Société des Amis de la Bibliothèque Forney




LES EXPOSITIONS DES MUSÉES NATIONAUX





 

Les expositions sont classées par date de clôture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 









Expo Bande dessinée et immigration 1913-2013

16 octobre 2013 - 27 avril 2014
Musée de l'Histoire de l'Immigration
Albums - Bande dessinée et immigration. 1913-2013


À travers plus de deux cents pièces et documents originaux, planches de bande dessinée, esquisses et croquis préparatoires, films d’animation, entretiens filmés et autres photographies et documents d’archives, l’exposition se propose d’envisager le phénomène migratoire dans la bande dessinée depuis la conception des planches jusqu’à leur réception par le lecteur.
Aujourd’hui, la bande dessinée a définitivement acquis le statut de 9ème art et n’a jamais été autant exposée dans de grands musées. Plusieurs expositions récentes ont dressé des passerelles entre la bande dessinée et d’autres formes artistiques (Archi et BD, la ville dessinée ; Vraoum, trésors de la bande dessinée et art contemporain), entre bande dessinée et culture (de Superman au chat du rabbin) ou encore entre bande dessinée et histoire (Tardi et la Grande Guerre, Mobilisation générale : 14-18 dans la bande dessinée, Traits résistants). Cette exposition apporte sa pierre à l’édifice en convoquant pour la première fois toutes les formes associées du 9ème art pour raconter l’immigration autrement.
Albums est une exposition d’histoires. Histoires de ces auteurs d’origine italienne, sénégalaise, algérienne, portugaise ou vietnamienne venus vivre et travailler en France mais aussi histoires de ces émigrés ou fils d'immigrés européens partis au début du siècle aux États-Unis tels que Georges McManus ou plus tard Goscinny qui ont contribué à créer un 9ème art.


Musée du Louvre - Exposition : New Frontier III, Portraits anglo-américains à l’heure de la Révolution

1er février - 28 avril 2014
Musée du Louvre
Exposition : New Frontier III, Portraits anglo-américains à l’heure de la Révolution


Avec cette exposition-dossier, le Louvre poursuit son exploration de l’histoire de la peinture aux États-Unis. Cette troisième étape met en regard cinq portraits anglo-américains des années 1780 à 1800 et un peu au-delà, produits à l’heure de la Révolution qui va conduire à l’indépendance et à la création des États-Unis d’Amérique autour de la figure tutélaire et emblématique du général George Washington (1732-1799), élu premier président des États Unis en 1789.


Muséum National d'Histoire Naturelle - Exposition : Images d'Oiseaux

22 janvier - 28 avril 2014
Muséum National d'Histoire Naturelle
Exposition : Images d'Oiseaux


Consacrée à l’illustration ornithologique, l’exposition présente une sélection d’ouvrages, d’estampes, de dessins et d’aquarelles. Ces illustrations sont mises en regard de spécimens naturalisés, issus des collections du Muséum national d'Histoire naturelle, permettant ainsi de comparer l’image et le modèle.


Musée des Beaux-Arts, Cabinet des dessins Jean Bonna - Exposition :  Le paysage à Rome entre 1600 et 1650

11 février 2014 - 2 mai 2014
Musée des Beaux-Arts, Cabinet des dessins Jean Bonna
Exposition : Le paysage à Rome entre 1600 et 1650


Rome devient au tournant du XVIe siècle un lieu de prédilection pour le développement du paysage, offrant une diversité qui suscite chez les artistes italiens mais aussi étrangers une vive émulation. La ville éternelle attire pour ses richesses antiques, mais aussi pour la présence exceptionnelle d’une communauté internationale qui découvre la lumière et la campagne romaines. De nouvelles approches se mettent en place tout au long du siècle, notamment l’apparition du paysage idéal. S’interroger sur la manièr e dont les artistes ont appréhendé cette ville et ses environs est l’objet de cette exposition et du catalogue, à travers la collection des Beaux-Arts de Paris qui comp te un ensemble tout à fait exceptionnel de dessins dans ce domaine.


Cité de l'architecture et du patrimoine - Exposition : Skortsité, un atelier sur site dans les Balkans, Patrimoine architectural, urbain et paysager en Bulgarie

24 février - 5 mai 2014
Cité de l'architecture et du patrimoine
Exposition : Skortsité, un atelier sur site dans les Balkans, Patrimoine architectural, urbain et paysager en Bulgarie


Cette exposition met en lumière l'enseignement franco-bulgare du "Cours de Sofia" et présente les travaux réalisés par les architectes en cours de spécialisation, et particulièrement « l'atelier sur site ». Celui-ci s'est déroulé en 2012 à Skortsité, petit village des Pré-Balkans, rattaché à la commune de Tryavna et situé au centre de la Bulgarie dans la région montagneuse des Stara Planina, qui a fait l’objet d’une étude urbaine, architecturale et paysagère. Au sein du village, trois édifices datant du XIX siècle ont été retenus pour être étudiés. Elle montre aussi certains projets de fin d’études. A travers 35 panneaux issus de l'atelier de la 6ème session de la formation, sont illustrés les quatre thèmes étudiés (analyse urbaine, une église, une maison rurale et une ferme), la méthode mise en œuvre, et la compétence acquise par les architectes bulgares. Ces travaux dévoilent également la richesse du patrimoine architectural, urbain et paysager bulgare et en favorise la connaissance. 10 autres panneaux sont issus des différentes sessions de la formation et illustrent d'autres thèmes du répertoire patrimonial bulgare (stade antique, moulin, et maison de ville).


Musée d'Orsay - Exposition Gustave Doré (1832-1883). L'imaginaire au pouvoir

18 février - 11 mai 2014
Musée d'Orsay
Gustave Doré (1832-1883). L'imaginaire au pouvoir


Gustave Doré est sans doute l'un des plus prodigieux artistes du XIXe siècle. A quinze ans à peine, il entame une carrière de caricaturiste puis d'illustrateur professionnel - qui lui vaudra une célébrité internationale - avant d'embrasser tous les domaines de la création : dessin, peinture, aquarelle, gravure, sculpture.
L'immense talent de Doré s'investit aussi dans les différents genres, de la satire à l'histoire, livrant tour à tour des tableaux gigantesques et des toiles plus intimes, des aquarelles flamboyantes, des lavis virtuoses, des plumes incisives, des gravures, des illustrations fantasques, ou encore des sculptures baroques, cocasses, monumentales, énigmatiques...


Muséum d'Histoire naturelle - Exposition : Les grands minéraux du Muséum d'Histoire naturelle

4 décembre 2013 - 11 mai 2014
Muséum d'Histoire naturelle
Exposition : Les grands minéraux du Muséum d'Histoire naturelle


Depuis bientôt 400 ans, la collection de minéraux et gemmes du Muséum est l’une des plus prestigieuses au monde. Enrichie avec passion par les expéditions naturalistes, les plus grands donateurs et mécènes, elle brille aujourd’hui de pièces exceptionnelles. En préfiguration de la prochaine ouverture au public de l’exposition « Trésors de la Terre » et à l’occasion de l’année internationale de la cristallographie en 2014, la collection sort de ses murs.


