Société des Amis de la Bibliothèque Forney


AUTRES EXPOSITIONS À PARIS



 

Les expositions sont classées par date de clôture.

 

 

 

 

 

 

 

 









Espace Pierre-Gilles de Gennes - Les Invisibles

12 novembre 2013 - 26 avril 2014
Espace Pierre-Gilles de Gennes
Les Invisibles


L’invisible et le visible sont des sujets très vastes tant au niveau scientifique qu’au niveau sociologique. Le passage du visible à l’invisible, ce point de bascule entre ce que l’on devine et ce qu’on arrive à percevoir, révéler ou mesurer, cristallise souvent les peurs et la fascination que l’on peut avoir pour les sciences et leurs impacts sur la société.
L’invisible est une terra incognita : on cherche à l’atteindre et à le comprendre. L’exposition Les Invisibles se propose d’explorer les différentes aspects de cette terre inconnue : un voyage entre science, art, culture et société... Ces différents volets nous permettront de mieux comprendre ce monde qui échappe à nos sens et de s’interroger sur le rapport que nous entretenons avec lui.


Fondation Henri Cartier-Bresson - Exposition : Guido Guidi, Veramente

16 janvier 2014 - 27 avril 2014
Fondation Henri Cartier-Bresson
Exposition : Guido Guidi, Veramente


Guido Guidi est une figure majeure de la photographie contemporaine italienne, qui considère la photographie comme un prolongement du regard, une manière de vivre. Pour la première fois en France, les quarante ans de carrière du photographe, pionnier du renouveau de la photographie du territoire, sont retracés. Sur deux étages, les expérimentations en noir et blanc des années soixante-dix côtoient les séries couleur emblématiques telles que In between cities, A New map of Italy ou Preganziol.
Dossier de Presse au format PDF


Musée de la Chasse et de la Nature - Exposition : Hans Lemmen, Hibernaculum

25 mars - 27 avril 2014
Musée de la Chasse et de la Nature
Exposition : Hans Lemmen, Hibernaculum


Hans Lemmen investit le deuxième étage de l’hôtel de Mongelas et présente le projet Hibernaculum, plaidoyer pour la terre associant dessin et sculpture. Si Hans Lemmen dénonce l’urbanisme incontrôlé, c’est autant pour le risque que celui-ci fait encourir aux espèces animales que pour l’irrémédiable destruction de la mémoire dont la terre est porteuse. Empruntant aux codes esthétiques de l’art rupestre préhistorique, période qui le passionne depuis l’enfance, le dessinateur conçoit un geste écologiquement engagé avec une installation originale. La proposition graphique d’Hibernaculum se déploie à travers deux espaces d’exposition distincts. À l’accrochage fixe de dessins soigneusement encadrés sur des cimaises écarlates succède l’installation. Le spectateur est invité à se recueillir au sein d’une enceinte de papier, sorte de panorama matriciel qui enveloppe le regard pour mieux retrouver l’harmonie perdue.


Ecole Nationale Supérieure d'Architecture Paris-Malaquais - Exposition : Ville et architecture apèrs le 11 mars

14 mars - 28 avril 2014
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture Paris-Malaquais
Exposition : Ville et architecture apèrs le 11 mars


Le grand séisme de l’Est du Japon du 11 mars 2011 a causé des dégâts considérables dans toute la région de la côte Pacifique du Tôhoku. Depuis, la reconstruction se poursuit dans les zones sinistrées : emménagement dans des logements provisoires, reprise de l’activité de certains ports de pêche… Un an après la catastrophe, le Japon est entré dans une phase où il doit prendre de véritables mesures pour reconstruire l’environnement de vie détruit par le séisme.


Confluences - Exposition : Anne Paq, Not a Dreamland

10 avril - 4 mai 2014
Confluences
Exposition : Anne Paq, Not a Dreamland


Anne Paq, membre du collectif Activestills, basé en Israël/Palestine, présente "Not a Dreamland", une exposition qui explore les scènes artistiques et alternatives vibrantes dans la bande de Gaza assiégée et occupée. Des artistes établis mais aussi des jeunes moins connus expriment à travers des activités créatives leur soif de liberté et leurs sen­ti­ments. Face aux difficultés liées au durcissement du siège mais aussi au conservatisme de leur société, ils improvisent et réussissent à vivre leur passion avec détermination. Un multimédia de 6’, avec des extraits d’entretiens et des images frappantes accompagne l’exposition et donne un aperçu vivant d’un aspect de Gaza qui est rarement invoqué. Le collectif Activestills comprend des photographes israéliens, palestiniens et internationaux unis par la conviction que la photographie est un outil de changement social et politique.


*

Espace Culturel Bertin Poirée - Exposition : Découverte et rencontre des cultures franco-japonaises, sous l’organisation de l’Association sans but lucratif YUU / Kumiko et Peinture

22 avril - 7 mai 2014
Espace Culturel Bertin Poirée
Exposition : Découverte et rencontre des cultures franco-japonaises, sous l’organisation de l’Association sans but lucratif YUU / Kumiko et Peinture


Collaboration d’une technique de menuiserie traditionnelle japonaise (Kumiko) et d’un art contemporain occidental. L’incorporation du tableau d’un peintre étranger à un cadre réalisé en utilisant la technique du Kumiko, découle de cette idée d’un échange international, à travers la collaboration d’une technique de menuiserie traditionnelle japonaise et d’un art contemporain occidental. Cette exposition est une tentative de fusion entre la culture japonaise et l’art occidental, constituant ainsi une partition commune jouée par une technique et un art tous deux issus de cultures différentes.


Espace Reine de Saba - Aden, Arthur Rimbaud... Enfer & Paradis

6 janvier 2014 - 9 mai 2014
Espace Reine de Saba
Exposition : Aden, Arthur Rimbaud... Enfer & Paradis


L'exposition relate la vie du poète Arthur Rimbaud quittant l’Europe en 1874 courant le monde et s’installant en 1880 à Aden en Abyssinie.
Après près de vingt ans de préparation, cette exposition sur la vie de Rimbaud vaut le détour. Vous y découvrirez les albuminées de 1856-1890, inédites & exclusives, ouvrages, cartes, plaques de verres peintes, photos du XX ème siècle, gravures, étoffes, objets du café & ethnologiques exceptionnels et maquettes d’architectures et de paysages.
Fermé du 20 février au 11 mars 2014


Musée des Arts décoratifs - Exposition : Parade

12 décembre 2013 - 11 mai 2014
Musée des Arts décoratifs
Exposition : Parade


Trente ans après Le cirque et le jouet, une exposition présentée au musée des Arts Décoratifs, Parade met en scène des jouets liés au monde du spectacle. Deux univers très différents sont à découvrir : celui du cirque et celui du théâtre. Ces lieux du divertissement populaire et de culture ont été, dès la fin du XIXe siècle, une source d’inspiration pour les fabricants qui ont développé une gamme de jouets inventive et toujours renouvelée, célébrant l’extraordinaire et la malice ainsi que la tradition et l’innovation. Principalement issus des collections des Arts Décoratifs et datés de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui, deux cents objets seront exposés, enrichis par le prêt d’une collection de clowns mécaniques.


La Maison rouge - Exposition : Berlinde de Bruyckere & Philippe Vandenberg , Il me faut tout oublier

13 février - 11 mai 2014
La Maison rouge
Exposition : Berlinde de Bruyckere & Philippe Vandenberg , Il me faut tout oublier


Cette exposition réunit le travail de deux artistes belges de générations différentes : une sculpteur, Berlinde de Bruyckere (née en 1964 à Gand) et un peintre, Philippe Vandenberg (1952, Gand -2009, Bruxelles), quasiment jamais exposé en France. Berlinde de Bruyckere a choisi d’assurer exceptionnellement le commissariat de l’exposition Il me faut tout oublier. Elle a sélectionné des tableaux et dessins de Philippe Vandenberg en écho à son propre travail, instaurant un dialogue intense entre les deux œuvres. Une sculpture imposante de cire et de chiffons, réalisée spécialement pour la Maison Rouge, fait suite à celle présentée au Pavillon Belge à la dernière Biennale de Venise.


La Maison rouge - Exposition : Mathieu Pernot et Philippe Artières, l’Asile des photographies

13 février - 11 mai 2014
La Maison rouge
Exposition : Mathieu Pernot et Philippe Artières, l’Asile des photographies


En 2009, le centre d’art et maison d’édition Le Point du jour, passe la commande à Mathieu Pernot et Philippe Artières d’un travail sur les archives de l’Hôpital Psychiatrique Le Bon Sauveur, situé à Picauville (Manche), qui aboutit à une exposition et à une publication. L’exposition présente les travaux réalisés par Mathieu Pernot à partir de ces archives. "De l’iconographie de l’hôpital psychiatrique de Picauville, nous avons fait des histoires de la photographie, non pas dans le sens d’une « sous histoire » du médium, mais plutôt d’une histoire périphérique, à la marge, une sorte d’asile des photographies. Ici, pas d’héroïsme artistique, pas d’auteurs revendiqués derrière les photographies, juste la fulgurance des images et l’éclat du réel dont elles sont la trace.". Mathieu Pernot


Espace Culturel Louis Vuitton - Exposition : Astralis

7 février - 11 mai 2014
Espace Culturel Louis Vuitton
Exposition : Astralis


Depuis la nuit des temps, les artistes expérimentent des processus visionnaires en se projetant dans les profondeurs de l’Astral. Pourtant, cette particularité du fait artistique est rarement abordée. Ainsi, pour sa 23 è exposition, l’Espace culturel Louis Vuitton propose-t-il avec Astralis de voyager dans cette étrange réalité par une exploration des mondes de l’insondable et de l’inaccessible, grands pourvoyeurs de visions. Autre nom de "l’Invisible", "l’Astral" convoque les motifs du céleste, du subtil et des outre-mondes. Il évoque à la fois le voyage intérieur et la projection hors corps de la conscience. Ces dimensions mystérieuses suscitent de troublantes recherches scienti?ques et font également l’objet d’un important regain d’intérêt de la part des artistes. C’est à ces visions et à ces pouvoirs de l’art qu’Astralis se consacre, avec une exposition en forme de pérégrination initiatique où douze artistes internationaux ont conçu autant de paysages et d’antichambres vers l’ailleurs.


Musée des Arts décoratifs - Exposition : Les secrets de la laque française, le vernis Martin

23 janvier - 11 mai 2014
Musée des Arts décoratifs
Exposition : Le Wallpaperlab


Né d’un partenariat entre l’Association pour la promotion du papier peint (A3P), Les Arts Décoratifs et Domestic, ce concours est devenu le carrefour incontournable de la création contemporaine de papier peint. Pour cette 5e édition, cinq créateurs ont imaginé le papier peint de demain. Ionna Vautrin (designer), Pauline Deltour (designer), Denis Darzacq (photographe), Benjamin Graindorge (designer) et les Graphiquants (graphistes) ont fait preuve de créativité à travers leurs propositions respectives. Leurs projets examinés par un jury de professionnels seront exposés du 23 janvier au 11 mai 2014 dans l’espace moderne et contemporain du musée des Arts décoratifs.


FRAC Ile-de-France, Le Plateau - Exposition : Interprète.

28 mars - 11 mai 2014
FRAC Ile-de-France, Le Plateau
Exposition : Interprète.


