Société des Amis de la Bibliothèque Forney




EXPOSITIONS EN NORD PAS-DE-CALAIS


Les expositions sont classées par date de clôture.

Cliquez sur le lien suivant et retrouvez les
Musées de la Région Nord Pas-de-Calais





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LaSecu, Lille - Exposition : Rémy Pagart et Jean-Pierre Duplan

15 mars - 26 avril 2014
LaSecu, Lille
Exposition : Rémy Pagart et Jean-Pierre Duplan


Rémy Pagart a d’abord travaillé dans la décoration, l’architecture intérieure et le design. C’est ce parcours qui lui a donné le goût du travail de la matière, c’est bien d’une rencontre avec celle-ci que naît ses oeuvres ; la réflexion venant après. Bricoleur de nature voir de métier, il met au point des techniques nouvelles comme pour ses tableaux plastiques ; un agrafage et un capitonnage plutôt qu’un collage classique et polluant. Ses personnages poilus peuplant ses installations ne sont pas en reste (Hôtel Europa «Bang-Bang» à la Gare St Sauveur ou sa chambre «Monstrouille» pour Lille 3000 Fantastic).
Jean-Pierre Duplan, photographe, vit et travaille à Lille. Reconnu pour son travail sur les friches industrielles et sur l’architecture, l’artiste nous présente une autre facette de son art.


Idem + Arts, Maubeuge - Exposition : Julien Poidevin, Mycorhize

15 mars - 26 avril 2014
Idem + Arts, Maubeuge
Exposition : Julien Poidevin, Mycorhize


Julien Poidevin propose une installation inédite réalisée pour ce lieu. Sorte de greffe architecturale, l'installation se déploie de façon organique et se laisse saisir par bribes, dans la rencontre entre la lumière et le son. L'exposition est conçue comme un dialogue sensible avec le lieu et se compose d'une sérigraphie qui tente de transcrire visuellement un chuchotement amoureux, d'une intervention architecturale et d'un environnement sonore et visuel psychoactif. Ces 3 propositions rentrent en résonance et nous parlent chacune à leur manière de rapports à la perception, de la mobilité du sens et de jeux de transcodage. Julien Poidevin est issu de l'École Supérieure d'Arts Plastiques et Visuels de Mons (section IDM), Artiste pluridisciplinaire, il travaille sur des dispositifs qui interrogent notre rapport au corps et au territoire et fait appel à différents modes d'expression. Ses créations explorent et questionnent notre rapport à l'espace : les développements urbains, la technologie, notre rapport à l'architecture, au paysage.. Dans ses travaux, l'aspect sonore n'est pas l'objet central , mais il fait parti d'un agencement , d'un jeu de rapports mutli-sensoriels.


FRAC Dunkerque - Exposition Le Futur commence ici

16 novembre 2013 - 27 avril 2014
FRAC Nord Pas-de-Calais
Le Futur commence ici


L’exposition inaugurale "Le Futur commence ici" propose au visiteur une découverte de la collection du Frac Nord-Pas de Calais. Cette collection, qui allie art contemporain et design, compte près de 1.500 oeuvres acquises depuis les années 1980 et mêle des œuvres d’artistes majeurs et et d’autres de jeunes créateurs.


Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines - Exposition Harengs, histoire d’un poisson populaire

27 avril 2013 - 27 avril 2014
Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines
Exposition Hareng, Histoire d’un poisson populaire


Cette exposition, présentée au public amateur d’histoire et de patrimoine au musée du dessin et de l'estampe originale de Gravelines, fait le point sur l’histoire de ce poisson si cher aux cœurs des Gravelinois.
Le hareng a été au fil des siècles pêché, préparé, consommé, échangé, et apprécié par l’homme. Le "poisson Roi" du Moyen-âge a fait la richesse du port de Gravelines. Plat du pauvre et de Carême, il est depuis, mangé frais ou en conserve, salé et fumé. La morue vole la vedette au hareng dès le XVIe siècle, mais c’est lui qui sauve la population de la faim durant la période de l’Occupation. Poisson populaire et traditionnel, les saurisseurs Fort-philippois perpétuent aujourd’hui le savoir-faire de sa préparation.