Palais de Tokyo - Exposition : L'État du ciel

14 février - 12 mai 2014
Palais de Tokyo
Exposition : L'État du ciel


L’État du ciel témoigne de l’attention portée par des artistes, des poètes, des philosophes aux circonstances physiques, morales et politiques de notre monde. Cette saison qui permettra en un semestre de découvrir plus d’une dizaine de propositions ou d’expositions sur ce thème, répond à la sentence que formula André Breton à propos de Giorgio de Chirico : "L’artiste, cette sentinelle sur la route à perte de vue des qui-vive." En effet, depuis Goya au moins, l’art moderne ou contemporain porte une attention active à l’état du réel. Craintes, alertes, propositions, révoltes, utopies : souvent les artistes, pour transformer le présent, dressent le paysage de nos inquiétudes et parfois avancent les solutions poétiques pour répondre aux circonstances. En se penchant sur le monde comme on se penche sur les images, l’aujourd’hui n’est plus un bloc de destin mais une surface en mutation qui, en l’exprimant, peut être modifiée.
      Partie 1
    • Nouvelles histoires de fantômes - 14 février – 07 septembre - Georges Didi-Huberman et Arno Gisinger
    • Mo’Swallow - 14 février – 12 mai - David Douard
    • Terre de départ - 14 février – 12 mai - Angelika Markul (Laureate du Prix SAM pour l’art contemporain 2012)
    • Des choses en moins, des choses en plus - 14 février – 02 mars - Coproduction Centre national des arts plastiques

      Partie 2
    • Aujourd'hui le monde est mort - 25 avril - 07 septembre - Hiroshi Sugimoto
    • Flamme éternelle - 25 avril - 23 juin - Thomas Hirshchorn
    • Les Modules Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent - 25 avril - 23 juin - Vivien Roubaud, Thomas Teurlai, Tatiana Wolska en collaboration avec la Villa Arson

      Partie 3
    • Ed Atkins - 06 Juin – 07 Septembre
    • All that falls - 06 Juin – 07 Septembre - Commissaires: Marie de Brugerolle & Gérard Wajcman
    • Michaela Eichwald - 11 Juillet – 07 Septembre (Lauréate du prix Lafayette 2012)
    • Les Modules Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent - 11 Juillet– 07 Septembre -Alessandro Piangiamore


CARAN Centre d'Accueil et de Recherche des Archives Nationales Paris - Exposition : France-Vietnam - Quatre siècles de relations, Le rôle des pionniers de la photographie au Vietnam

20 mars - 17 mai 2014
CARAN Centre d'Accueil et de Recherche des Archives Nationales Paris
Exposition : France-Vietnam - Quatre siècles de relations, Le rôle des pionniers de la photographie au Vietnam


Qui sait aujourd’hui que les relations entre le Vietnam et la France datent d’une journée de décembre 1624 où débarqua en Cochinchine le Père Alexandre de Rhodes, l’inventeur de l’écriture romanisée du vietnamien, le Quoc ngu. Depuis, les relations entre les deux pays ne cessèrent d’exister. Si elles comportent quelques événements douloureux qu’il s’agit bien entendu d’assumer, ne se souvenir que de ceux-ci serait extrêmement réducteur et préjudiciable. En effet, de grands profits sont à tirer de notre histoire partagée et de la connaissance que nos peuples ont l’un de l’autre, dont les aspects les plus positifs doivent être mis en exergue pour servir de socle à des partenariats fructueux présents et futurs.


Musée du Quai Branly - Exposition : Bois sacré, Initiation dans les forêts guinéennes

4 mars - 18 mai 2014
Musée du Quai Branly
Exposition : Bois sacré, Initiation dans les forêts guinéennes


Le terme générique de Poro désignerait chez les Toma « le masque ». La manifestation du pouvoir, que détiennent uniquement certains individus, est matérialisée par des objets qui interviennent dans l’initiation, et en tout premier lieu, les masques qui jouent un rôle essentiel. Les Toma – aussi appelés Loma – sont considérés en Afrique de l’Ouest comme les créateurs du Poro, organisation qui aurait été instaurée vers le XVIe siècle. Le Poro a ensuite été adopté et adapté par d'autres populations, plus ou moins proches géographiquement des Toma. L’exposition évoque l’origine du système initiatique du Poro, la cérémonie d’initiation et enfin l’histoire de la collecte et de la collection de ces objets dont la force réside dans le secret. Elle rassemblera de nombreux masques liés à l’initiation, et en particulier les différents types de masques des Toma, ainsi que d’autres objets, masques miniatures, figurines et statues, relatifs à ces sociétés à mystères.


Musée du Quai Branly - Exposition : L'Atlantique noir de Nancy Cunard

4 mars - 18 mai 2014
Musée du Quai Branly
Exposition : L'Atlantique noir de Nancy Cunard


Il y a quatre-vingt ans, le 15 février 1934, l’anglaise Nancy Cunard (1896-1965), symbole de l’avant-garde anglo-saxonne et française du début du vingtième siècle, édite Negro Anthology. Très illustré, ce livre de huit-cent-cinquante-cinq pages, semblable à une grande enquête documentaire, mêle culture populaire, sociologie, politique, histoire, histoire de l’art, rassemble des articles, des archives, des photographies, des extraits de presse, des partitions musicales, des témoignages...


Musée du Quai Branly - Exposition : Modestes tropiques

4 mars - 18 mai 2014
Musée du Quai Branly
Exposition : Modestes tropiques


Avec cette installation, Hervé Di Rosa fait entrer les arts modestes au musée du quai Branly. La présentation des œuvres joue avec la répartition géographique du plateau des collections – en étoile, entre Afrique, Amériques, Océanie et Asie – tandis que les vitrines de l’Atelier Martine Aublet sont utilisées comme une caravane porteuse d’objets variés, méconnus et étonnants.


Musée du Louvre - Exposition : Le ciel est par-dessous le toit... Dessins pour les plafonds parisiens du Grand Siècle

20 février - 19 mai 2014
Musée du Louvre
Exposition : Le ciel est par-dessous le toit... Dessins pour les plafonds parisiens du Grand Siècle


À travers quatre-vingts dessins et estampes provenant du fonds du musée et de quelques collections parisiennes, l’exposition présente les évolutions formelles des décors civils de la capitale au cours du siècle, se penche ensuite sur les relations entre projets dessinés et répertoires gravés, et s’achève par l’évocation de quatre chantiers majeurs : l’hôtel Lambert, le palais Mazarin et les palais du Louvre et des Tuileries sous Louis XIV. S’y côtoient de rapides recherches griffonées et des études de figures ; des dessins de présentation au commanditaire et des modèles pour les sous-traitants ou les graveurs ; des projets abandonnés et des relevés avant destruction : autant d’oeuvres révélant le rôle central que joue le dessin, de la conception à l’exécution des plafonds, voire à leur connaissance par-delà les siècles.