Premier volet d’un triptyque d’expositions conçues à partir de la collection du Frac Ile-de- France, Interprète. réunit un ensemble d’œuvres récemment acquises ayant notamment en commun la notion d’interprétation. Qu’il s’agisse de révéler et rendre visible la double lecture d’une même chanson coréenne (Thu Van Tran), de présenter les images muettes parues dans le New York Times de différents grands interprètes en pleine représentation (Joseph Grigely), d’orienter la pratique de l’Ikebana vers l’expression d’une citation littéraire (Camille Henrot) ou de convertir un site écossais millénaire en véritable instrument de musique (Zin Taylor), il est effectivement question – au-delà du fait de rendre intelligible ce qui ne l’était pas forcément auparavant – de jeu, de reprise,de transposition. De fait, les divers projets réalisés s’élaborent à partir d’un réel préexistant qu’il s’agit de traduire. Mais au-delà de ce principe, les œuvres présentées se caractérisent par la singularité de la traduction qui nous est proposée. Ici, l’interprétation est libre et toute personnelle et s’avère donc réellement significative. Ainsi, même si l’on retrouve tout le paradoxe de la notion en question – nous avons besoin d’un interprète pour entendre et comprendre, mais quand « on interprète », nous nous éloignons de la vérité –, le paradoxe est en l’occurrence dépassé...


Le BAL - Exposition : Kourtney Roy, Ils pensent déjà que je suis folle

30 avril - 11 mai 2014
Le BAL
Exposition : Kourtney Roy, Ils pensent déjà que je suis folle


Pour cette immersion dans l’univers du PMU, Kourtney Roy s’est imprégnée des mots de Charles Bukowski et de son obsession des champs de courses. Se détournant du spectacle où se concentre toute l’attention, elle infiltre plutôt les coulisses. Leur décor sans qualité est plus propice à l’improbable. Son corps s’incruste ainsi dans un univers où chaque chose peut être autre chose et n’importe qui quelqu’un d’autre. Où les objets, plantes vertes, accoudoirs, jumelles.... ont pris le pouvoir. Ils dominent la scène, tour à tour menaçants, envahissants, trop brillants ou trop muets. Dans ses photographies, Kourtney Roy semble présente au monde mais absente à elle-même. Le pourquoi de ces postures incongrues, de ces regards vides est ailleurs, hors champs, nous laissant aux prises avec une violence silencieuse et cachée. Car ce corps-objet semble le plus souvent éteint, débranché, englouti, avalé. Impeccablement sculpté, il tend pourtant vers le camouflage, la soustraction, le retranchement, orchestrant scrupuleusement sa propre disparition.


Aquarium de Paris - Exposition : Lionel Sabatté, La Fabrique des profondeurs

9 février - 15 mai 2014
Aquarium de Paris
Exposition : Lionel Sabatté, La Fabrique des profondeurs


Lionel Sabatté a spécialement conçu cette exposition en un dialogue avec L’Aquarium de Paris, ses bassins, ses poissons, et son architecture. Cela n’a pas été sans déplaire à un artiste fasciné par l’histoire naturelle, la faune, la flore et les fonds marins. Le titre, Fabrique des Profondeurs, est une référence aux fabriques de jardins du 18 et du 19ème siècle, lieux propices à la déambulation poétique.


Jeu de Paume - Exposition : Robert Adams, L'endroit où nous vivons

11 février - 18 mai 2014
Jeu de Paume
Exposition : Robert Adams, L'endroit où nous vivons


L’exposition "Robert Adams : l’endroit où nous vivons" reflète l’intérêt ancien d’Adams pour la relation tragique entre l’homme et la nature ainsi que sa quête d’une lumière et d’une beauté rédemptrices au sein de paysages dégradés. Ses images se distinguent par leur économie et leur lucidité, mais aussi par un mélange de déploration et d’espoir. Avec plus de deux cent cinquante tirages choisis parmi vingt et une séries distinctes, cette rétrospective réunit pour la première fois les diverses facettes d’un corpus considérable. Composée et articulée en concertation avec le photographe lui-même, cette exposition offre un récit intime et cohérent de l’évolution de l’Ouest des États-Unis à la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècles, mais aussi un regard stimulant sur la complexité et les contradictions de notre société contemporaine mondialisée.


Jeu de Paume - Exposition : Mathieu Pernot, La Traversée

11 février - 18 mai 2014
Jeu de Paume
Exposition : Mathieu Pernot, La Traversée


Mathieu Pernot, né en 1970 à Fréjus, vit et travaille à Paris ; après des études d’histoire de l’art à la faculté de Grenoble, il entre à l’École nationale de la photographie d’Arles, d’où il sort diplômé en 1996. Son œuvre s’inscrit dans la démarche de la photographie documentaire mais en détourne les protocoles afin d’explorer des formules alternatives et de construire un récit à plusieurs voix. L’artiste procède soit par la réalisation de séries – parfois en résonance entre elles à travers personnages, chronologies ou thèmes –, soit par la rencontre avec des images d’archives. Dans tous les cas, ce nomadisme d’images et de sujets souligne son souhait d’éviter un récit de l’histoire à sens unique. Le déplacement perpétuel de ses images évoque donc une réalité qui est loin d’être figée ou immuable.


Chemin du Montparnasse - Exposition : La Tête dans les nuages

10 février - 18 mai 2014
Chemin du Montparnasse
Exposition : La Tête dans les nuages


Pour cette exposition, La Tête dans les Nuages, le Musée de la Poste a invité cinq artistes contemporains à se réapproprier les nuages, objets d'étude si fascinants de par leur côté fragile et inconsistants; cette exposition hors-les-murs, gratuite, se déroule dans les salles du Musée du Montparnasse, et dévoilera une cinquantaine d'oeuvres et instruments scientifiques qui ont marqué la recherche scientifique et onirique concernant les nuages, du XIXe à nos jours.


Fondation d'entreprise Ricard - Exposition : Neïl Beloufa, En torrent et second jour

1er avril - 24 mai 2014
Fondation d'Entreprise Ricard
Exposition : Neïl Beloufa, En torrent et second jour


Les oeuvres vidéo de Neïl Beloufa ne déconstruisent pas tant les conventions filmiques qu’elles ne les défont, démontant puis réassemblant le dispositif cinématographique pour produire de nouvelles continuités. Ses personnages habitent des décors à l’existence précaire, conçus pour faire obstruction aux mouvements de la caméra ou pour les prolonger plutôt que pour accueillir des récits de transformation. Panoramiques, dialogues, gestes ébauchés, scénographies découpées en segments ou clonées se fictionnalisent mutuellement, jusqu’à s’exhiber cinématographiquement. C’est la réponse de l’artiste à notre attente de moments forts, dans sa recherche méthodique de ce qui fait un artifice, sur l’écran ou en dehors. Cette logique de démantèlement s’étend aux environnements que Beloufa construit autour de ses images animées, montage de traductions sculpturales et d’équivalences instables, d’images fixes prélevées sur un processus de création, qui évoque son recours aux techniques et aux récits de la vidéo.


Cité Internationale des Arts - Exposition : Ana Tzarev, Masterpiece Théâtre

25 avril - 24 mai 2014
Cité Internationale des Arts
Exposition : Ana Tzarev, Masterpiece Théâtre


Ana Tzarev revisite en peinture - à travers une série de 22 tableaux en grand format et de trois sculptures - l’art du kabuki. Après avoir été présentée à New York et à Venise, cette exposition explore les intersections fascinantes entre la tradition et la contemporanéité, tout en abordant également les interactions entre les cultures occidentales et orientales. Une exposition à ne manquer sous aucun prétexte, pour tous les amateurs d’art, experts ou néophytes, et les amoureux du pays du soleil levant.


Maison Européenne de la Photographie - Exposition : Martin Parr, Paris

26 mars - 25 mai 2014
MEP - Maison Européenne de la Photographie
Exposition : Martin Parr, Paris


Depuis trente-cinq ans, Martin Parr photographie des scènes de la vie ordinaire qui ont le don de nous prendre au dépourvu, pressentant la vulnérabilité inhérente à chacun de nous. Aujourd’hui il nous invite à le suivre à travers Paris. Pendant deux ans, Martin Parr s’est penché sur les Parisiens et les Parisiennes et a photographié les Champs-Élysées, les touristes, le 14 juillet, les défilés de mode, le salon d’aéronautique du Bourget, Paris Plage, les musées, les foires d’art, le salon de l’agriculture...


Maison Européenne de la Photographie - Exposition : Bruno Mouron et Pascal Rostain, Famous

26 mars - 25 mai 2014
MEP - Maison Européenne de la Photographie
Exposition : Bruno Mouron et Pascal Rostain, Famous


Les célébrités n’ont pas de secrets pour Bruno Mouron et Pascal Rostain, qui depuis plus de vingt ans photographient l’intimité des plus grandes stars. Leurs images ont fait le tour du monde dans la presse, mais chose plus rare pour des photos souvent “volées”, elles ont aussi été exposées par de grandes institutions. Car le travail de Bruno Mouron et Pascal Rostain relève autant de la sociologie que de l’univers des paparazzi. Il répond à notre curiosité autant qu’il nous dérange, mais ce faisant, il dessine une réflexion plastique et explore nos comportement sociaux.


Maison Européenne de la Photographie - Exposition : Fouad Elkoury, Le plus beau jour

26 mars - 25 mai 2014
MEP - Maison Européenne de la Photographie
Exposition : Fouad Elkoury, Le plus beau jour


Photographe et vidéaste libanais, Fouad Elkoury vit entre Paris et Beyrouth. Dans les années 1980, il couvre la guerre civile au Liban et au Proche Orient. Son travail aborde le paysage urbain comme la dimension d’intimité ou les questions socio-politiques en temps de guerre. Exposé notamment au Palais de Tokyo, à la Biennale de Venise, au Beirut Art Center, Fouad Elkoury présente, avec cette installation de plusieurs diaporamas vidéo, sa deuxième exposition à la Maison Européenne de la Photographie. Comme il l’explique, « tout est parti d’un poème d’Etel Adnan To live in a time of war / Vivre en temps de guerre, que je tenais à illustrer. Avec le temps, et au gré des associations d’images, ce souhait s’est transformé en une projection multiple, une sorte de pièce en trois actes qui raconte plusieurs histoires à la fois. »


Maison Européenne de la Photographie - Exposition : Jean-Michel Fauquet, L'Oeil du signe

26 mars - 25 mai 2014
MEP - Maison Européenne de la Photographie
Exposition : Jean-Michel Fauquet, L'Oeil du signe


Ses œuvres font l’objet d’expositions à l’étranger et en France, notamment aux Rencontres photographiques d’Arles en 2013. Jean-Michel Fauquet est représenté dans de grandes collections (Le Fonds national d’art contemporain, La Bibliothèque nationale de France, la Maison Européenne de la Photographie, le Musée national d’art moderne). L’exposition à la Maison Européenne de la Photographie présente environ 80 œuvres de l’artiste.


Maison Européenne de la Photographie - Exposition : Luciano castelli Self-Portraits, 1973-1986

26 mars - 25 mai 2014
MEP - Maison Européenne de la Photographie
Exposition : Luciano castelli Self-Portraits, 1973-1986


L’exposition présente une large sélection de ces autoportraits, réalisés entre 1973 et 1986, ainsi qu’une sculpture-vidéo monumentale. Elle dévoile également pour la première fois la correspondance échangée entre Luciano Castelli et Pierre Molinier après leur rencontre en 1974, et montre une série inédite de portraits de l’artiste réalisés par Molinier.


Maison Européenne de la Photographie - Exposition : Barbara Luisi, Oeuvres récentes

26 mars - 25 mai 2014
MEP - Maison Européenne de la Photographie
Exposition : Barbara Luisi, Oeuvres récentes


Comme l’écrit la philosophe Françoise Gaillard, "Barbara Luisi relève le défi que la mer oppose à la peinture. Mais sa mer n’est pas celle diurne et lumineuse qui permet à Monet, à Renoir, à Manet et à bien d’autres encore, de jouer de toutes les nuances de bleus, de gris et de verts. Sa mer à elle est nocturne, ombreuse, ténébreuse, tantôt noire, tantôt bleue, d’un bleu si foncé qu’il tire vers le noir. Et seule ce que le poète a si bien nommé “cette obscure clarté qui tombe des étoiles”, vient trouer de sa lumière froide cette surface sombre."