Musée des Arts et Traditions Populaires, Wattrelos - Exposition : Carnavals !

16 novembre 2013 - 27 avril 2014
Musée des Arts et Traditions Populaires, Wattrelos
Exposition : Carnavals !


Le club photo de l'Amicale Laïque du Centre de Wattrelos, créé en 1978 à l'initiative d'Alain Carles et Roger Rouzier, propose une exposition de photographies en couleur des carnavals de la région (Dunkerque, Tournai, Steenvoorde,...) et d'ailleurs (Québec, Londres,...). Les photographes amateurs de ce club, qui se réunissent tous les vendredis pour partager leur passion, ont sillonné les continents pour nous donner des clichés vivants de carnavals donnant l'impression aux visiteurs d'être au coeur de la foule !


Centre Régional de la Photographie Nord - Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines - Exposition : Rémy Guerrin, Limons

8 février - 27 avril 2014
Centre Régional de la Photographie Nord - Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines
Exposition : Rémy Guerrin, Limons


L'unité du travail de Rémi Guerrin est au-delà de la forme que prennent les images. Elle réside dans la posture physique et mentale que le photographe adopte face au réel, un espace-temps qui lui est propre : "La simplicité du sténopé me permet d'axer ma recherche photographique sur la mobilité et la pérennité. Je travaille alors avec un long temps de pose et une restitution lointaine. Cette technique archaïque me permet d'explorer l'image non cadrée, grâce à une chambre sténopé que j’ai construite, facilement manipulable. La durée de pose m'éloigne de la matière formelle, qui pourtant est le creuset de l'image qui s'élabore, et libère une vitalité propre à la dyna- mique visuelle.



Musée d’Histoire et d’Archéologie, Harnes - Exposition : Reconstruire !

22 février - 27 avril 2014
Musée d’Histoire et d’Archéologie, Harnes
Exposition : Reconstruire !


À l'approche du Centenaire de la Grande Guerre, la mairie de Harnes a commandité une exposition pour le musée d'Histoire et d'Archéologie. Le thème de la Reconstruction a été sélectionné. Il s'agit d'explorer la Reconstruction qui s'étend de 1918 à 1928 plutôt qu'un aspect de la guerre, dans une visée plus positive sans pour autant occulter les atrocités. À travers des documents, affiches, cartes postales ou encore des objets de la vie courante, l'exposition dévoilera les moyens mis en œuvre par les citoyens pour reconstruire. On ne se rend pas toujours compte du rôle qu'a pu avoir la Première Guerre Mondiale dans la construction de la vie moderne et les traces qu'elle a pu laisser dans notre quotidien... Le propos de l'exposition mettra en avant l'Histoire locale et en particulier celle des villes de la Communauté d'Agglomération de Lens-Liévin, tout en s'inscrivant dans l'Histoire nationale.


Le Fresnoy, Tourcoing - Exposition : H Box / Le Fresnoy Studio Hermes

17 novembre 2013 - 4 mai 2014
Le Fresnoy, Tourcoing
Exposition : H Box / Le Fresnoy Studio Hermes


Architecture inventive et démontable, la H BOX abrite un dispositif visuel et sonore à la pointe de la technologie. Ce magnifique espace de projection nomade de 20m², diffusera les œuvres produites par Le Fresnoy et notamment les créations des jeunes artistes coproduites par Hermès et Le Fresnoy. La H BOX a débuté son itinérance en 2006 au Centre Pompidou à Paris, avant de parcourir le monde, de l’Europe à l’Asie et d’achever en 2012, un premier cycle de diffusion dans le hall des ateliers Hermès à Pantin. En 2013, la Fondation d’entreprise Hermès met à disposition du Fresnoy, pour 3 ans, la H BOX qui démarre une nouvelle vie et prend ses quartiers dans le Nord-Pas de Calais.