Musée de l'Armée - Invalides - Exposition : Les soldats du stade, une armée de champions

4 février - 1er juin 2014
Musée de l'Armée - Invalides
Exposition : Les soldats du stade, une armée de champions


Déjà sous l'Antiquité, certaines épreuves particulièrement viriles des Jeux Olympiques s'inspiraient des pratiques guerrières. Et si le " sport " en tant que tel est une notion récente, depuis des siècles les soldats et les conscrits exercent une activité physique afin de s'entraîner à la guerre. Les conflits, les états et les militaires ont donc largement contribué, de manière discrète mais déterminante, au panorama sportif actuel. L'entraînement du militaire en opération extérieure et la participation de nombreux sportifs de haut niveau de la Défense aux Jeux de Sotchi en sont des témoignages. L'exposition documentaire, proposée par le musée de l'Armée, présente de manière chronologique et thématique l'évolution du lien sport-armée et son influence sur la pratique sportive dans la société française en particulier, avec des focus sur des sports dont le lien armée-nation est particulièrement privilégié, à l'instar des sports d'hiver... et du football par exemple.


Archives Nationales - Exposition : Jaurès

5 mars - 2 juin 2014
Archives Nationales
Exposition : Jaurès


Jean Jaurès a combattu la guerre jusqu’à son dernier souffle. Son assassinat, le 31 juillet 1914, donne le signal de l’inéluctable : le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France. "Héros tué en avant des armées, Jaurès, qui avait redouté la violence et pressenti les horreurs de la Grande Guerre, devient "le martyr de la paix". Mais, au-delà de son combat pour la paix, cet homme reste peu connu. Les facettes de la personnalité de Jaurès sont multiples : il fut un grand intellectuel ouvert à la modernité, un leader socialiste éloigné de tout sectarisme, un journaliste humaniste attaché aux droits de l’homme, un grand orateur admiré et respecté, un défenseur des valeurs de la République et un compagnon de lutte aux côtés des ouvriers ou des syndicalistes. En 2014, cent ans après son assassinat, mettons Jean Jaurès en pleine lumière, (re)découvrons les aspects méconnus de son parcours et écoutons tout ce que cette grande figure du socialisme, de la paix et de la liberté a encore à nous dire.


Centre Pompidou - Exposition : Henri Cartier-Bresson

12 février - 9 juin 2014
Centre Pompidou
Exposition : Henri Cartier-Bresson


Dix ans après la disparition de l’artiste, le Centre Pompidou consacre au photographe français Henri Cartier-Bresson, figure emblématique de l’art moderne, la première grande rétrospective présentée en Europe, événement particulièrement attendu dans le monde de la photographie. En réunissant plus de trois cent cinquante tirages, films, documents et archives, cette exposition inédite propose une relecture des grands événements du XXe siècle à travers le regard de celui que l’on surnomme « l’oeil du siècle » : du Surréalisme à la Guerre froide, en passant par la guerre d’Espagne, la Seconde Guerre Mondiale et la décolonisation.


MNAAG - Musé National des Arts Asiatiques Guimet - Exposition : Sublimes matières, À travers 5.000 ans de création en Chine

26 mars - 9 juin 2014
MNAAG - Musé National des Arts Asiatiques Guimet
Exposition : Sublimes matières, À travers 5.000 ans de création en Chine


Cette exposition suit une progression chronologique permettant d’admirer l’évolution artistique et culturelle de la Chine à travers les âges, et le recours récurrent à des matériaux qui en sont la quintessence. Elle évoque les divers voyages en Chine de son fondateur, Émile Guimet, et la formation progressive des collections d’art chinois du musée. Le visiteur est ainsi transporté au cœur d’une civilisation qui aura su bouleverser le cours de l’Histoire humaine et celui de l’art par ses nombreuses découvertes telles que la porcelaine, le jade, le bronze, la soie, la laque, ainsi que l’encre et le papier…. Ce sont 5.000 ans de créations qui se déclinent ainsi par le recours répété aux mêmes matériaux, à travers un répertoire de formes variées. "Sublimes matières" souligne plus particulièrement l’approche originale des artistes chinois à travers le travail spécifique de ces matériaux chers à l’esthétique chinoise, symboles de sa créativité artistique. Une sélection d’œuvres permet, en outre, d’aborder l’histoire des techniques, d’approfondir certaines thématiques propres à l’art chinois et sans cesse perpétuées. L’écriture, élément fondateur et central de la civilisation chinoise, apparaît sur les bronzes archaïques, avant de donner les grandes créations calligraphiques sur papier. L’art du pinceau et de l’encre engendre, à côté des calligraphies, les plus grands-chefs d’œuvre de la peinture chinoise. Les teintes nuancées du jade, matériau recherché depuis la plus haute antiquité chinoise, suscite au 12e siècle des imitations en céramique, les "céladons", où les collectionneurs de l’époque Song (960-1279) recherchent l’aspect doux et chaleureux, la transparence du jade. Ce jeu d’échos entre les matières, ces constantes citations de formes et de motifs forment un fil conducteur de l’exposition, celui de toute l’histoire du céleste empire.


Musée Guimet - Exposition : Clémenceau, le Tigre et l'Asie

12 mars - 16 juin 2014
Musée Guimet
Exposition : Clémenceau, le Tigre et l'Asie


Axée sur sa découverte de l’Inde et du bouddhisme, sur l’orientalisme et son intérêt pour l’Asie, la collection de Clemenceau sera rassemblée au musée ; soit quelque 800 objets dont une partie fut dispersée en 1894 lorsque, frappé par le scandale de Panama, Clemenceau dut se résoudre à vendre sa collection aux enchères. Estampes, peintures, kôgôs ou boîtes à encens japonais, masques, céramiques, mais aussi photographies sont les témoins de cette passion pour les arts de l’Extrême-Orient. Écrivain, critique d’art, collectionneur, ou commanditaire, Clemenceau fut fondamentalement un esthète. Homme politique de premier plan, il avait en outre accès à des canaux diplomatiques pour sa collection. Loin d’accumuler les objets dans un seul but esthétique, Clemenceau voulait comprendre leur signification profonde, s’imprégner du sens et de la pensée dont ils étaient issus. Clemenceau-le Tigre et l’Asie, révélera comment cet homme, orientaliste, promoteur du dialogue des cultures, contribua à diffuser la connaissance de l’art et des civilisations de l’Asie auprès du public français.