Bercy Village - Exposition : Christel Jeanne, Les Fruits de mon imagination

30 janvier - 27 mai 2014
Bercy Village
Exposition : Christel Jeanne, Les Fruits de mon imagination


On lui dit qu’elle parle aux tomates. Pas de quoi en rougir ! Christel Jeanne aime les fruits et les légumes. Non seulement par appétit, mais aussi parce qu’ils l’inspirent. Parfum, texture, couleur, forme : tout en eux stimule son imagination. En arpentant les marchés, elle se laisse interpeller par ces gueules insolites, des tubercules tordus, des cucurbitacées improbables, des spécimens exotiques qu’elle convoque dans sa poésie visuelle. A la manière d’un enfant qui donnerait un visage aux nuages, elle les met en scène et leur donne une nouvelle âme, ajoutant du vivant au vivant. A travers la série "Les Fruits de mon imagination", la photographe cultive une vision décalée qui révèle la noblesse de l’univers végétal et invite à rêver autrement le contenu de nos assiettes. Eléphant, poisson, lapin, marmotte... à chacun d’y voir la créature qu’il imagine dans ces tomates, oranges, citrons et autres douces variations de la nature.


Bétonsalon - Exposition : Confessions

9 avril - 7 juin 2014
Bétonsalon
Exposition : Confessions


Confessions, la première exposition personnelle de Karthik Pandian en France organisée à Bétonsalon - Centre d’art et de recherche, est un engagement intime avec la matière première, la technologie et l’artisanat, l’abstraction de la pensée et la matérialité du corps. L’artiste présente une nouvelle sculpture dans une exposition qui répond directement à l’architecture du lieu, mais également un nouveau film 16mm du collectif life after life, première présentation publique d’un travail collaboratif entre Karthik Pandian et sa partenaire Paige K. Johnston.


Musée des Arts décoratifs - Exposition : Les secrets de la laque française, le vernis Martin

13 février - 8 juin 2014
Musée des Arts décoratifs
Exposition : Les secrets de la laque française, le vernis Martin


Les Arts Décoratifs mettent le XVIIIe siècle à l’honneur. En consacrant une grande exposition aux secrets de la laque française, le musée révèle l’engouement pour une technique qui incarne le luxe et le raffinement. Du plus imposant au plus discret, du plus somptueux au plus modeste : meubles, panneaux de boiserie, objets d’ameublement, boîtes et étuis, carrosses et traîneaux dessinent l’histoire d’une passion largement partagée par une clientèle parisienne et européenne, qui dépassa celle de la chinoiserie à laquelle cette production sacrifia. La question particulière du Vernis Martin, expression que seuls les Français utilisent, pour parler de la laque, soulève de nombreuses interrogations qui trouvent ici, pour la première fois, des réponses étayées par de nombreuses études et exemples. Réalisée en collaboration avec le Lackkunst Museum de Münster en Allemagne, l’exposition, mise en scène par Philippe Pumain, réunit près de 300 objets.


BNF Richelieu - Exposition : Dessins français du XVIIe siècle. Collections du département des Estampes et la photographie

18 mars - 15 juin 2014
BNF Richelieu, Galerie Mansart
Exposition : Dessins français du XVIIe siècle. Collections du département des Estampes et la photographie


À l’occasion de la publication en ligne de l’inventaire des dessins français du XVIIe siècle conservés à la Réserve du département des Estampes (580 pièces classées sous la cote B consacrée aux dessins de maîtres), la BnF présente au printemps 2014 un choix de cent feuilles de cette collection. Le département, qui a vu le jour en 1667 avec l’acquisition pour le Roi de la collection de Michel de Marolles, conserve un ensemble exceptionnel de dessins qui étaient généralement mêlés aux estampes. Constitué d’acquisitions et de dons successifs, auxquels s’ajoute au XIXe siècle un versement important provenant de la Bibliothèque Sainte-Geneviève et de la Bibliothèque de l’Arsenal, le fonds de la Réserve du département est d’une profonde originalité car, à côté de feuilles de maîtres connus et bien représentés dans les collections publiques françaises, il renferme de nombreux dessins en rapport avec des estampes. Ces dessins touchent à tous les genres, parfois peu connus : compositions funéraires, projets architecturaux, entrées triomphales, illustrations d’almanachs, images satiriques ou encore ces figures de « mode » qui remportèrent tant de succès sous le règne de Louis XIV.


BNF François-Mitterrand - Exposition : Les coulisses des Cités Obscures

6 mai - 15 juin 2014
BNF François-Mitterrand
Exposition : Les coulisses des Cités Obscures


Que représente le don du dessinateur François Schuiten présenté dans la galerie des donateurs ? Pas seulement un ensemble exceptionnel de planches originales de plusieurs albums des Cités obscures, exposé et accompagné d’un certain nombre de scénarios offerts par le complice de toujours, Benoit Peeters. Ce don fait entrer dans les collections nationales, une série culte, fondatrice à bien des égards. Apparue à la fin des années 70 en Belgique, sortie de l’imagination de deux amis de lycée, la série ouvre un moment particulier : celui d’une BD adulte, d’inspiration littéraire, riche d’une culture visuelle, inédite alors dans ce territoire éditorial et qui joue de références savantes,de Piranese à Robida. Cette création n’est pas la seule à s’ouvrir à ce nouveau public. En France, au même moment, des revues comme L’écho des Savanes, Métal Hurlant, et surtout À suivre entament cette transition générationnelle. La BD s’installe ainsi durablement dans le paysage des lectures adultes. La longévité – 30 ans cette année – de cette série lui a acquis un lectorat considérable qui s’étend aujourd’hui au Japon et aux Etats-Unis à travers la publication intégrale des albums.


Mona Bismarck American Center - Exposition : Super-Héros, l’Art d’Alex Ross

5 mars - 15 juin 2014
Mona Bismarck American Center
Exposition : Super-Héros, l’Art d’Alex Ross


Cette exposition présentera pour la première fois en France, une vaste sélection de ses œuvres, provenant de la collection personnelle de l’artiste et mettra en lumière l’extraordinaire diversité de ses projets depuis ses débuts avec Marvel jusqu’à ses travaux les plus récents sur Flash Gordon et Green Hornet. Reconnu pour son photoréalisme, Ross est souvent désigné comme le "Norman Rockwell du monde du comic book". Grâce à son regard unique porté sur les personnages cultes, tels que Batman, Superman, Spiderman, Wonder Woman et autres super héros, l’exposition offrira un aperçu de la carrière d’un artiste qui s’employa à redéfinir les codes des comics et du roman graphique. Aussi, le Mona Bismarck American Center est particulièrement fier de présenter pour la première en France l’œuvre de ce célèbre artiste de bande dessinée américaine et de le faire découvrir au plus grand nombre.


Collège des Bernardins - Exposition : Des hommes, des mondes

7 mars - 15 juin 2014
Collège des Bernardins
Exposition : Des hommes, des mondes


Prenant acte du nomadisme des humains, Des hommes, des mondes se présente comme un viatique esthétique, petite provision de formes et de sens, pour faire face au grand voyage que représente la mondialisation. L’exposition, qui occupera l’ensemble de la nef et de l’ancienne sacristie du Collège, s’articule ainsi en mouvement et en écho aux sons, aux formes et à la diversité du monde. Les artistes présentés jouent de l’insatiable dynamique des choses pour mieux se définir eux-mêmes. Au-delà des concepts ou des grandes affirmations, ils posent un regard subjectif et personnel, non pour définir mais pour saisir ce – et ceux – qui constituent notre univers. Œuvres bagages ou en transit, les créations réunies sous le commissariat d’Alain Berland témoignent d’identités multiples, et de la traduction plastique d’une certaine « créolisation » du monde. Ne souhaitant pas s'inscrire dans un modèle hégémonique et binaire, les artistes venus de tous les horizons revendiquent « une mondialité » qui leur permet d’explorer les champs féconds de l'humanité en produisant des œuvres poétiques construites à partir d’esthétiques métissées.


CFOC - Compagnie Française de l'Orient et de la Chine - Exposition : Des hommes, des mondes

8 avril - 21 juin 2014
CFOC - Compagnie Française de l'Orient et de la Chine
Exposition : Des hommes, des mondes


Tsuyu propose une sélection d'installations construites autour d'origami réalisés en papier de fibres de mûrier représentant des papillons.


Musée Nissim de Camondo - Exposition : 25 dessins de Nicolas Pineau des collections du Musée des Arts décoratifs, Architecte, décorateur, ornemaniste

27 mars - 22 juin 2014
Musée Nissim de Camondo
Exposition : 25 dessins de Nicolas Pineau des collections du Musée des Arts décoratifs, Architecte, décorateur, ornemaniste


Architecte et sculpteur, Nicolas Pineau (1684-1754) exprime dans la première moitié du XVIIIe siècle un savoir-faire remarquable dans l’art de l’ornement, contribuant largement à la définition des lignes du style rocaille né en France sous la Régence (1715-1723). Un nouveau répertoire artistique éclot, où s’épanouissent le goût du mouvement et la préciosité des formes. Membre d’une dynastie d’artistes s’étendant sur quatre générations, Nicolas Pineau est le principal artisan de la renommée familiale. Disciple en architecture de Jules Hardouin-Mansart et de Germain Boffrand, il suit les cours de l’Académie de Saint-Luc et bénéficie des enseignements du sculpteur Antoine Coysevox. Son talent est tel qu’il se fait, en 1716, l’un des principaux ambassadeurs du style français auprès du tsar à Saint-Pétersbourg : il réalise, en particulier, les lambris de bois sculpté du Cabinet de Pierre Le Grand au Palais de Peterhof. À son retour en France dix ans plus tard, il s’impose en force dans la décoration d’intérieurs, autour du « contraste dans l’ornement ». Aristocrates et financiers récemment enrichis se disputent la virtuosité de l’artiste qui multiplie les projets pour des hôtels particuliers et des châteaux en province. Mêlant l’élégance à la fantaisie, Nicolas Pineau rompt la linéarité des panneaux de porte et des lambris par des compositions sinueuses, où les enroulements de la rocaille se complètent de motifs végétaux sculptés. Les feuillages asymétriques, comme les ondulations du monde aquatique, s’invitent sur les clés de linteau, les cadres de miroir et les piétements des consoles. Ce foisonnement des courbes s’avère toutefois savamment maîtrisé par une justesse dans les proportions et le respect de l’équilibre dans l’agencement des formes.


Cité Internationale des Arts - Exposition : Herman de Vries / Benoît Pype, Minimae

30 avril - 25 juin 2014
Cité Internationale des Arts
Exposition : Herman de Vries / Benoît Pype, Minimae


L’exposition Minimae, Herman de Vries / Benoît Pype propose une réflexion sur une sculpture minimale et végétale. herman de vries (1931, Alkmaar, Pays-Bas) et Benoît Pype (1985, Rouen, France) partagent une pratique artistique tournée vers l’ordinaire. Tandis que le premier dédie ses recherches à la nature – qu’il présente dans sa majesté sans y apposer de geste artistique – le second observe les formes et matériaux qui l’environnent et révèle leurs propriétés intrinsèques en les mettant en scène. La matière vivante qui sèche, ondule, se courbe, renvoie la lumière ou dégage un parfum délicat se révèle particulièrement riche d’expériences. herman de vries et Benoît Pype proposent donc, dans un geste sculptural minime, une discussion avec ces manifestations lentes et délicates et par-là même une révélation de leur poésie.