Musée des Beaux-Arts de Dunkerque - Exposition : La cinquième île

5 octobre 2013 - 5 mai 2014
Musée des Beaux-Arts de Dunkerque
Exposition : La cinquième île


C’est par un savant recours à la mise en scène que Laura Henno, artiste lilloise formée au Fresnoy, explore les territoires au regard des flux migratoires qui le traversent. Lors de sa résidence à La Réunion en 2011, Laura Henno rencontre de jeunes immigrés en provenance de Mayotte et des Comores. Pas à pas, elle les convainc de se prêter à son jeu. Acteurs d’un jour, ils posent alors dans une mise en scène construite et précise, orchestrée par l’artiste. C’est un peu plus tard, alors qu’elle retrouve sa région natale, que Laura Henno décide de poursuivre son exploration du sujet. Elle parcourt le territoire, à la rencontre de jeunes migrants. Ses pérégrinations l’amènent entre autres à Calais où, cachés dans les dunes, des migrants sont en attente d’un avenir meilleur. Elle les approche, gagne la confiance de quelques uns. De ces relations, fortes et fragiles à la fois, naît un ensemble d’images d’une grande intensité.


Musée des Beaux-Arts de Dunkerque - Exposition : Missing stories, Laura Henno

15 février - 5 mai 2014
Musée des Beaux-Arts de Dunkerque
Exposition : Missing stories, Laura Henno


Dans ce film qui rejoint l'exposition La Cinquième Île, de jeunes migrants, réunis sur un territoire sans repères, entre mer et désert, rejouent ensemble leur arrivée en France. Des fragments de vie se croisent et esquissent un récit commun, celui "générique" qui leur est vendu par les passeurs. Les non dits et les secrets contraignent ces jeunes en devenir, leur histoire délivrée à l’institution étant déterminante pour rester. La fiction peut être alors une stratégie de survie.


Maison de la Photographie, Lille - Exposition : Pascal Ito & Nicotepo, Anomalies

9 avril - 6 mai 2014
Maison de la Photographie, Lille
Exposition : Pascal Ito & Nicotepo, Anomalies


Anomalie : aspérité, irrégularité, bizarrerie, exception, aberration, défaut, déviation, étrangeté, monstruosité, particularité, singularité, perversion. « Anomalies » est une fiction mettant en scène des personnages non identifiés dans des espaces qui portent les stigmates du monde industriel : bâtiments vides, pylônes électriques, traces et empreintes sur le sol. Leurs silhouettes lumineuses errent inlassablement dans ces étendues inhospitalières. Clones, mutants, aliens…? Qui sont-ils ? L'Autre. Celui que l'on ne connaît pas, qui engendre l'incompréhension, la crainte et la méfiance, mais aussi questionne nos certitudes et nos évidences. Que s’est-il produit dans cet environnement déshumanisé ? Cataclysme, accident nucléaire...? Autant d’images qui nous plongent dans l’inconnu et l’étrange sans pourtant nous écarter du réel. « Anomalies » est une invitation à l’errance où chacun se raconte une histoire. L'histoire d'une adaptation, le moment où l’anomalie devient la norme.


Les Bains révélateurs, Roubaix - Exposition : Christophe Glaudel, Épiphanies

22 mars - 10 mai 2014
Les Bains révélateurs, Roubaix
Exposition : Christophe Glaudel, Épiphanies


Voici donc un monde. Une plage, le sable, la mer, le soleil couchant... voilà pour le «dehors» avec lequel des corps nus – d’hommes, de femmes, seuls ou en couple, jeunes ou matures – entrent en résonance. Des corps comme un complément du monde. Les couleurs incandescentes du ciel enflammé, l’air marin qui bruisse dans les herbes, le sable de la plage qui fait des vagues sont habités par celles et ceux qui s’exposent et s’imposent au regard. Ici, pas d’anecdote, mais l’histoire d’une rencontre patiente et bienveillante, construite année après année par Christophe Glaudel avec des hommes et des femmes habités par ce paysage entre terre, mer et ciel... ce lieu à la lisière d’un horizon lointain : la plage. Un topos récurrent dans le travail photographique de Christophe Glaudel.