Musée du Louvre - Exposition : Le trésor de l’abbaye de Saint-Maurice d’Agaune

14 mars - 16 juin 2014
Musée du Louvre
Exposition : Le trésor de l’abbaye de Saint-Maurice d’Agaune


L’exposition retrace l’histoire de l’abbaye et la constitution de son trésor, évoquant le passé romain d’Agaune et sa christianisation. L’abbaye bénéficie de la protection de personnages de très haut rang au haut Moyen Âge. Des chefs-d’oeuvre de l’orfèvrerie mérovingienne et carolingienne tels que le magnifique vase de sardoine dit de saint Martin, le coffret reliquaire du prêtre Teudéric ou l’aiguière « de Charlemagne », sans équivalent en France, célèbrent la mémoire de saint Maurice, martyrisé avec sa légion thébaine à Agaune. Vénérés par la maison de Savoie, comme en témoigne le chef reliquaire de saint Candide, saint Maurice et ses compagnons le seront aussi par saint Louis. Reliquaires, tissus précieux, manuscrits et archives évoquent les richesses spirituelles d’une communauté qui, avec ses mille cinq cents ans de présence continue sur ce site, est la plus ancienne d’Occident.


Grand Palais, Galeries Nationales - Exposition : Monumenta 2014, Ilya et Emilia Kabakov

10 mai 2014 - 22 juin 2014
Grand Palais, Galeries Nationales
Exposition : Monumenta 2014, Ilya et Emilia Kabakov


Depuis 2007, Monumenta invite un artiste d’envergure internationale à se confronter à la Nef du Grand Palais, une immense verrière de 13.500 m2 et 35 mètres de hauteur. Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor et Daniel Buren se sont succédés pour relever ce défi. Pour la sixième édition, Ilya et Emilia Kabakov, artistes d’origine russe, proposent au public de se perdre dans le dédale d’une ville utopique, L'étrange cité.


Palais de Tokyo - Exposition : L'État du ciel

14 février - 23 juin 2014
Palais de Tokyo
Exposition : L'État du ciel


L’État du ciel témoigne de l’attention portée par des artistes, des poètes, des philosophes aux circonstances physiques, morales et politiques de notre monde. Cette saison qui permettra en un semestre de découvrir plus d’une dizaine de propositions ou d’expositions sur ce thème, répond à la sentence que formula André Breton à propos de Giorgio de Chirico : "L’artiste, cette sentinelle sur la route à perte de vue des qui-vive." En effet, depuis Goya au moins, l’art moderne ou contemporain porte une attention active à l’état du réel. Craintes, alertes, propositions, révoltes, utopies : souvent les artistes, pour transformer le présent, dressent le paysage de nos inquiétudes et parfois avancent les solutions poétiques pour répondre aux circonstances. En se penchant sur le monde comme on se penche sur les images, l’aujourd’hui n’est plus un bloc de destin mais une surface en mutation qui, en l’exprimant, peut être modifiée.
      Partie 1
    • Nouvelles histoires de fantômes - 14 février – 07 septembre - Georges Didi-Huberman et Arno Gisinger
    • Mo’Swallow - 14 février – 12 mai - David Douard
    • Terre de départ - 14 février – 12 mai - Angelika Markul (Laureate du Prix SAM pour l’art contemporain 2012)
    • Des choses en moins, des choses en plus - 14 février – 02 mars - Coproduction Centre national des arts plastiques

      Partie 2
    • Aujourd'hui le monde est mort - 25 avril - 07 septembre - Hiroshi Sugimoto
    • Flamme éternelle - 25 avril - 23 juin - Thomas Hirshchorn
    • Les Modules Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent - 25 avril - 23 juin - Vivien Roubaud, Thomas Teurlai, Tatiana Wolska en collaboration avec la Villa Arson

      Partie 3
    • Ed Atkins - 06 Juin – 07 Septembre
    • All that falls - 06 Juin – 07 Septembre - Commissaires: Marie de Brugerolle & Gérard Wajcman
    • Michaela Eichwald - 11 Juillet – 07 Septembre (Lauréate du prix Lafayette 2012)
    • Les Modules Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent - 11 Juillet – 07 Septembre - Alessandro Piangiamore


Musée du Luxembourg - Exposition : Joséphine

12 mars - 29 juin 2014
Musée du Luxembourg
Exposition : Joséphine


À l’occasion du bicentenaire de sa mort, l’exposition rassemble souvenirs personnels et œuvres majeures provenant des prestigieuses collections d’art de l’impératrice Joséphine. Des origines créoles à son mariage avec Napoléon Bonaparte, de son rôle de souveraine jusqu’à sa vie après le divorce, les visiteurs sont invités à entrer dans l’intimité de Joséphine et à découvrir le rôle capital qu’elle a joué dans la constitution du style de l’époque consulaire et impériale. L’exposition restituera l’image d’une femme moderne, passionnée par les voyages, la musique et les jardins, qui incarne encore aujourd’hui un destin hors du commun dans une société en pleine mutation.


Musée de l'Orangerie - Exposition : Les archives du rêve, dessins du musée d'Orsay. Carte blanche à Werner Spies

26 mars - 30 juin 2014
Musée de l'Orangerie
Exposition : Les archives du rêve, dessins du musée d'Orsay. Carte blanche à Werner Spies


Le musée d'Orsay est riche d'une collection de près de 93 000 dessins, dont 18 000 dessins d'arts décoratifs et d'architecture, auxquels s'ajoutent plus de 700 pastels. Fragiles à la lumière, les dessins sont peu exposés. Ils sont conservés pour leur majorité au département des arts graphiques du Louvre, rangés par format et par école avec les oeuvres des siècles précédents. Consultables par le public dans une salle de lecture silencieuse située au coeur des réserves, ils forment des archives méticuleusement classées dont nul ne pourra sans doute jamais épuiser les secrets. Mais ces oeuvres toujours vivantes s'échappent de l'histoire pour entrer dans le rêve. A l'origine des autres arts qu'il réunit, le dessin est au plus près de la création : le geste de l'artiste n'est pas encore figé. Repentirs, reprises, ratures, variations et variantes au fil de feuilles d'études et de carnets, ce sont les traces de l'acte de création lui-même. A côté de ces milliers de pages préparatoires, de "belles feuilles" trouvent leur achèvement en elles-mêmes. Qu'il soit esquisse ou oeuvre finie, le dessin porte toujours la trace intime de la main qui les a tracés et colorés. Ne nécessitant que peu d'outils et un support aisément maniables, le dessin est le terrain idéal des libertés plastiques, des expérimentations graphiques. Le journal intime de l'artiste, où se côtoient autoportraits, notations du quotidien et de fragments du monde, visions fantastiques et oniriques, peut s'y écrire.