Galerie Colbert, INHA - Exposition : Christian Lacroix et les arts de la scène

4 avril - 26 juin 2014
Galerie Colbert, INHA
Exposition : Christian Lacroix et les arts de la scène


À la croisée des mondes de la scène et de la mode, cette exposition retrace la création de costumes de théâtre, de ballet et d’opéra conçus par Christian Lacroix. Des premiers croquis richement illustrés en 1986 pour la pièce Chantecler à l’éclectisme de Roméo et Juliette en 2008, les étapes de fabrication du costume sont présentées à travers les différentes techniques graphiques employées par Christian Lacroix. Ses créations pour la Comédie-Française et l’Opéra de Paris, comme celles pour les représentations du Don Giovanni au festival d’Innsbruck en 2006 et du ballet fantasque Gaîté Parisienne en 1988 à New-York, soulignent bien la liberté et l’originalité de son travail. Le choix d’une cinquantaine d’esquisses préparatoires, d’une importante documentation, de captations audiovisuelles et de costumes uniques, issus du Centre national du costume de scène (CNCS) à Moulins, de l’Opéra de Paris et de l’Opéra-Comique, permet de mieux comprendre la création vestimentaire, de la première pensée au costume porté dans le spectacle. L’exposition s’inscrit dans le cadre du programme « Histoire de la mode et du vêtement » de l’INHA. L’inventaire et la numérisation de près de 2000 esquisses ont permis de rendre visible le fonds Lacroix conservé à Moulins sur la base de données AGORHA, qui sera reversée à terme sur celle du CNCS. La base du fonds comprend les esquisses et la documentation d’une trentaine de spectacles, en lien avec les esquisses et costumes présents dans d’autres bases, en France et à l’étranger (notamment Phèdre, Comédie-Française, 1995 ; Carmen, Arènes de Nîmes, 1989 ; Shéhérazade, Opéra de Paris, 2001 ; Così fan tutte, La Monnaie à Bruxelles, 2006, etc.).


Musée des Arts décoratifs - Exposition : De la Chine aux Arts décoratifs

13 février - 29 juin 2014
Musée des Arts décoratifs
Exposition : De la Chine aux Arts décoratifs


L’exposition « De la Chine aux Arts Décoratifs » dévoile, pour la première fois, la qualité et la diversité exceptionnelles de la collection d’objets d’art chinois conservée aux Arts Décoratifs. Fruit d’acquisitions faites dans les premières décennies de l’institution, mais aussi de dons et de legs de collectionneurs généreux, cet ensemble remarquable traduit l’engouement pour l’art chinois en France, principalement dans la seconde moitié du XIXe siècle et le premier tiers du XXe siècle. L’intérêt que ces donateurs ont eu pour les œuvres en provenance de Chine, et de manière plus large pour le Moyen-Orient et l’Extrême-Orient, réside souvent dans la fascination pour certaines techniques et matériaux, mais aussi pour leurs formes et leurs motifs. Les pièces exposées sont une invitation à découvrir des savoir-faire artisanaux et à pénétrer un univers qui a attiré et intrigué, en renouvelant le vocabulaire ornemental français depuis les premières expositions universelles jusqu’aux périodes plus récentes. L’attrait de l’époque pour ces œuvres est tel, que des publications de grande envergure comme celles d’Adalbert de Beaumont, Owen Jones et Eugène Victor Collinot, contribuent à la diffusion de ces registres décoratifs avec un impact significatif sur les métiers d’art européens.


Espace Oscar Niemeyer - Exposition : Putain de guerre, 14/18 vue par Jacques Tardi

15 mai - 30 juin 2014
Espace Oscar Niemeyer
Exposition : Putain de guerre, 14/18 vue par Jacques Tardi


Les planches originales de l’œuvre de Jacques Tardi intitulée Putain de Guerre ! sont une évocation en bande dessinée du premier conflit mondial et de la place qu'y ont occupée, au quotidien, les hommes qui s'y sont affrontés et entretués


Musée Dapper - Initiés - Bassin du Congo

9 octobre 2013 - 6 juillet 2014
Musée Dapper
Initiés - Bassin du Congo


Les initiations représentent des étapes déterminantes dans la vie des êtres humains. Elles scandent l'existence sans possibilité de retour en arrière : elles impliquent une transformation définitive. En Afrique, elles sont souvent orchestrées par les sociétés qui en font des passages obligés pour accéder à une position particulière. Les plus connues concernent la transition vers le monde des adultes, mais les rituels qui accompagnent la naissance, la mort ou d'autres changements de statut en font également partie. Elles étaient autrefois habituelles en Afrique centrale. Aujourd'hui, elles disparaissent progressivement ou perdent leur implacable rigueur. Elles résistent mal aux exigences de la vie contemporaine, aux rythmes scolaires, aux religions importées, à l'exploitation économique, à l'instabilité politique et aux pressions normatives de la mondialisation.


Musée Marmottan Monet - Exposition : Les Impressionnistes en privé

13 février 2014 - 6 juillet 2014
Musée Marmottan Monet
Exposition : Les Impressionnistes en privé


Avec l'exposition Les Impressionnistes en privé, le Musée Marmottan Monet met en avant le rôle primordial des héritiers d'artistes et des collectionneurs privés dans le fonds du Musée Marmottan Monet : aussi, pour célébrer le 80e anniversaire de l'institution, les directeurs du Musée Marmottan Monet ont souhaité exposer une centaine d'œuvres impressionnistes, conservées par des collectionneurs privés et rarement montrées au public.


La Cinémathèque Française - Exposition : Amos Gitai, architecte de la mémoire

16 octobre 2013 - 6 juillet 2014
La Cinémathèque Française
Exposition : Amos Gitai, architecte de la mémoire


Cette exposition est imaginée comme un voyage poétique dans les archives d’Amos Gitai, récemment données à La Cinémathèque française. Ce fonds d'archives, riche et hétérogène, est constitué de nombreux originaux qui seront présentés pour la première fois dans une exposition. Documents papier, photographies, documents audiovisuels et sonores, documents artistiques rares feront écho aux extraits de films diffusés dans la galerie d’exposition. Ces archives dévoileront de nombreux thèmes chers à l’artiste : les frontières, les friches, l’architecture, la langue et l’écriture, l’Histoire et la mythologie, la sensualité…


Le Lieu du Design - Exposition : Tramway, une école française

4 avril - 12 juillet 2014
Le Lieu du Design
Exposition : Tramway, une école française


Les tramways français présentent une valeur ajoutée qui s’appuie largement sur les métiers de la création : designers, urbanistes, architectes, artistes plasticiens. Ainsi, le projet de transport (véhicules, rails, lignes électriques, stations) s'enrichit des composantes suivantes : un design innovant et personnalisé pour le matériel roulant ; un aménagement de l'espace public autour des lignes, avec des paysages urbains parfois transfigurés (le Cours des 50 Otages à Nantes, les boulevards des Maréchaux à Paris, les quais de Bordeaux, ...) ; la création de stations emblématiques (L'Homme de fer à Strasbourg ; La Doua et Part-Dieu à Lyon, Mosson à Montpellier, ...) ; la conception d’une collection de mobilier urbain (Nantes, Lyon, Orléans!" Rouen, Bordeaux, Mulhouse, Paris - Ile-de-France, ...), un accompagnement artistique et culturel ; de nouveaux systèmes d’informations voyageurs.


Musée Mendjisky - Exposition : Maurice Mendjizky (1890-1951)

11 avril - 12 juillet 2014
Musée Mendjisky
Exposition : Maurice Mendjizky (1890-1951)


Le Musée Mendjisky - Ecoles de Paris ouvre ses portes le 11 avril 2014. A cette occasion est présentée pour la première fois une rétrospective de Maurice Mendjizky peintre français d'origine polonaise. Le Musée Mendjisky - Ecoles de Paris est situé au 15 square de Vergennes dans le 15e arrondissement de Paris, dans l'atelier du maître-verrier Louis Barillet (1880-1987) construit par Robert Mallet-Stevens en 1932. L'artiste présenté est Maurice Mendjizky, peintre français, né en 1890 en Pologne et mort en 1951 à Saint-Paul-de-Vence en France. Il était l'ami de Picasso, Renoir, Prévert, Eluard, Soutine, Modigliani et bien d'autres. En 1919 il rencontre Alice Prin qui deviendra la sulfureuse Kiki de Montparnasse avec laquelle il vivra pendant trois ans.


BNF François-Mitterrand - Exposition : L’atelier d'Aldo Crommelynck, de Picasso à Jasper Johns

8 avril - 13 juillet 2014
BNF François-Mitterrand
Exposition : L’atelier d'Aldo Crommelynck, de Picasso à Jasper Johns


L’imprimeur en taille-douce, Aldo Crommelynck( 1931-2008), a contribué au renom de Paris dans le domaine de l’estampe. Après s’être initié à la gravure auprès du maître-imprimeur Roger Lacourière, il ouvrit un atelier à Montparnasse en 1956, dans lequel vinrent travailler Tal Coat, Juan Miro,Le Corbusier, Alberto Giacometti, André Masson, Georges Braque… Son frère cadet, Piero, vint alors le rejoindre. En 1963, les frères Crommelynck installèrent à Mougins un atelier proche de la maison de Picasso et travaillèrent dès lors presque exclusivement avec lui. Leur entière disponibilité poussa Picasso dans une véritable frénésie de création graphique. En 1969, l’atelier parisien fut déplacé rue de Grenelle : vinrent y travailler notamment Avigdor Arikha, Sam Szafran, Yuri Kuper, George Condo. À la suitede Richard Hamilton, l’atelier commença à être également fréquenté par des artistes étrangers, majoritairement anglais et américains, attirés par le renom de l’imprimeur de Picasso : parmi ces derniers, David Hockney, Peter Blake, Jim Dine, Ed Ruscha, Jasper Johns, Donald Sultan…Vinrent également les artistes italiens de la Transavant-garde Cucchi et Clemente, l’Allemand Penck, le Suisse Martin Disler. À partir des années 1980, Aldo Crommelynck partagea son temps entre Paris et New York jusqu’à la fin de sa carrière, travaillant notamment pour les éditions Pace. À tous les artistes de renommée internationale avec lesquels il a travaillé, Aldo Crommelynck a demandé de signer des épreuves pour la Bibliothèque nationale de France, contribuant ainsi, de façon exceptionnelle, à l’enrichissement des collections


Musée Maillol - Exposition : Le Trésor de Naples, Les Joyaux de San Gennaro

19 mars - 20 juillet 2014
Musée Maillol
Exposition : Le Trésor de Naples, Les Joyaux de San Gennaro


San Gennaro, Saint Janvier, mort en martyr des persécutions de Dioclétien, est le grand saint patron de la ville. Son sang, recueilli dans deux ampoules, se liqué? e trois fois par an, aux mêmes dates depuis des siècles, un phénomène que même aujourd’hui la science ne peut expliquer. Le 13 janvier 1527 un contrat insolite est établi devant notaire entre le peuple de Naples et le Saint, mort depuis plus de mille deux cents ans. En échange de sa protection contre les éruptions du Vésuve et la peste, les Napolitains s’engagent à constituer et à garder un trésor dans la chapelle qu’ils lui ont construite et dédiée dans la cathédrale. Aujourd’hui ce culte n’a rien perdu de sa vigueur. Ce sont les plus importants chefs-d’œuvre du Trésor de San Gennaro, réalisés et accumulés au cours des siècles, qui seront montrés dans l’exposition.