Cité Internationale de la Dentelle, Calais - Exposition Lace Effects 1

6 octobre 2013 - 18 mai 2014
Cité Internationale de la dentelle et de la mode, Calais
Exposition Lace Effects 1


La Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais met en valeur la création contemporaine à travers l’exposition Lace Effects 1. Celle-ci constitue l'une des actions du projet européen Crysalis. Regroupée sous l'intitulé Moving Textiles, la série d'expositions Crysalis lie à la fois les notions du savoir-faire et de maîtrise technique à l’innovation textile. Lace Effects 1 présente ainsi des œuvres textiles, mode et design inspirées par le thème de la dentelle.


Musée des Beaux-Arts, Calais - Exposition : Claude Cattelain, Do not repeat

18 janvier - 18 mai 2014
Musée des Beaux-Arts, Calais
Exposition : Claude Cattelain, Do not repeat


Claude Cattelain a été invité par le Jardin des Arts et le Musée des Beaux-Arts en 2013 à Calais pour une résidence de médiation et de création. Les oeuvres réalisées sont exposées juste après la fin de l’exposition Jean Roulland et comme son prolongement. Claude Cattelain est à la fois vidéaste, dessinateur et sculpteur. Son corps est l’objet principal de ses performances dont il cherche à déterminer les limites. Il s’agit pour l’artiste de révéler les points de rupture, d’identifier ce qu’il est à même de supporter et d’interroger concomitamment l’épuisement du geste, de la forme et des représentations. Après deux performances présentées en janvier 2013 et à la nuit des musées, il revient avec une dizaine d’oeuvres inédites.


La Piscine, Roubaix - Exposition André Fougeron (1913-1998)

15 février - 18 mai 2014
La Piscine, Roubaix
Exposition André Fougeron (1913-1998)


L'œuvre d'André Fougeron est lié à un solide engagement politique. Très actif dans la Résistance durant l’Occupation, il incarne alors une voie indépendante, celle d’un "nouveau réalisme français", qui s’oppose à une vision de l’art détachée du combat politique et se démarque de la tentation de l’abstraction. Cette rétrospective montre le combat de l'artiste pour l’affirmation d’une peinture d’histoire et d’engagement qui n’exclut pas une attention aux questions de la modernité, regardant vers Matisse et Picasso ou rendant de vibrants hommages à Courbet.


La Piscine, Roubaix - Exposition N'Krumah Lawson Daku, La Fabrique des Regards

15 février - 18 mai 2014
La Piscine, Roubaix
Exposition N'Krumah Lawson Daku, La Fabrique des Regards


L'exposition Die Augenfabrik est une mise en regard de deux séries du photographe N'Krumah Lawson-Daku : Flashin’ Bamako et Homo Sapiens is not for sale. Dans Flashin’ Bamako, l'objectif de l'artiste croise la trajectoire d'inconnus et traduit le flot de la vie bamakoise, la douceur de la tabaski, la rudesse de la ville des travailleurs. La seconde histoire, Homo Sapiens is not for sale, est plus proche de la tradition picturale. Elle interroge : que voyez-vous lorsque seul le visage existe, dans son intégrité et sans artifices? Lorsque sont préservées la topographie du visage et la lumière des regards ? Avec près d'une centaine de photographies, l'exposition Die Augenfabrik propose une expérience de l'altérité, artistique et émotionnelle, qui nous dévoile avec simplicité que l'humain est une matière sensible et précieuse.