Musée d'Orsay - Exposition : Les archives du rêve, dessins du musée d'Orsay. Carte blanche à Werner Spies

26 mars 2014 - 30 juin 2014
Musée d'Orsay
Exposition : Les archives du rêve, dessins du musée d'Orsay. Carte blanche à Werner Spies


Le musée d'Orsay est riche d'une collection de près de 80 000 dessins, dont plus de 19 000 dessins d'arts décoratifs et d'architecture, auxquels s'ajoutent plus de 700 pastels. Fragiles à la lumière, les dessins sont peu exposés. Ils sont conservés pour leur majorité au département des arts graphiques du Louvre, rangés par format et par école avec les oeuvres des siècles précédents. Consultables par le public dans une salle de lecture silencieuse située au coeur des réserves, ils forment des archives méticuleusement classées dont nul ne pourra sans doute jamais épuiser les secrets. Mais ces oeuvres toujours vivantes s'échappent de l'histoire pour entrer dans le rêve. A l'origine des autres arts qu'il réunit, le dessin est au plus près de la création : le geste de l'artiste n'est pas encore figé. Repentirs, reprises, ratures, variations et variantes au fil de feuilles d'études et de carnets, ce sont les traces de l'acte de création lui-même. A côté de ces milliers de pages préparatoires, de "belles feuilles" trouvent leur achèvement en elles-mêmes. Qu'il soit esquisse ou oeuvre finie, le dessin porte toujours la trace intime de la main qui les a tracés et colorés. Ne nécessitant que peu d'outils et un support aisément maniables, le dessin est le terrain idéal des libertés plastiques, des expérimentations graphiques. Le journal intime de l'artiste, où se côtoient autoportraits, notations du quotidien et de fragments du monde, visions fantastiques et oniriques, peut s'y écrire. La sélection d'environ 200 dessins ne se voudra pas représentative de la collection, trop complexe pour être montrée en une seule exposition. Elle développera l'oxymore et le paradoxe des "archives du rêve" à travers le regard exigeant et original de Werner Spies qui fut l'ami des plus grands dessinateurs du XXe siècle, Ernst et Picasso.


Musée d'Orsay - Exposition : Vincent Van Gogh / Antonin Artaud. Le suicidé de la société

11 mars 2014 - 6 juillet 2014
Musée d'Orsay
Exposition : Vincent Van Gogh / Antonin Artaud. Le suicidé de la société


Quelques jours avant l'ouverture d'une rétrospective Van Gogh à Paris en 1947, le galeriste Pierre Loeb suggéra à Antonin Artaud (1896-1948) d'écrire un texte sur le peintre. Prenant le contrepied de la thèse de l'aliénation, Artaud s'attacha à démontrer comment la lucidité supérieure de Van Gogh gênait les consciences ordinaires. En voulant l'empêcher d'émettre "d'insupportables vérités", ceux que sa peinture dérangeait le poussèrent au suicide. En s'appuyant sur les catégories ou les désignations singulières mises en avant par Artaud dans Van Gogh le suicidé de la société, le parcours de l'exposition se déroule à travers une trentaine de tableaux, un choix de dessins et de lettres de Van Gogh ainsi qu'une sélection d'oeuvres graphiques du poète-dessinateur.


Musée de la Marine - Exposition : Le voyage de l'Obélisque, Louxor-Paris

12 février 2014 - 6 juillet 2014
Musée de la Marine
Exposition : Le voyage de l'Obélisque, Louxor-Paris


Les deux obélisques édifiés sous le règne de Ramsès II à l’entrée du temple de Louxor au XIIIe siècle av. J.-C., furent offerts à la France par le vice-roi d’Égypte en 1830. l’obélisque occidental, celui qui fut choisi pour être transporté à Paris, mesure 22,84m et pèse entre 220 et 230 tonnes.
Transporter l'obélisque fut l’occasion d’une aventure humaine riche en rebondissements qui dura près de sept ans pour l’abattre sans le briser, descendre le Nil, traverser en remorque la Méditerranée et l’océan Atlantique, remonter la Seine et ériger ce monolithe au centre de Paris.


Grand Palais, Galeries Nationales - Exposition : Moi, Auguste, Empereur de Rome

19 mars 2014 - 13 juillet 2014
Grand Palais, Galeries Nationales
Exposition : Moi, Auguste, Empereur de Rome


Pour commémorer le bimillénaire de sa mort, le Grand Palais fait revivre les grandes heures de l’empereur Auguste et l’effervescence artistique de son règne. L’image de l’empereur est alors omniprésente à Rome et dans les provinces. Une sélection de statues,reliefs sculptés, fresques, pièces de mobilier ou d’argenterie mais aussi la reconstitution d’une villa des pentes du Vésuve ou de tombes découvertes en Gaule révèlent les transformations du cadre de vie des Romains.


Grand Palais, Galeries Nationales - Exposition : Robert Mapplethorpe

26 mars 2014 - 13 juillet 2014
Grand Palais, Galeries Nationales
Exposition : Robert Mapplethorpe


Robert Mapplethorpe est l’un des plus grands maîtres de la photographie d’art. C’est avec un noir et blanc extrêmement stylisé qu’il réalise portraits, nus, et natures mortes. Au-delà de la puissance érotique qui fait la célébrité de l’oeuvre de Mapplethorpe, l’exposition présente la dimension classique du travail de l’artiste et sa recherche de la perfection esthétique, à travers plus de 200 images qui couvre toute sa carrière du début des années 1970 à sa mort précoce en 1989.


Musée de l'Armée - Invalides - Exposition : Mousquetaires !

2 avril - 14 juillet 2014
Musée de l'Armée - Invalides
Exposition : Mousquetaires !


Alexandre Dumas a incontestablement contribué à maintes vocations d'historien et popularisé, sur l'ensemble de la planète, des figures comme Mazarin et Buckingham, des épisodes comme la prise de La Rochelle ou la guerre civile britannique. Richelieu, d'Artagnan ou le masque de fer n'auraient assurément pas accédé au statut de mythes mondiaux sans l'oeuvre du romancier. Se pencher sur l'histoire des mousquetaires et de leur temps c'est donc, aussi et surtout, s'interroger sur les relations entre la littérature et l'histoire. Face à cet imaginaire, les visiteurs pourront découvrir de nouvelles images, historiques, plus fidèles à la vérité des moeurs, des faits et des personnalités du temps. Et aller ainsi à la rencontre du véritable d'Artagnan, de Louis XIII et de Richelieu, de la véritable Milady et du masque de fer... Sans oublier des thèmes comme l'escrime, le siège de La Rochelle ou la Fronde. Ce propos sera illustré et incarné par un ensemble exceptionnel d'oeuvres, d'objets et de documents provenant des collections du musée de l'Armée ou généreusement prêtés par des institutions françaises ou étrangères. Les portraits d'Anne d'Autriche et du duc de Buckingham par Rubens conservés respectivement au musée du Louvre et au palais de Pitti à Florence se feront face, non loin de l'armure de Louis XIII et de pièces moins connues mais aussi spectaculaires qui réserveront autant de surprises.