Fondation Pierre Bergé - Yves Saint-Laurent - Exposition : Femmes berbères du Maroc

21 mars - 20 juillet 2014
Fondation Pierre Bergé - Yves Saint-Laurent
Exposition : Femmes berbères du Maroc


Pour sa 21ème exposition, la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent accueille l’exposition "Femmes berbères du Maroc". Une occasion de partager la richesse du patrimoine amazigh (berbère), mais aussi de mettre à l’honneur les femmes berbères à qui il doit en grande partie sa survivance. Cette dernière s’explique par la transmission de la langue, mais aussi des savoir-faire – dont certains, essentiellement féminins – comme le tissage, ou encore la poterie dans le Nord du Royaume. C’est enfin l’opportunité de montrer la beauté des parures berbères, diverses selon les régions, mais toujours extraordinaires. À travers les plus beaux objets conservés au musée berbère du jardin Majorelle à Marrakech mais aussi au musée du quai Branly ou dans des collections particulières, l’exposition explore la place centrale des femmes dans la culture berbère.


Musée Jacquemart-André - Exposition : Exposition : De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes

14 mars - 21 juillet 2014
Musée Jacquemart-André
Exposition : De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes


Le Musée Jacquemart-André présente une grande exposition sur la peinture française du XVIIIe siècle et ses maîtres : De Watteau à Fragonard, les Fêtes galantes. Le temps de l’insouciance. À cette occasion, il réunit une soixantaine d’œuvres, essentiellement des peintures provenant d’importantes collections, le plus souvent publiques, françaises, allemandes, anglaises ou encore américaines. Le terme de "fête galante" désigne un genre pictural qui éclot au début du XVIIIe siècle, pendant la Régence (1715-1723), autour de la figure emblématique de Jean-Antoine Watteau (1684-1721). Dans des décors champêtres à la végétation luxuriante, Watteau met en scène le sentiment amoureux : danseurs, belles dames ou bergers s’adonnent à des divertissements ou à des confidences.


Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme - Exposition : Les mondes de Gotlib

14 mars - 27 juillet 2014
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
Exposition : Les mondes de Gotlib


Cette exposition, qui coïncide avec les 80 ans de Gotlib, rassemble près de 150 planches originales publiées mais jamais exposées, ainsi que des archives photographiques, écrites et audiovisuelles. Portée par la généreuse complicité de Gotlib, elle conjugue approche chronologique et approche thématique pour retracer son parcours d'homme et d'artiste.


*

Institut des Cultures d'Islam - Exposition : Et pourtant ils créent ! (Syrie : la foi dans l’art)

10 avril - 27 juillet 2014
Institut des Cultures d'Islam
Exposition : Et pourtant ils créent ! (Syrie : la foi dans l’art)


16 plasticiens et collectifs sont invités : Khaled Takreti, Tammam Azzam, Randah Maddah,Mohamad Omran, Abdul Karim Majdal Al-Beik, Fadi Yazigi, Amr Fahed, Akram al Halabi, Muzaffar Salman, Waseem Al Marzouki, Yaser Safi, Jaber Al Azmaeh, le Collectif No, Abounaddara, Masasit Mati, Syrie : l’art en armes.
L’Institut des Cultures d’Islam accueille les œuvres de plasticiens contemporains syriens aux pratiques, expressions et écritures variées et qui ont en commun d’être postérieures au déclenchement de la révolution syrienne. Alors que certains artistes ont dû cesser de créer, d’autres ont accueilli dans leurs œuvres, de façon souvent directe, parfois oblique, la violence qui sévit dans leur pays. Certains encore manifestent leur refus obstiné de voir l’horizon de leur création réduit à la guerre encore, encore et encore.


Fondation Henri Cartier-Bresson - Exposition : Emmet Gowin

14 mai - 27 juillet 2014
Fondation Henri Cartier-Bresson
Exposition : Emmet Gowin


La Fondation Henri Cartier-Bresson propose une rétrospective du photographe américain Emmet Gowin, qui s'est fait connaître, dans les années 1970, par ses portraits intimistes, notamment de sa femme, avant de s'intéresser aux paysages de l'Ouest américain. Longtemps, Emmet Gowin n’a été vu qu’à travers le prisme familial, parce qu’il a méthodiquement enregistré le cycle de la vie, sa femme, Edith Morris, et leurs fils, Elijah (aujourd’hui photographe) et Isaac. Il les regarde avec un amour fou. Emmet Gowin a beaucoup voyagéalors qu'on le croyait sédentaire, ne voulant pas quitter Newtown, Pennsylvanie.


BNF François-Mitterrand - Exposition : Été 14, les derniers jours de l’ancien monde

25 mars - 3 août 2014
BNF François-Mitterrand
Exposition : Été 14, les derniers jours de l’ancien monde


Le parcours de l’exposition s’organise autour de la chronologie resserrée des évènements du 23 juillet au 4 août et l’enchaînement des décisions diplomatiques, politiques et militaires qui aboutissent à la conflagration générale. Les répercussions de la crise à l’échelle des individus (célèbres ou anonymes) sont également évoquées, tandis que sept séquences thématiques constituent des approfondissements à la chronologie :
1. Portrait de l’Europe, une longue période de paix
2. Cosmopolitisme culturel et expansion économique
3. Des tensions persistantes en Europe et aux colonies
4. Pacifismes et bellicismes
5. Présence du militaire dans la société
6. Préparer la guerre
7. Les mobilisations.
La fin de l’exposition traite du choc et de la surprise que constituent, au front comme à l’arrière, les premiers effets concrets de la guerre.


La Cinémathèque Française - Exposition : Le Musée imaginaire d'Henri Langlois

9 avril - 3 août 2014
La Cinémathèque Française
Exposition : Le Musée imaginaire d'Henri Langlois


A l'occasion de l'événement "Centenaire Henri Langlois 2014", et sous l'égide d'un Comité d'Honneur composé de cinéastes et d’artistes français et étrangers, constitué sous le Haut Patronage de François Hollande, Président de la République française.
Henri Langlois fut un personnage savant et pittoresque, intempestif et opiniâtre, à l’instar des autres figures géniales qui au XXème siècle mêlèrent l’extravagance de leurs projets à celle de leur comportement. L’homme présente plusieurs facettes qui seront les étapes du parcours de l’exposition et éclaireront sa vive sensibilité à l’égard des autres disciplines de création. C’est dire ainsi le parti pris d’une exposition qui confrontera l’art du cinéma et les autres arts.


La Cinémathèque Française - Exposition : Jean Cocteau et le cinématographe

2 octobre 2013 - 3 août 2014
La Cinémathèque Française
Exposition : Jean Cocteau et le cinématographe


La Cinémathèque française de Paris organise une exposition évènement autour du cinéaste et scénariste célèbre Jean Cocteau, à qui on doit les sublimes films "Les enfants terribles" ou "La Belle et la Bête". Pour l'exposition rétrospective, la Cinémathèque de Paris a réuni des fonds exceptionnels qui proviennent de collections privées ou de différentes institutions culturelles.
On peut découvrir dans l'exposition Jean Cocteau et le Cinématographe des affiches de cinéma, des objets, des scénarios, des costumes et bien d'autres choses encore. Véritable rétrospective et hommage à ce géant du cinéma française, l'exposition sur Jean Cocteau vous promet un véritable voyage au coeur du cinéma français et du célèbre cinéaste. L'exposition met aussi l'accent sur la figure engagée de Jean Cocteau qui, pendant sa vie, s'est impliqué dans différentes manifestations cinématographiques importantes à l'image du Festival de Cannes.
Cette exposition qui fête le cinquantenaire de la mort de Jean Cocteau se trouve dans la Galerie des donateurs.


Exposition : La Galaxie Langlois

9 avril - 3 août 2014
Les Docks, Cité de la Mode et du Design
Exposition : La Galaxie Langlois


En écho à son exposition Le Musée imaginaire d’Henri Langlois, La Cinémathèque française habille les murs des Docks – Cité de la Mode et du Design. Profitant de leur proximité géographique et d’une même vocation dédiée à la création et à l’image, les deux institutions s’associent afin de raconter, à travers un parcours thématique original sur les espaces extérieur de La Cité illustré de nombreuses œuvres, une incroyable histoire du cinéma et des autres arts au XXeme siècle : la Galaxie Langois. Avec la Galaxie Langlois, pour la première fois, Les Docks - Cité de la Mode et du Design et La Cinémathèque française invitent le public à une promenade culturelle et artistique gratuite, au cœur de l’Est parisien. La scénographie inédite de la Galaxie Langlois permet d’investir les différents espaces extérieurs des Coursives au Rooftop. Photographies, dessins, affiches, reproductions illustrent de façon originale le rôle majeur d’Henri Langlois, fondateur de La Cinémathèque française, dans la sauvegarde du cinéma mondial mais également ses relations étroites avec les artistes les plus influents de son temps (Chaplin, Chagall, Man Ray, Hitchcock, Disney, Godard, Picasso, Matisse, Méliès, Keaton, Léger, Vasarely, Wahrol...) et son goût prononcé pour les avant-gardes cinématographiques et plastiques. Un avant-goût idéal du Musée imaginaire d’Henri Langlois que le public pourra découvrir à La Cinémathèque Française, après une promenade de 10 minutes empruntant les quais de Seine et la passerelle Simone de Beauvoir !


104 Cent Quatre - Exposition : Avec motifs apparents

22 mars - 10 août 2014
104 Cent Quatre
Exposition : Avec motifs apparents


Avec motifs apparents est d’abord une invitation faite à cinq artistes de créer ou de recréer in situ une œuvre monumentale, emblématique de leur travail. S’appuyant sur l’architecture conçues pour des espaces particuliers, leurs œuvres débordent souvent la surface utilisée pour interpeler les visiteurs. Leur motif est clairement apparent : il s’agit de séduire pour attirer l’attention, et de créer la tension entre le "charme" plastique de ce qui est montré et la réalité du sujet traité. Sans heurts, à peine cachées sous des œuvres d’apparat, elles nous posent néanmoins certaines questions de façon impérieuse : la régulation de la natalité dans le cadre d’une société masculinisée ; l’addiction morbide pour la douceur la plus utilisée dans nos aliments ; l’édification stigmatisée par l’air vicié du temps ; les savoir-faire oubliés avec ceux qui les ont créés ; et, enfin, l’ingénieuse Afrique à l’imagination durable et au développement pourtant toujours relégué.


Institut du monde arabe - Exposition : Hajj, le pèlerinage à la Mecque

4 avril - 10 août 2014
Institut du monde arabe
Exposition : Hajj, le pèlerinage à la Mecque


Le hajj ou pèlerinage à la Mecque est l’un cinq piliers de l’islam – avec la profession de foi (chahâda), la prière, le jeûne du mois de ramadan et l’aumône (zakât). Il ne constitue une obligation pour le croyant que dans la mesure où celui-ci a les moyens physiques et matériels de l’accomplir, une fois dans son existence. Le hajj doit être entrepris à une date précise du mois de dhu al-hijja du calendrier lunaire de l’islam, mais l’umra (petit pèlerinage) peut être accompli tout au long de l’année. Le pèlerinage a des racines qui remontent à la période antéislamique. Depuis l’instauration de l’islam, c’est-à-dire depuis tantôt quinze siècles, le hajj est l’occasion d’une rencontre religieuse, mais aussi sociale et culturelle, de millions de Musulmans de toutes origines ethniques et géographiques. Théologiens, lettrés, artistes, commerçants, politiques ou simples croyants, font de la Mecque, pendant quelques jours, un microcosme universel.


