annexe
(2) Conservateur de 1905 à 1920, année où il devint conservateur du musée Galliera. Bibliogr. select. : Dictionnaire des miniaturistes sur émail. Paris, A. Morancé, 1924 ; Le papier peint en France du 17e au 19e siècle. Paris, G. Van Oest, 1931 ; Les arts du métal précieux. Paris, H. Laurens, 1934.
(3) Conservateur de 1920 à 1940, il fut l'un des pionniers de l'enseignement de la bibliothéconomie. Bibliogr. select. : Encyclopédie du luminaire. Paris, Guérinet, 1933-1934.
(4) Conservateur de 1951 à 1980. Bibliogr. select. : Le meuble en France. Paris, Presses Universitaires de France, 1962.
(5) Auteur d'une quinzaine d'ouvrages sur des affichistes, l'iconographie publicitaire, le photographe François Kollar et le dessinateur Paul Iribe, A.-C. Lelieur a fait toute sa carrière à la bibliothèque Forney qu'elle dirigea de 1983 à 2004.
(6) contact : sylvie.pitoiset@paris.fr
(7) www.sabf.fr, contact : info@sabf.fr
(8) www.bibliotheques.paris.fr
(9) Questions d'étiquettes : mille et une étiquettes de 1830 à nos jours. Paris, A. Biro ; Paris bibliothèques, 2002. Diffusion Paris bibliothèques.


Annexe

Typologie des ephemera de la bibliothèque Forney Agendas
Billets de loterie
Billets de nécessité (Notgeld)
Billets d'entrée, places, tickets (spectacles et assimilés)
Boites et cartonnages
Buvards
Calendriers
Cartes commerciales et cartes de visite commerciales
Cartes de visite
Cartes de vœux
Cartes d'échantillons (exemple : peintures, vernis à ongle, tissus)
Cartons d'invitations "remarquables" par leur design
Cartons d'invitations aux expositions en rapport avec le fonds de Forney
Cartons d'invitations et faire-part commerciaux (mode, flyers, évènements)
Cartons d'invitations personnalisés
Chapeaux en papier, masques
Chromos
Couronnes des rois en carton
Décalcomanies et transferts
Dépliants de tourisme, de compagnies maritimes, ferroviaires, aériennes
Dépliants et feuillets publicitaires
Enveloppes, papier à lettre, factures, quittances (pour les en-têtes)
Etiquettes commerciales
Etiquettes de bagages
Etiquettes en tissu (vêtements)
Eventails publicitaires
Ficelles et rubans (illustrés)
Images publicitaires (exemple : images de marques de chocolat)
Jaquettes de livres
Jeux publicitaires, coloriages, découpages
Marque-pages
Matériel scolaire : cahiers, couvertures illustrées, protège-cahiers, bons points, images
Menus
Papier cadeau
Papier dentelle
Papier fantaisie
Planches d'impression (appelées aussi "mosaïques")
Pochoirs (décoration intérieure)
Programmes de spectacle
Publicité pharmaceutique
Quittances illustrées
Recettes de cuisine
Restauration rapide : cartons, emballages, jeux illustrés
Sachets, sacs, papier d'emballages (exemple : papiers d'orange, emballages de sucre)
Serviettes en papier
Sets de table en papier
Sous bocks et dessous de tasses, verres
Stores publicitaires (petits dépliants décoratifs en fines lamelles de bois)
Vignettes (exemple timbre anti-tuberculeux ou vacances en plein air)
Vignettes réclame
Vitroplanies et vues d'optique.






Exemples d'Ephemera



Ephemera SEITA               Ephemera La Vache qui rit


Quelques liens sur les Ephemera

Art Libraries Journal : Ephemera, special issue
Ephemera, des sources mésestimées de l’histoire religieuse
Ephemera Catholiques, l’imprimé au service de la religion (XVIe-XXIe siècles)
Ephemera dauphinois
Les ephemera au temps de la lutte pour la liberté de l’enseignement.
Ephemera de Pharmacie



Ephemera Saint-Denis