Musée du Quai Branly - Exposition : Indiens des plaines

8 avril - 20 juillet 2014
Musée du Quai Branly
Exposition : Indiens des plaines


La force de leur culture tient en particulier à la continuité des styles visuels, alors même qu’au cours des trois siècles de contacts avec les Européens et les Américains, le territoire des Plaines a été soumis à des changements culturels et politiques fondamentaux. Cette continuité dans les formes et les dessins est révélée dans l’exposition à travers une grande variété d’objets et de supports : peintures et dessins, sculptures de pierre, de bois, d’andouillers et de coquillages, broderies à base d’épines de porc-épic et de perles de verre, parures de plumes... Des objets composites, assemblages élaborés de divers matériaux et techniques caractéristiques de différents types d’art des Plaines, sont également présentés. Les costumes peints de motifs figuratifs et géométriques, les vêtements de haute valeur symbolique richement ornés, les objets cérémoniels et sculpturaux constitueront une part importante des œuvres exposées.


Grand Palais, Galeries Nationales - Exposition : Bill Viola

5 mars - 21 juillet 2014
Grand Palais, Galeries Nationales
Exposition : Bill Viola


Bill Viola est sans conteste le plus célèbre représentant de l’art vidéo. Un large corpus de son oeuvre, allant de 1975 à aujourd’hui, mêlant tableaux en mouvement et installations monumentales, est pour la première fois présenté au Grand Palais. Dans une quête à la fois intimiste et universelle, l’artiste exprime son cheminement émotionnel et spirituel à travers de grands thèmes métaphysiques - vie, mort, transfiguration...


Galerie des Gobelin - Exposition : Les Gobelins au siècle des Lumières, Un âge d’or de la Manufacture royale

8 avril - 27 juillet 2014
Galerie des Gobelins
Exposition : Les Gobelins au siècle des Lumières, Un âge d’or de la Manufacture royale


Un florilège des meilleures tapisseries tissées aux Gobelins au XVIIIe siècle sera présenté accompagné de modèles peints des collections du Mobilier national. L'élan extraordinaire de la refondation en 1662 de la seconde manufacture des Gobelins sous la direction de Charles Le Brun, se répercute au XVIIIe siècle. Les traditionnels sujets religieux (L'Ancien Testament d'Antoine Coypel) sont tissés parallèlement à une grande nouveauté inspirée du roman de Cervantès, dont le succès ne se démentira jamais. Les sujets d’histoire épique (L’Histoire de Marc-Antoine d’après Charles Natoire) sont maintenus, tandis qu’apparaissent des séries moins édifiantes destinées aux appartements royaux (la tenture des Amours des dieux d’après différents peintres dont François Boucher et Joseph-Marie Vien). A côté de ces innovations, des répliques d’après des pièces du XVIe siècle restent recherchées. Les dernières années du siècle correspondent à un retour au passé national (tenture de L’Histoire de France). Les meubles en tapisserie (canapés et fauteuils) caractérisent également cette époque de profusion créative.


Centre Pompidou - Exposition : Bernard Tschumi

30 avril - 28 juillet 2014
Centre Pompidou
Exposition : Bernard Tschumi


Première grande rétrospective, en France, de l'œuvre de l’architecte et théoricien Bernard Tschumi, l'exposition présente près de 300 œuvres originales dont une grande partie d'inédits jamais exposés. À travers une scénographie conçue spécialement par l'architecte, le visiteur est invité à découvrir ses plus importants projets, avec les dessins, maquettes, croquis et collages originaux qui ont présidé à leur conception. Les thèmes qui structurent l'exposition explorent une définition de l'architecture, non pas du point de vue du style, mais à partir d'une série d'arguments conceptuels qui trouvent leur origine dans le cinéma, la littérature, les arts plastiques ou la philosophie. "Il n'y a pas d'architecture sans idée ou concept, écrit Bernard Tschumi, tout comme il n'y a pas d'architecture sans mode de notation. L'architecture n'est pas connaissance de la forme, mais une forme de connaissance."


Musée National Eugène-Delacroix - Exposition : Eugène Delacroix, le plus légitime des fils de Shakespeare

26 mars - 31 juillet 2014
Musée National Eugène-Delacroix
Exposition : Eugène Delacroix, "le plus légitime des fils de Shakespeare"


Artiste cultivé, Eugène Delacroix (1798-1863) fut également un spectateur de théâtre attentif et curieux des enjeux du renouveau de la scène française au cours des années 1820-1830. Les théories nouvelles autour du jeu de l’acteur, venues notamment d’Angleterre, retinrent son intérêt. Il ne manqua pas d’en comparer l’habileté et les artifices avec ceux du peintre. William Shakespeare et ses oeuvres tinrent une place particulière dans sa création picturale, dessinée et gravée. Il avait ainsi assisté en septembre 1827 à l’une des représentations de Hamlet au théâtre de l’Odéon. La fascination de Delacroix pour la figure d’Hamlet, prince tourmenté et sensible, fut profonde. Dès 1825, à peine âgé de vingt-sept ans, il peignit la scène de Hamlet et le spectre de son père. Dès le début des années 1830, il eut l’idée de consacrer à Hamlet une suite de lithographies, à l’image de ce qu’il avait réalisé pour illustrer la traduction française du Faust de Goethe, en 1827. Le musée Delacroix a la grande chance de conserver l’ensemble des pierres lithographiques dessinées par le peintre. À l’occasion du 450e anniversaire de la naissance de William Shakespeare, célébré à Paris, le musée Eugène-Delacroix présente ces pierres lithographiques, rarement exposées, ainsi que les lithographies qui en sont issues. Seront aussi exposées les autres oeuvres du musée liées à Shakespeare, notamment le très émouvant Roméo et Juliette au tombeau des Capulet.


Palais de la Découverte - Exposition : Mille milliards de fourmis

15 octobre 2013 - 24 août 2014
Palais de la Découverte
Exposition : Mille milliards de fourmis


Les fourmis sont des créatures à la fois étonnantes et familières. Qui sont-elles réellement ? Observez des élevages de fourmis vivantes, d’espèces courantes et exotiques : coupeuses de feuilles, granivores, ou nécrophages. Vous distinguerez les œufs, les larves, les cocons, un élevage de fourmis équipées de puces RFID, une micro colonie de 20 fourmis qui tient dans un gland, et aussi les plus grosses fourmis du monde !
Autour d’une maquette géante, de jeux de simulation, de films, d’impressionnantes macros photos et d’exposés vous vous émerveillerez devant leur extraordinaire organisation, l’importance de leur rôle dans les écosystèmes et le pouvoir d’adaptabilité de ces colonies d’insectes qui peuplent notre environnement du sous-sol à la cime des arbres. Ne manquez pas les expériences présentées en direct par un médiateur scientifique dans le laboratoire du spécialiste des fourmis : le myrmécologue.