Gaité Lyrique - Exposition : Motion Factory

24 avril - 10 août 2014
Gaité Lyrique
Exposition : Motion Factory


Glissez-vous de l'autre côté de l'image : pendant 4 mois, Motion Factory explore les secrets de fabrication de l'animation d'aujourd'hui. Trucs et astuces, jeux d'échelle et de lumière : depuis sa création, l'animation regorge d'inventivité tactile et artisanale pour créer des univers singuliers, repousser les limites et explorer les possibles. Dessins, pâte à modeler, tissus, bois... Tous les tours sont permis. Croquis, story-boards, maquettes, figurines : explorez l'envers du décor à travers les imaginaires les plus fous d'une génération de réalisateurs dans la lignée de Michel Gondry, Terry Gilliams, Norman McLaren... 15 artistes qui réinventent, bricolent et adaptent le do it yourself et l'héritage tactile aux outils de leurs temps pour mettre en scène leurs histoires. Tour d'horizon international avec quinze artistes qui réalisent des films d'animation comme on réalise des tours de magie : Peter Sluszka, Jamie Caliri & Alex Juhasz, Sean Pecknold, Andrew Thomas Huang, Hayley Morris, Sumo Science (Will Studd & Ed Patterson), Mikey Please, Joseph Mann, Elliot Dear, Johnny Kelly, Conor Finnegan, Kangmin Kim, Pic Pic André, Emma de Swaef & Marc James Roels... Conviés par Yves Geleyn, réalisateur et commissaire de l'exposition.


Halle Saint-Pierre - Exposition : Raw Vision, 25 ans d’Art Brut

18 septembre 2013 - 22 août 2014
Halle Saint-Pierre
Exposition : Raw Vision, 25 ans d’Art Brut


C’est un privilège pour la Halle Saint Pierre de célébrer le vingt-cinquième anniversaire de Raw Vision. Fondée en 1989, cette revue anglo-saxonne, basée à Londres, va être la première à défendre la création populaire hors-normes et à lui donner une dimension internationale. A la fin des années 80, grâce à la constitution de collections privées et la tenue d’expositions pionnières, l’art brut était sorti de la confidentialité qui entourait les premières prospections de Dubuffet. Mais le dynamisme de son petit réseau de passionnés était sans commune mesure avec l’effervescence qui accompagne aujourd’hui sa reconnaissance publique, médiatique et institutionnelle. Le rôle catalyseur et fédérateur de Raw Vision fut essentiel. A un moment où la valeur de l’art contemporain professionnel était remise en cause, la revue montrait l’existence d’une autre scène artistique, méconnue voire ignorée, où l’énergie créatrice s’accomplit contre une culture hégémonique jugée matérialiste, aliénante et obsolète.
Accompagnant depuis ses débuts cette aventure éditoriale dont elle partage l’esprit d’indépendance et de découverte, la Halle Saint Pierre s’est tout naturellement faite l’initiatrice de l’exposition Raw Vision, 25 ans d’art brut : un éloge du regard et de la création sans entrave, qui préfère le visionnaire au visible, la vision intérieure aux apparences du monde réel. Quatre-vingts artistes d’Europe, d’Amérique, d’Afrique, d’Inde ou du Japon y sont réunis, illustrant les formes d’une expression profondément enracinée dans l’imagination humaine et qui se manifeste à travers des créations héroïques ; une expression qui prend des formes très variées, parfois intime et secrète dans ses manifestations ou expansive, publique et épique.


Mémorial de la Shoah - Exposition Regards sur les ghettos

13 novembre 2013 - 22 août 2014
Mémorial de la Shoah
Exposition Regards sur les ghettos


L’invasion de la Pologne en septembre 1939 marque le début de la Seconde Guerre mondiale. Dans les territoires annexés à l’Est, l’armée allemande rassemble les habitants juifs dans des ghettos très vite surpeuplés et insalubres. Première étape du processus génocidaire de la population juive d’Europe centrale, les ghettos sont liquidés en 1942-1943 et leur population conduite vers les centres de mise à mort.
Le processus d’extermination mis en place dans le plus grand secret par les autorités nazies est dans cette première étape paradoxalement bien documenté visuellement : entre 15 000 et 20 000 photographies ont été prises dans les ghettos pendant la Seconde Guerre mondiale. Que sont ces images ? Propagande ? Témoignage ? Résistance ? Dénonciation pour l’Histoire ?


Cité de la Musique - Exposition : Great Black Music

11 mars - 24 août 2014
Cité de la Musique
Exposition : Great Black Music


Michael Jackson, Cesaria Evora, Marvin Gaye, Billie Holiday, Fela Anikulapo Kuti, Aretha Franklin, Bob Marley, Myriam Makeba, Oum Kalsoum… Ces artistes américains et africains ont marqué l'histoire des musiques populaires au xxe siècle. Ils font aujourd'hui partie d'un patrimoine commun, bien au-delà des pays ou des communautés locales qui les ont vu naître. Du fleuve Congo à Congo Square, de la jungle de Harlem au bitume de Lagos, de l'île de Gorée aux rivages des Caraïbes en passant par certains quartiers de Londres et de Paris, groove sons, et mélopées ont peu à peu pris corps et âmes pour donner un sens à l'expression de "musique" noire. Pourtant, des musiques traditionnelles africaines jusqu'au concept de great black music théorisé par l'Art Ensemble of Chicago dans les années 1960, l'unité des musiques noires tient sans doute davantage de la construction sociale que du déploiement d'une même et unique tradition.


BNF François-Mitterrand - Exposition : Chemin de paix

25 mars - 24 août 2014
BNF François-Mitterrand
Exposition : Chemin de paix


Au moment où la Bibliothèque commémore le centenaire de la guerre de 1914, Clara Halter installe son chemin pour la paix, dans un tour du monde plastique : la paix, en 52 langues, à travers les graphies, les alphabets les plus divers. Une version babélienne de la paix, conçue pour qu'enfin, tous les hommes, malgré la diversité des langues, s'entendent sur la paix...


BNF François-Mitterrand - Exposition : Jean-Pierre Bonfort, Photographies - Sur les pas de Louis Barthas (1914-1918).

25 mars - 24 août 2014
BNF François-Mitterrand
Exposition : Jean-Pierre Bonfort, Photographies - Sur les pas de Louis Barthas (1914-1918).


En 1914, Louis Barthas, artisan tonnelier à Peyriac-Minervois (Aude) partit pour le front où il resta quatre ans. Au fil des jours, il prit des notes et rédigea un récit qui occupe 19 cahiers. L’historien Rémy Cazals découvrit ce texte et le publia en 1978. Quelles traces peuvent encore demeurer sur les lieux où Barthas et ses compagnons connurent les souffrances qu’il relate ? Quelles cicatrices la terre et la nature portent-elles encore ? Pour tenter de les retrouver, le photographe Jean-Pierre Bonfort a suivi Louis Barthas pas à pas. Bonfort n’emploie pas un appareil complexe et, depuis plus de dix ans, a fait le choix des prises de vues au téléphone cellulaire. Il ne recherche pas l’effet monumental, mais la vibration et la sensation qui se dévoilent grâce à la modestie du dispositif. Du récit de Barthas, que demeure-t-il de tangible sous l’objectif du photographe ? Ce qui est de l’ordre du tellurique : le froid, la pluie, la boue, les longues routes à parcourir. Mais aussi les immenses cimetières, les paysages anodins dévoilant à peine les traces des effroyables combats.« Et moi, survivant… » Surplombant le silence de la Terre, demeurent les paroles de Barthas et de ses compagnons de tranchée : elles accompagneront les images de l’exposition.


Le BAL - Exposition : Lewis Baltz, Common objects

23 mai - 24 août 2014
Le BAL
Exposition : Lewis Baltz, Common objects


Conçue par Dominique Païni, David Campany et Diane Dufour et en étroite collaboration avec l’artiste, l’exposition reviendra sur ses séries les plus remarquables de The Prototype Works (1967-1976) à Ronde de nuit (1992-1995) et interrogera pour la première fois l’influence du cinéma, notamment européen (Godard, Antonioni) sur la formation de cette oeuvre majeure. Première exposition en France consacrée à cet artiste depuis la rétrospective au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1993, l’exposition au BAL intervient après les expositions qui ont récemment mis à l’honneur le travail de Lewis Baltz aux Etats-Unis (Art Institute of Chicago, 2010 et National Gallery of Art, Washington, 2011) et en Europe (Kestnergesellschaft, Hannovre 2012 etAlbertina, Vienne, 2013).


Musée de Montmartre - Exposition : Picasso à Montmartre

28 mars - 31 août 2014
Musée de Montmartre
Exposition : Picasso à Montmartre


Quand Picasso avait vingt ans : tel est le sujet de la formidable bande dessinée de Julie Birmant et Clément Oubrerie, publiée depuis janvier 2012 aux éditions Dargaud. À l’occasion de la parution du quatrième et dernier tome de la série, le Musée de Montmartre présente des dessins originaux de Clément Oubrerie, intégrés dans les salles du Musée et complétés d’œuvres et de documents conservés au Musée (photographies, dessins, livres...). Se recrée le Montmartre des années 1900 : celui de Pablo Picasso et de Fernande Olivier, les deux héros romantiques de la BD, celui des poètes, de Max Jacob à Guillaume Apollinaire, celui des lieux de fête et de création, du Cirque Medrano au Bateau-Lavoir.


Musée des Lettres et des Manuscrits - Exposition : Entre les lignes et les tranchées

9 avril - 31 août 2014
Musée des Lettres et des Manuscrits
Exposition : Entre les lignes et les tranchées


Au fil des lettres, carnets, photographies, le visiteur découvrira les états d’âme, les pensées, les émotions de nos grands-parents et ancêtres, témoins de la barbarie. 100 ans après, cette exposition redonne la parole aux gens ordinaires et raconte 1563 jours de mort et de vie au quotidien tout en révélant "entre les lignes" les véritables causes de la Grande Guerre : la nécessité de souder et de légitimer une troisième république toute neuve côté français et un empire improbable côté allemand, et surtout un nouveau partage d’un monde déjà préoccupé par le contrôle de ses sources d’énergie et de ses matières premières. Allant à l’encontre des idées reçues, l’exposition "Entre les lignes et les tranchées – Lettres, carnets et photographies – 1914-1918" apporte un éclairage nouveau à ce conflit, considéré comme l’un des plus dévastateurs du XXème siècle et dont les soubresauts agitent encore notre quotidien.


Musée des Arts décoratifs - Exposition : Dries Van Noten, Inspirations

1er mars - 31 août 2014
Musée des Arts décoratifs
Exposition : Dries Van Noten, Inspirations


Les Arts Décoratifs consacrent une exposition au créateur de mode belge, Dries Van Noten. Cette première exposition à Paris est une invitation à un voyage intime et affectif de son univers. En présentant ses sources d’inspiration nombreuses et multiples, Dries Van Noten a choisi de nous révéler son processus si particulier de création. Ce projet totalement inédit, fait d’accumulations choisies et de superpositions pensées, confronte les collections de mode féminine et masculine de Dries Van Noten aux collections de mode des Arts Décoratifs, ainsi qu’aux photos, vidéos, extraits de films, références musicales, œuvres d’art françaises et internationales provenant de collections publiques et privées qui ont nourri sa création.


Institut du monde arabe - Exposition : Il était une fois l'Orient-Express

4 avril - 31 août 2014
Institut du monde arabe
Exposition : Il était une fois l'Orient-Express


Plus qu’une exposition… un événement !… Dans toute sa splendeur d’autrefois l’Orient Express vient faire halte sur le parvis de l’Institut du monde arabe à l’occasion d’une grande exposition consacrée au plus mythique des trains, à cette icône de l’Art-Déco qui a fait le ravissement de générations de voyageurs, ouvrant grand à ceux-ci les portes de l’Orient. Rendue possible grâce au concours de SNCF, cette manifestation de grande envergure est conçue en deux parties : C’est tout un train d’abord – locomotive en tête, suivie de trois voitures exceptionnelles et d’un wagon-restaurant – qui prend place sur le parvis de l’Institut. La visite se poursuit à l’intérieur de l’Institut du monde arabe où le public se voit présenter, sur deux niveaux, un véritable « musée » de l’Orient Express : objets et documents d’archives, affiches, films et photographies, dont certains sont montrés dans d’immenses malles-vitrines qui sont autant d’allégories du voyage...


Art Ludique - Le Musée - Exposition : L’Art des Super Héros Marvel

22 mars - 31 août 2014
Art Ludique - Le Musée
Exposition : L’Art des Super Héros Marvel


Cette exposition exceptionnelle présente un panorama de l’univers Marvel, depuis les planches historiques des bandes dessinées d’origine jusqu’aux dessins de concepts et illustrations réalisés pour les toutes dernières productions au cinéma. On peut découvrir et admirer une rétrospective présentant près de 300 planches originales issues des publications qui ont vu naître ces personnages mythiques, signées par les artistes légendaires qui ont participé à leur création et leur évolution. Le parcours de l’exposition présente ainsi des œuvres de l’artiste Jack Kirby, créateur avec le scénariste Joe Simon de Captain America, puis créateur avec Stan Lee des 4 Fantastiques, des Avengers, de Thor, de Hulk, des X-Men. On peut également admirer le style incomparable de Steve Ditko, créateur avec Stan Lee de Spider-Man, ainsi que les planches et illustrations originales de nombreux artistes de Marvel parmi lequel John Romita, John Buscema, Don Heck, Tim Sale, Alex Ross, Jim Steranko, Gene Colan, Franck Miller, Neal Adams ou encore celles des artistes français Aleksi Briclot ou Olivier Coipel.


Espace Fondation EDF - Exposition : Que la lumière soit !

18 avril - 31 août 2014
Espace Fondation EDF
Exposition : Que la lumière soit !


Au cours du siècle passé, peu d’autres inventions ont autant bouleversé l'espace vital que l’éclairage électrique. Celui-ci a transformé les villes et créé de nouvelles manières de vivre et de travailler. Il a été le moteur du progrès dans l’industrie, la médecine et la communication. Que la lumière soit ! retrace cette évolution en s’appuyant sur des exemples issus de nombreuses disciplines dont l’art, le design et l’architecture. Un panorama du design de la lumière, des débuts de la société industrielle aux visions qui modèleront le futur, qui soulève également des questions d’actualité : comment les designers, artistes et architectes peuvent-ils exploiter la lumière tout en protégeant les ressources naturelles ? Comment remédier au problème de pollution lumineuse ?


Exposition : Enchanté

18 avril - 31 août 2014
Les Docks, Cité de la Mode et du Design
Exposition : Enchanté


Les Docks - Cité de la Mode et du Design invite le designer plasticien Benjamin Isidore Juveneton et présente l’installation artistique inédite : Enchanté. "Cela vous regarde et cela vous parle. Comment peut-on envisager de s’approprier un lieu de passage ? Les mots sont une aide, toujours, ils peuvent tantôt indiquer, tantôt informer, ou bien même seulement titrer. Mais en allant au-delà du mot, c’est grâce au dialogue que l’intervention Enchanté permet une expérience intime entre le béton et le visiteur. En lui donnant une voix, il confronte in situ le regard au langage amoureux. Le seul à même de transcender génération, sexe, et milieu social." Symbolisant une conversation entre le béton de La Cité et ses visiteurs, Enchanté se matérialise au travers de phrases, présentées sur de multiples supports dans différents espaces du bâtiment : "Défense de s'afficher" est un exemple des 9 propositions. Maniant le 2nd degré avec finesse, Benjamin Isidore Juveneton a pensé les installations en fonction de leur emplacement dans le bâtiment et du support sur lequel elles sont affichées : entrée/sortie - des Coursives au Rooftop en passant par Le Quai - sans oublier les WC et les escaliers. Au-travers de cette création artistique, chacun est invité à s’approprier les mots, les phrases monumentales de´voilées au fil d’une visite à La Cité. Une œuvre originale créée en collaboration avec les créateurs d'objets typographiques de You Talking To Me sera dévoilée pendant la durée de l'installation. You Talking To Me est né de la collaboration de deux designers typographes Antoni Bellanger et Bertrand Reguron, inventeurs de Type-objects© & vegetal- identity©.


Exposition :Le Mythe Cléopâtre

10 avril - 7 septembre 2014
La Pinacothèque
Exposition : Le Mythe Cléopâtre


Cléopâtre VII Thea Philopator, dernière reine d’Égypte membre de la dynastie des Ptolémées, maîtresse de Jules César puis épouse de Marc-Antoine, a eu une vie exceptionnelle, devenue légendaire. Malgré la rareté des sources historiques, ses amours et sa fin tragique ont suscité la fascination et son histoire a très tôt inspiré les écrivains et les artistes. Cléopâtre devient une figure iconographique majeure de la fin du XVIe siècle au XIXe siècle. Considérée tantôt comme une femme fatale, puissante et tentatrice, tantôt comme la victime de forces politiques qui la dépassent, voire comme une héroïne qui a préféré la mort plutôt que la soumission à son vainqueur, Cléopâtre est immortalisée par les artistes et s’inscrit dans l’imaginaire collectif. L’exposition invite au rêve : elle débute par la découverte? d’œuvres archéologiques d’exception de la période ptolémaïque? et se poursuit par la naissance du mythe dans la Rome antique (Pinacothèque 2). Des tableaux, des sculptures et des costumes de film illustrent ensuite l’essor du mythe dans l’histoire des arts (Pinacothèque 1).


Musée de la Poupée - Exposition : Barbie Rétro Chic

11 février - 13 septembre 2014
Musée de la Poupée
Exposition : Barbie Rétro Chic


Comment se fait-il que Barbie continue de plaire depuis la fin des années Cinquante ? Qu’est-ce qui fait sa force ? Quels sont ses atouts de séduction auprès d’un public, enfant et adulte, réparti sur la planète entière ? Pour cette nouvelle exposition, l’équipe du musée a fait appel aux créateurs italiens de Magia2000 pour apporter l’une des réponses possibles. La garde-robe de Barbie de la toute première décennie (1959-1967) est aujourd’hui légendaire et continue d’être une inspiration constante pour les créateurs de nos jours. Le « style » Barbie des Sixties perdure, il nourrit l’imaginaire des professionnels de la mode qui créent, à l’intention de Barbie, des toilettes contemporaines, néanmoins truffées de citations des années Soixante.


Maison de la Chasse et de la Nature - Exposition : Lin Utzon, Cosmic Dance

29 avril - 14 septembre 2014
Maison de la Chasse et de la Nature
Exposition : Lin Utzon, Cosmic Dance


Issue d’une importante famille d’architectes danois, Lin Utzon (née en 1946) a développé un univers personnel, entre la sculpture et le design. Son art est profondément marqué par la contemplation de la nature, et en particulier celle du nord arctique avec l’austère grandeur de ses paysages de glace et de neige où le bouillonnement de la vie reste pourtant présent. S’inspirant de ces images fortement contrastées elle épure les formes et les couleurs pour mieux exprimer le dynamisme de la structure. De l’Amérique à l’Australie, ses compositions monumentales accompagnent bon nombre d’édifices publics. Au musée de la Chasse et de la Nature, l’exposition Cosmic Dance se veut un vibrant hymne à la vie. De la cour d’entrée aux salles d’exposition permanente, Lin Utzon envahit l’espace du musée avec ses sculptures organiques en terre crue et en céramique auxquelles elle veut garder la spontanéité d’une ébauche. Jouant du contraste entre la fluidité des formes et l’extrême rigueur chromatique du noir et blanc, elle évoque les formes de vie les plus primitives : le mouvement jubilatoire des pollens en suspension dans l’air, l’architecture des madrépores dans les fonds marins, la dérive des glaces dans les mers arctiques.


Musée des Arts décoratifs - Exposition : Sous pression, le bois densifié

28 mars - 14 septembre 2014
Musée des Arts décoratifs
Exposition : Sous pression, le bois densifié


La technique de densification du bois consiste en un traitement complexe qui permet la transformation du bois sans avoir recours à une substance chimique particulière, simplement de la chaleur, de l’humidité et de la pression. Sa composition reste entièrement naturelle. Ce procédé permet à des bois tendres et courants, tels l’épicéa ou le sapin, de devenir aussi durs que certains bois tropicaux. Plus étonnant encore, ses fibres suivent la forme de l’objet et sa texture offre la douceur d’un polissage parfait. La possibilité de contrôler les propriétés techniques, l’état de surface et les processus de mise en forme comme le cintrage et le moulage en font un défi scientifique et technologique majeur. L’EPFL + ECAL Lab, dévoile son nouveau projet au musée des Arts décoratifs à Paris : révéler le potentiel du bois densifié en lui donnant un statut d’objet avec les créations des cinq designers. Chacun d’eux a expérimenté ce nouveau processus et a proposé un objet emblématique ayant une perspective inédite.


Musée Rodin - Exposition :  Rodin - Mapplethorpe

8 avril - 21 septembre 2014
Musée Rodin
Exposition : Rodin - Mapplethorpe


Le temps d’une exposition, le musée Rodin confronte deux formes d’expression - Sculpture et Photo-graphie - à travers l’œuvre de deux artistes majeurs : Robert Mapplethorpe et Auguste Rodin. Béné-ficiant de prêts exceptionnels de la Robert Mapplethorpe Foundation, cette exposition présente 50 sculptures de Rodin et un ensemble de 102 photographies dont l’audacieux dialogue révèle la permanence des thèmes et sujets chers à ces deux grands créateurs. Tout semble opposer ces deux personnalités même si Mapplethorpe n’a eu de cesse de sculpter les corps à travers son objectif et que la photographie a accompagné Rodin tout au long de sa carrière. Robert Mapplethorpe est à la recherche de la forme parfaite, Rodin tente de saisir le mouvement dans la matière. Rien n’est spontané, tout est construit chez Mapplethorpe alors que Rodin conserve les traces de l’élaboration de l’œuvre et cultive celles de l’accident. L’un fut attiré par les hommes, l’autre par les femmes et tous deux jusqu’à l’obsession. Cela n’a pas empêché Mapplethorpe de photographier des nus féminins et Rodin de modeler de nombreux corps masculins.