Palais de Tokyo - Exposition : L'État du ciel

14 février - 7 septembre 2014
Palais de Tokyo
Exposition : L'État du ciel


L’État du ciel témoigne de l’attention portée par des artistes, des poètes, des philosophes aux circonstances physiques, morales et politiques de notre monde. Cette saison qui permettra en un semestre de découvrir plus d’une dizaine de propositions ou d’expositions sur ce thème, répond à la sentence que formula André Breton à propos de Giorgio de Chirico : "L’artiste, cette sentinelle sur la route à perte de vue des qui-vive." En effet, depuis Goya au moins, l’art moderne ou contemporain porte une attention active à l’état du réel. Craintes, alertes, propositions, révoltes, utopies : souvent les artistes, pour transformer le présent, dressent le paysage de nos inquiétudes et parfois avancent les solutions poétiques pour répondre aux circonstances. En se penchant sur le monde comme on se penche sur les images, l’aujourd’hui n’est plus un bloc de destin mais une surface en mutation qui, en l’exprimant, peut être modifiée.
      Partie 1
    • Nouvelles histoires de fantômes - 14 février – 07 septembre - Georges Didi-Huberman et Arno Gisinger
    • Mo’Swallow - 14 février – 12 mai - David Douard
    • Terre de départ - 14 février – 12 mai - Angelika Markul (Laureate du Prix SAM pour l’art contemporain 2012)
    • Des choses en moins, des choses en plus - 14 février – 02 mars - Coproduction Centre national des arts plastiques

      Partie 2
    • Aujourd'hui le monde est mort - 25 avril - 07 septembre - Hiroshi Sugimoto
    • Flamme éternelle - 25 avril - 23 juin - Thomas Hirshchorn
    • Les Modules Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent - 25 avril - 23 juin - Vivien Roubaud, Thomas Teurlai, Tatiana Wolska en collaboration avec la Villa Arson

      Partie 3
    • Ed Atkins - 06 Juin – 07 Septembre
    • All that falls - 06 Juin – 07 Septembre - Commissaires: Marie de Brugerolle & Gérard Wajcman
    • Michaela Eichwald - 11 Juillet – 07 Septembre (Lauréate du prix Lafayette 2012)
    • Les Modules Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent - 11 Juillet – 07 Septembre - Alessandro Piangiamore


Cité de l'architecture et du patrimoine - Exposition : Architecture en uniforme, Projeter et construire pour la Seconde Guerre mondiale

24 avril - 8 septembre 2014
Cité de l'architecture et du patrimoine
Exposition : Architecture en uniforme, Projeter et construire pour la Seconde Guerre mondiale


L’exposition rend compte des conséquences que le Second conflit mondial a eues sur l’environnement bâti, révélant les développements oubliés de l’architecture durant les années sombres. Demeurée jusqu’ici dans une zone grise, la dynamique qui a animé la recherche, l’innovation et les constructions réalisées par les architectes durant les années de guerre est enfin restituée. De la destruction de Guernica par les Nazis en 1937 aux bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki en 1945, les modalités de la rencontre entre les architectes et la guerre sont analysées sur une base comparative. Un parallèle est proposé entre les projets entrepris en France, au Canada, en Allemagne, en Italie, au Japon, en Espagne, aux États-Unis et en URSS, tant pour le front proprement dit que pour l’arrière. Dessins, maquettes, objets grandeur, photographies, ouvrages imprimés et documents d’archives rendent compte de trajectoires allant de la simple mobilisation des professionnels dans l’armée à l’action criminelle de responsables politiques comme Albert Speer et de leurs complices comme Ernst Neufert. Les expériences des témoins, des résistants et des prisonniers sont restituées avec des documents émouvants.


Galerie des Gobelins - Exposition : Carte Blanche à Pierre et Gilles

8 avril - 27 septembre 2014
Galerie des Gobelins, Salon carré
Exposition : Carte Blanche à Pierre et Gilles


Cette nouvelle carte blanche propose à Pierre et Gilles de dialoguer avec le monde décoratif du XVIIIe siècle, magnifiquement représenté dans l'exposition Les Gobelins au siècle des Lumières - Un âge d'or de la manufacture royale. Dans le Salon carré de la Galerie des Gobelins, ce couple artistique passionné de motifs iconiques apporte un souffle inimitable qui mêle comme à son habitude esprit baroque et scènes oniriques. Leur art photographique rehaussé de peinture se déploie dans un cadre théâtral complexe en parfaite harmonie avec la puissance du Siècle des Lumières. Pierre et Gilles présentent une installation qui servira d’enveloppe richement parée à un portrait de Zahia Dehar, réalisée pour cette occasion. Recréant un univers décoratif inspiré du film Marie-Antoinette de Sofia Coppola avec le Mobilier national mis à leur disposition, Pierre et Gilles ont choisi un ensemble mobilier du XVIIIe siècle de la Chaumière aux coquillages du château de Rambouillet. Cet écrin esthétique telle une alcôve fait dialoguer objets anciens et photographie contemporaine.


Cité des  Sciences et de l'Industrie - Exposition : Mille milliards de fourmis

10 décembre 2013 - 28 septembre 2014
Cité des Sciences et de l'Industrie
Exposition La Voix


La voix est la musique de l'âme (Barbara). La voix est un instrument familier et mal connu qui fascine et passionne beaucoup. Tous les jours, nous mesurons à quel point elle nous est utile pour communiquer avec les autres. Tous les chanteurs, comédiens et orateurs savent que leurs cordes vocales sont un "moteur" sensible qu'il faut protéger. Les scientifiques plus précis, appellent "plis vocaux" ces replis du larynx essentiels pour transformer notre souffle en voix. A la fois puissante et fragile, la voix peut nous toucher, nous séduire, nous agacer. Pourtant, nous ignorons souvent comment elle fonctionne, ce qu'elle dévoile de notre personnalité et ce dont elle est capable.


Musée du Quai Branly - Exposition : Tiki Pop, L’Amérique rêve son paradis polynésien

24 juin - 28 septembre 2014
Musée du Quai Branly
Exposition : Tiki Pop, L’Amérique rêve son paradis polynésien


Tiki Pop, c’est le prolongement d’un mythe dans la culture populaire américaine, celui du paradis des Mers du Sud, présenté à travers une sélection de 400 objets provenant essentiellement de collections privées américaines. L’exposition montre comment une divinité océanique - largement réinventée pour l'occasion - est devenue le symbole de cette culture dans les années 1960. Une accumulation d'objets d'idolâtrie moderne assez étonnants, d’accessoires pop uniques, d’éléments de décoration d'intérieur seront présentés aux côtés de quelques uns de leurs "homologues insulaires authentiques".