BNF, Musée de l'Opéra - Exposition :  Les Ballets Suédois

11 juin - 21 septembre 2014
BNF, Musée de l'Opéra
Exposition : Les Ballets Suédois


Créés à Paris par Rolf de Maré, les Ballets Suédois donnent plus de 2700 représentations lors de cinq saisons de spectacles dans le monde (Europe et États-Unis d'Amérique), entre 1920 et 1925. Un peu éclipsée par les Ballets Russes, elle remporte malgré tout un grand succès, tant sur le plan chorégraphique que sur celui de la fusion des arts (danse, poésie, musique, décors, costumes, cinéma...). En effet, les Ballets Suédois réunissent autour d'eux les plus grands créateurs de leur époque : les compositeurs Claude Debussy, Darius Milhaud, Isaac Albeniz, Alfredo Casella, Germaine Tailleferre, Erik Satie, Arthur Honegger, Cole Porter, le chef d'orchestre Désiré-Emile Ingelbrecht, les poètes Blaise Cendrars, Paul Claudel, Luigi Pirandello, Jean Cocteau, Riciotto Canudo, les peintres Fernand Léger, Giorgio De Chirico, Pierre Bonnard, Jean Hugo, Foujita, Gerald Murphy et Francis Picabia, le cinéaste René Clair.
L'exposition sera l'occasion de redécouvrir Jean Börlin (1893-1930), le chorégraphe unique de la compagnie. Élève préféré de Michel Fokine, il a su transgresser sa formation classique pour inventer un vocabulaire chorégraphique plus libre, expérimentant de nouveaux modes d'expression artistique. Elle explorera tout particulièrement les relations du chorégraphe et danseur avec la peinture de Picasso, avec le folklore et les légendes nordiques ainsi qu’avec le cinéma et montrera sa conception chorégraphique du tableau en mouvement. Elle permettra aussi de mettre en valeur les chefs-d'œuvre - pour partie inédits - des collections de la Bibliothèque-musée de l'Opéra provenant du fonds des Archives internationales de la danse, donné par Rolf de Maré en 1952 : maquettes de décors et de costumes de Fernand Léger, de Nils de Dardel, d'Alexandre Alexeieff ; costumes de scènes jamais montrés depuis les années 1960, photographies de ballets et de danseurs, affiches de spectacles, peintures et sculptures de Karl Hofer, de Per Krohg, d’Antti Favén ou des frères Martel, autant de témoignages déterminants, non seulement pour l'histoire de l'évolution des arts plastiques, mais aussi pour l'histoire des arts la scène sous toutes leurs formes (mime, pantomime, danse folklorique, danse moderne, performance...). Elle montrera, enfin, la postérité des Ballets Suédois à l’Opéra de Paris qui engage l’Étoile de la compagnie suédoise, Carina Ari, qui fait travailler les peintres (Léger, De Chirico) et les musiciens (Milhaud, Honegger,…) qui ont créé pour Rolf de Maré et qui accueille une reconstitution de Relâche par Moses Pendelton en 1979. L'exposition Ballets Suédois vise ainsi à réévaluer un maillon fondamental dans l'histoire de la danse et des arts au XXe siècle.


Fondation Cartier - Exposition : Mémoires Vives

10 mai - 21 septembre 2014
Fondation Cartier pour l'art contemporain
Exposition : Mémoires Vives


L’exposition Mémoires Vives, accompagnée de concerts et d’événements, réserve une place essentielle à des œuvres parmi les plus emblématiques de la collection de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, des œuvres qui sont toutes des temps forts de son histoire. Photographies, sculptures, films et peintures se succèdent pendant cinq mois dans une présentation en mouvement permanent, riche de surprises. De Raymond Hains à James Lee Byars, de Nan Goldin à David Lynch, de Mœbius à Ron Mueck, l’exposition Mémoires Vives présente des œuvres d’artistes magnifiques, à découvrir ou à redécouvrir.


Mémorial de la Shoah - Exposition : Rwanda 1994, le génocide des Tutsi

11 avril - 5 octobre 2014
Mémorial de la Shoah
Exposition : Rwanda 1994, le génocide des Tutsi


Entre le 7 avril et la mi-juillet 1994, environ un million de personnes sont mortes assassinées au Rwanda : en moins de trois mois, les trois quarts de la population tutsi ont péri au cours du dernier génocide du XXe siècle. Comment un crime d’une telle ampleur a-t-il été rendu possible ? Vingt ans après la catastrophe, le Mémorial de la Shoah, engagé depuis plusieurs années dans la connaissance de la Shoah et des autres génocides du XXe siècle, propose une exposition qui se veut lieu d’histoire et de mémoire. Envisager l'histoire et la mémoire du génocide des Tutsi implique une confrontation avec la réalité humaine et matérielle des massacres.


Musée Curie - Exposition : Les héritières de Marie Curie

8 mars - 31 octobre 2014
Musée Curie
Exposition : Les héritières de Marie Curie


Le Laboratoire Curie de l’Institut du radium a toujours accueilli du personnel féminin, à commencer par Marie Curie, qui fut la première à diriger ce laboratoire universitaire. Encore aujourd’hui, à l’Institut Curie, les femmes représentent près de 70% des salariés du centre de recherche et de l’ensemble hospitalier, tous métiers confondus. 15 portraits de “femmes d’hier” *, dont ceux d’Irène et Marie Curie, attendent donc les visiteurs pour leur faire découvrir l’histoire des premières femmes ayant intégré la communauté scientifique et étant devenues des modèles pour les générations suivantes. L'exposition présente également, les portraits de 18 collaboratrices actuelles de l’Institut Curie, témoignant de la réalité du monde professionnel scientifique ou médical d'aujourd'hui. (Crédit photo : Le Fel). * Partie historique basée sur "Les femmes du laboratoire de Marie Curie" de Natalie Pigeard-Micault,.


Tour Jean sans Peur - Exposition : L'Amour au Moyen-Âge

8 mars - 31 octobre 2014
Tour Jean sans Peur
Exposition : L'Amour au Moyen-Âge


À partir des modèles antiques, religieux voire même animaliers, l’homme médiéval a créé un univers amoureux dans lequel s’insinuent symboles et métaphores. Les roses du plaisir font rougir les joues des dames comme la mise en perce du tonneau suggère l’acte sexuel. Lettres d’amour, cadeaux et rendez-vous préludent à l’acte amoureux dont la finalité est la procréation pour une Église qui condamne l’homosexualité, le viol ou l’adultère.


Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme - Exposition : Abel Pann, Oeuvres de guerre (1915-1917)

29 avril - 30 novembre 2014
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
Exposition : Abel Pann, Oeuvres de guerre (1915-1917)


Célébré dans le monde juif pour ses peintures sur les thèmes bibliques, Abel Pann (Kreslawka, 1883 – Jérusalem, 1963) est l’auteur d’une œuvre peu connue, aussi multiple par ses supports (peintures, dessins, estampes) que par ses sujets (héros et scènes bibliques, judaïsme d’Europe orientale, scènes de Palestine, société française) ou que par ses tonalités (romantique, lyrique, caricaturale).


Musée de la Contrefaçon - Exposition : Ces emballages qui changent nos vies !

10 décembre 2013 - 10 décembre 2014
Musée de la Contrefaçon
Exposition : Ces emballages qui changent nos vies !


Ces emballages qui changent nos vies retrace chronologiquement l’évolution de l’emballage de 1940 à aujourd’hui. Dans un esprit ludique, autour de repères socio-culturels, cette exposition met en lumière le rôle de l’emballage dans notre vie quotidienne et son influence sur nos modes de consommation et notre gestuelle pour tendre vers plus de praticité, de sécurité, d’accompagnement de la mobilité. De la boîte Cachou Lajaunie en passant par le premier mascara Helena Rubinstein, le petit pot Blédina, jusqu’aux emballages comestibles ou encore aux QR Codes, l’exposition présente chaque innovation de rupture avec une mise en scène très actuelle réalisée par l’agence Dragon Rouge.


Bibliothèque Mazarine - Exposition : La Tour de Nesle

12 septembre - 12 décembre 2014
Bibliothèque Mazarine
Exposition : La Tour de Nesle


La Bibliothèque Mazarine va présenter une exposition sur la Tour de Nesle, dont elle occupe l'emplacement depuis plus de trois siècles. Élément de défense de Paris, prolongement sur la Seine de l'enceinte de Philippe-Auguste, puis partie de l'hôtel de Nesle, la Tour de Nesle est un repère topographique et un marqueur iconographique des représentations de Paris du XIIe au XVIIe siècle. Cette position, comme le fait d'être associée au scandale des amours adultères des brus de Philippe le Bel, en font, alors même qu'elle a disparu depuis plus de deux siècles, un des symboles architecturaux du Paris médiéval que reconstitue l'imaginaire romantique. Elle impose sa silhouette sur scène, dans la littérature populaire, dans la gravure et la peinture, dans le cinéma.


Pavillon de l'Ermitage - Exposition : Grands Décors de l'Est parisien, La IIIe République à l’œuvre (1870-1940)

6 mars - 14 décembre 2014
Pavillon de l'Ermitage
Exposition : Grands Décors de l'Est parisien, La IIIe République à l’œuvre (1870-1940)


Entre représentations du pouvoir et scènes inspirées de la vie locale, le parcours livre une analyse des tendances décoratives des salons municipaux de l'Est parisien (salles des Mariages, des Fêtes et du Conseil) à l'heure du renouveau de la commande publique.


Exposition De rouge et de noir. Les vases grecs de la collection de Luynes

29 octobre 2013 - 4 janvier 2015
BNF Richelieu Musée des monnaies, médailles et antiques
Exposition : De rouge et de noir. Les vases grecs de la collection de Luynes


Dans la collection fameuse du duc de Luynes, donnée à la Bibliothèque nationale en 1862, l’ensemble des vases grecs, modeste en nombre, a une place prééminente par sa très grande qualité. Le collectionneur a réussi, entre les années 1820 et 1850, à constituer un ensemble exceptionnel de vases figurés, provenant majoritairement des découvertes archéologiques d’Italie (Etrurie et Grande-Grèce). Pour la plupart issus des ateliers athéniens des 6e – 5e siècles av J.-C., ils témoignent de l’accomplissement des artisans grecs, et les belles images qu’ils portent offrent un formidable répertoire. Les mythes sont largement illustrés : dieux olympiens, héros (Héraclès, Thésée, Ulysse...) ; le monde dionysiaque autour de la consommation du vin est particulièrement important sur des vases destinés à être utilisés lors des banquets. Les images permettent aussi des ouvertures sur certains aspects de la vie quotidienne des Athéniens : le banquet, l’athlétisme, la guerre, la séduction... Cette exposition sera l’occasion de montrer l’intégralité des vases de la collection dans une présentation didactique permettant au visiteur d’apprécier l’art des peintres de vase comme la riche signification de leur iconographie. Présenter cet ensemble homogène permettra également d’illustrer le goût d’un des plus importants collectionneurs du XIXe siècle.


Musée en Herbe - Exposition : La Bande à Niki, les Nouveaux Réalistes

13 mars - 5 janvier 2015
Musée en Herbe
Exposition : La Bande à Niki, les Nouveaux Réalistes


Le Musée en Herbe présente une exposition événement conçue avec l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Une soixantaine d’œuvres des Nouveaux Réalistes sont exposées : Arman, César, Christo, Deschamps, Dufrêne, Hains, Klein, Niki de Saint Phalle, Raysse, Rotella, Tinguely, Villeglé.... et Spoerri dont le Déjeuner sous l’herbea été mis au jour par des archéologues de l’Inrap en 2010. De 3 à 103 ans, chacun peut découvrir et s’initier à l’art en s’amusant !


Musée du Chocolat - Exposition : Banania, des origines à nos jours

1er mars 2014 - 31 janvier 2015
Musée du Chocolat
Exposition : Banania, des origines à nos jours


u début des années 1900, Pierre Lardet, journaliste de métier, constate lors d’un voyage au Nicaragua que la population locale se nourrit d’une boisson préparée à base d’un mélange de bananes, de céréales et de cacao. A son retour en France, avec sa femme Blanche, ils reproduisent cette recette pour le marché français et inventent Banania. Eddy van Belle, fondateur du Musée Gourmand du Chocolat de Paris et collectionneur depuis son plus jeune âge, a voulu vérifier cette légende en organisant une expédition sur les pas de Pierre Lardet. Dans ses nombreux voyages autour du Cacao, Eddy va Belle a déjà pu étudier des préparations similaires chez les Kunas du Panama et les indiens de Lamas au Pérou. Le résultat de ses trouvailles fait l’objet de la première partie de cette nouvelle exposition temporaire qui démarre début mars au Musée gourmand du Chocolat à Paris. Le deuxième volet retrace l’histoire de Banania depuis la création de la recette jusqu’à nos jours.