Musée National de la Légion d'honneur - Exposition De Gaulle et le mérite

14 juillet 2013 - 30 septembre 2014
Musée National de la Légion d'honneur
Exposition De Gaulle et le mérite - Création d'un ordre républicain


Le Musée de la Légion d’honneur salue le cinquantenaire de l’ordre national du Mérite dans une exposition présentée du 14 juillet 2013 au 26 janvier 2014. De Gaulle et le Mérite, création d’un ordre républicain dévoile les coulisses de la fondation du second ordre national, pilier d’une large réforme du système de décorations françaises voulue par le Général dans une France en pleine modernisation.
Projets, lettres, photographies, films d’époque, documents d’archives : les éléments historiques qui ont entouré la création de l’ordre national du Mérite le 3 décembre 1963 sont montrés pour la première fois dans leur ensemble au public. La face symbolique de l’Ordre se dessine à travers les gouaches des premiers insignes, les outillages et une vidéo de leur fabrication, le brevet de titulaire et les décorations de personnalités.
Incarnant les valeurs et l’universalité de l’ordre national du Mérite, les décorés d’hier et d’aujourd’hui sont mis à l’honneur dans un annuaire interactif qui rassemble leurs 306.000 noms.


Muséum National d'Histoire Naturelle - Exposition : Nuit

12 février - 3 novembre 2014
Muséum National d'Histoire Naturelle
Exposition : Nuit


Tout concourt à immerger le visiteur dans le monde à la fois poétique et mystérieux de la nuit. Le parcours commence sous un ciel etoile, se prolonge par une balade dans une forêt fictive peuplée d’animaux nocturnes naturalisés, s’achève sur un espace de quiétude sur le sommeil et l’évocation de quelques monstres inoffensifs. Les dispositifs interactifs sollicitent les visiteurs. Tout au long du parcours, des dispositifs multimédias, des dispositifs sonores, olfactifs, des quiz… impliquent et questionnent. Des fiches pratiques, accessibles par téléchargement via des QR codes, ou sur le site Internet de l’exposition, donnent des clefs pour repérer les constellations, des conseils pour préparer une balade nocturne ou une bonne nuit de sommeil.


Cité des  Sciences et de l'Industrie - Exposition : Art robotique, une exposition monumentale

8 avril 2014 - 4 janvier 2015
Cité des Sciences et de l'Industrie
Exposition : Art robotique, une exposition monumentale


Des oeuvres insolites venues du monde entier
* Totemobile de Chico MacMurtrie/ARW (États-Unis), caché sous l'apparence de la mythique DS de Citroën, se transformera en un totem organique de 18 m de haut.
* Jean Michel Bruyère/LFKs (France) interpellera la sensibilité de chacun avec le Chemin de Damastès, une installation de 60 m de long, mettant en scène des lits d'hôpital qui se lèvent et se soulèvent pour former une gigantesque respiration.
* Theo Jansen (Pays-Bas) exposera trois de ses Animaris, immenses créatures singulières faites de tubes en plastique ou de ruban adhésif, qui arpentent habituellement les rivages néerlandais au gré du vent. Deux d'entre elles seront animées dans l'exposition.
* Novmichi Tosa, du groupe artistique Maywa Denki (Japon), présentera quelques-uns de ses instruments de musique délirants : les Marimcas, sortes de marimbas en forme d'edelweiss ; les Seamoons ou robots chanteurs, et les Otamatones, instruments en forme de note de musique les plus kawaii du monde, qui seront en libre accès.
* Dans l'installation The Big Picture, le collectif allemand robotlab laissera un robot-peintre étonnant réaliser seul durant les neuf mois de l'exposition une oeuvre picturale grand format.
* Christian Partos (Suède) et Shiro Takatani (Japon) créeront chacun et en première mondiale, une oeuvre tridimensionnelle pour la Matrice liquide 3D, machine à sculpter l'eau.
* L'artiste visuel et réalisateur Till Nowak (Allemagne) fera entrer les visiteurs dans son univers surprenant avec The Centrifuge Brain Project (film documentaire sur un curieux Institut de recherche centrifuge), The Experience of Fliehkraft (installation présentant les extraordinaires attractions foraines issues des recherches de l'Institut) et Unusual Incident: Windows crossing the street, très courte séquence vidéo ayant su capter la traversée d'une rue par un groupe de fenêtres.
* Le collectif d'artistes Troika (Grande-Bretagne) immergera le visiteur dans Falling Light, un environnement de gouttes de lumière émanant de lentilles optiques en cristal Swarovski.
* Shun Ito (Japon) proposera Cosmic Birds, trois de ses sculptures cinétiques dont les rythmes complexes produisent différentes couleurs, formes et ombres.
* En constante recherche de collaborations scientifiques qui lui permettraient de concrétiser ses projets, l'artiste chinoise Lu Yang exposera les planches illustrées qui détaillent ces installations "bio-scientifique" d'un genre un peu particulier (Kraftmäuse, Tendon Carnival, Zombie Music Box, Instruman et BCMI Monitoring).


Centre Pompidou - Exposition Modernités plurielles de 1905 à 1970

23 octobre 2013 - 26 janvier 2015
Centre Pompidou
Exposition Modernités plurielles de 1905 à 1970


Fruit des recherches menées par une équipe de conservateurs et de chercheurs dirigée par Catherine Grenier, directrice adjointe du mnam / cci chargée de la recherche et de la mondialisation, "Modernités Plurielles puise dans les richesses parfois insoupçonnées de la collection du Centre Pompidou pour présenter une relecture de l’histoire de l’art moderne. Mondiale et ouverte, cette présentation orchestre des rencontres sans précédent entre les chefs-d’œuvre parmi les plus célèbres de la collection - de Matisse à Foujita, de Mondrian à Frida Kahlo, de Picasso à Kupka - et un grand nombre d’œuvres inédites : nouvelles acquisitions, dons ou œuvres remises en lumière à cette occasion.


Musée du Quai Branly - Exposition : Tatoueurs, Tatoués

6 mai 2014 - 18 octobre 2015
Musée du Quai Branly
Exposition : Tatoueurs, Tatoués


L’exposition revient sur les sources du tatouage et présente le renouveau de ce phénomène désormais permanent et mondialisé. Dans les sociétés dites « primitives », issue des mondes orientaux, africains et océaniens, le tatouage a un rôle social, religieux et mystique et accompagne le sujet dans ses rites de passage en l’incluant dans la communauté. À l’inverse, en Occident, on retient qu’il fut marque d’infamie, de criminalité, attraction de cirque (avec le phénomène des side-shows) puis marque identitaire de tribus urbaines.