La Piscine, Roubaix - Exposition Michel Lanos (1926-2005)

15 février - 18 mai 2014
La Piscine, Roubaix
Exposition Michel Lanos (1926-2005)


Autodidacte, Michel Lanos (1926-2005) a eu la révélation de la céramique dans les années 50 dans la poterie familiale à Biot, où il devient rapidement tourneur chevronné. Dans les années 60, il collabore à l'édition des céramiques de Jean Cocteau, puis travaille dans les ateliers Guyot et Mado Jolain. Dès le début des années 70, Michel Lanos crée des pièces personnelles et laisse libre cours à son imagination. Travailleur acharné, il montre peu ses œuvres, mais participe à plusieurs expositions en France et à l'étranger. En 2001, Robert Deblander, lors de l'exposition Michel Lanos à La Borne écrivait : "Il gardait par devers lui une activité de peintre et quelquefois s'avisait de peindre certains de ses pots avec une fougue maîtrisée pouvant s'apparenter - c'est lui qui le dit - au groupe CoBrA".


La Piscine, Roubaix - Exposition Jean-René Gauguin (1881-1961)

15 février - 18 mai 2014
La Piscine, Roubaix
Exposition Jean-René Gauguin (1881-1961)


L’artiste franco-danois Jean-René Gauguin, fils de Paul Gauguin et de son épouse danoise Mette Sophie Gad, eut une carrière prolifique de sculpteur et de céramiste. Il commence la sculpture vers 1910 avec des bois en taille directe et des bronzes de danseurs et de centaures inspirés de grotesques de la Renaissance. L’essentiel de son œuvre céramique est produit pour la grande firme Bing and Grondhal de Copenhague dans les années 20. Jean-René Gauguin expose de nombreuses céramiques à l’exposition universelle de 1925 à Paris avant d'être invité à travailler pour la Manufacture de Sèvres en 1927. Figuratif, violemment coloré et profondément original, son œuvre en fait un artiste majeur qu’il faut redécouvrir.


Musée de la Tour abbatiale, St-Amand-les-Eaux - Exposition : Jardin de mots

22 mars - 31 mai 2014
Musée de la Tour abbatiale, St-Amand-les-Eaux
Exposition : Jardin de mots


C'est à partir du 22 mars que seront exposées, au sein du Musée de la Tour Abbatiale, les créations d'artistes contemporains en regard de manuscrits anciens sur le thème de la nature. Pour cette 12e édition du Mai de la Calligraphie, consacrée cette année aux signes, formes, pleins et déliés inspirés du monde végétal, la présentation de livres anciens et d'œuvres modernes sera accompagnée d'une riche programmation culturelle à découvrir tout au long du mois de mai.


LAM, Lille - Exposition : Meret Oppenheim

14 février - 1er juin 2014
LAM, Lille
Exposition : Meret Oppenheim


Meret Oppenheim (1913, Berlin-Charlottenburg–1985, Paris) a marqué l’art du XXe siècle, de manière aussi importante que secrète. Alors qu’elle avait une vingtaine d’année, son assemblage Le Petit-déjeuner de fourrure de 1936 la fait passer du statut de muse scandaleuse du surréalisme à celui d’artiste majeure du mouvement. Son oeuvre variée et d’une indéniable originalité fait fi du choix d’une technique, puisqu’elle passe de la peinture à la sculpture, l’assemblage, la poésie, le design, tout en ignorant les classifications stylistiques et toute idée de progression linéaire.


Maison de la Photographie, Lille - Exposition : Delphine Burtin & Akiko Takizawa

7 mai - 1er juin 2014
Maison de la Photographie, Lille
Exposition : Delphine Burtin & Akiko Takizawa


Le Prix HSBC pour la Photographie s’associe pour la 4ème fois à la Maison de la Photographie de Lille et présente les oeuvres de ses lauréats 2014, Delphine Burtin et Akiko Takizawa. Créé en avril 1995, sous l’égide de la Fondation de France, le Prix HSBC pour la Photographie a pour mission d’aider et de promouvoir de façon durable la génération émergente de la photographie. Un concours annuel est ouvert de septembre à novembre à tout photographe n’ayant jamais édité de monographie, sans critère d’âge ni de nationalité. Chaque année, un conseiller artistique désigné pour apporter un nouveau regard présélectionne une dizaine de candidats. Il présente alors ses choix au Comité exécutif qui élit les deux lauréats.


Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines - Exposition : Dessiner la chair

15 février - 8 juin 2014
Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines
Exposition : Dessiner la chair


Profondément marqué par les récits de guerre de son père et les mystères de la vie et de la mort, Jean Roulland torture, déforme, décharne des corps qui luttent pour la vie dans un combat qui semble sans espoir. Mis en écho à l’exposition Graver la Grande Guerre, les visages au pastel et les masques à gaz en bronze de Jean Roulland nous parlent d’une humanité meurtrie, de l’époque terrible des "gueules cassées".


Musée de Cambrai - Exposition : Henri Le Sidaner ou la douceur de vivre

15 mars - 8 juin 2014
Musée de Cambrai
Exposition : Henri Le Sidaner ou la douceur de vivre"


Henri Le Sidaner est sans conteste le peintre de l'intimité, spécialiste des tables servies et desservies, des jardins et des bouquets. Ses tableaux représentent les saisons et les heures glissant sur les maisons, la lumière clémente des crépuscules d'été, avec délicatesse et pureté. Ses scènes, paisibles, nostalgiques, semblent encore chaudes de la présence humaine bien que la vie ne soit présente que sous forme de lumière sur les choses. Pour lui, la beauté est faite d'harmonie intérieure, de calme et de simplicité. Bien que sa technique pointilliste, faite de touches juxtaposées, l'apparente au néo-impressionnisme de Seurat ou Signac, c'est au symbolisme que son oeuvre se rattache par son caractère d'immobilité, son silence, ses teintes voilées et ses couleurs fondues en nuances impalpables. Henri Le Sidaner peint la vie quotidienne d'une certaine bourgeoisie française du début du XXe siècle où la sérénité l'emporte sur une légère mélancolie. Au Musée de Cambrai, les émouvants portraits de ses proches, présentés aux côtés des scènes d'intérieur de ses deux foyers, à Gerberoy et Versailles et des lumineux jardins et paysages qui faisaient le quotidien de l'artiste, inciteront le spectateur à la méditation et au rêve.


Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines - Exposition : Graver la Grande guerre

22 février - 9 juin 2014
Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines
Exposition : Graver la Grande guerre


L’homme de troupe, Images de l’arrière, Couronne d’épines, Visions de guerre… sur la base des collections du musée de Gravelines et de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, l’exposition montre avant tout l’homme otage du conflit, l’artiste soldat ou emprisonné, les portraits de camarades, le temps des permissions, mais aussi la propagande, la critique violente et l’ironie acide témoins d’un temps où toutes les limites ont été franchies.


Musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis - Exposition : Dewasne, la couleur construite, de l'antisculpture à l'architecture

22 mars - 9 juin 2014
Musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis
Exposition : Dewasne, la couleur construite, de l'antisculpture à l'architecture


L’exposition rassemble une soixantaine d’œuvres, peintures, sculptures et antisculptures qui rendent compte de la démarche originale de Jean Dewasne, au sein du mouvement de l’Abstraction construite. Après des études classiques et musicales très poussées, il s’inscrit à l’Ecole des Beaux-arts de Paris où il fréquente les ateliers d’architecture avant de se tourner vers la peinture. Sa première exposition a lieu en 1941 et il réalise sa première œuvre abstraite en 1943. Il militera pour l’abstraction avec Hartung, De Staël, Poliakoff, Arp… et en 1945, il reçoit le Prix Kandinsky.


Archives Nationales du Monde du Travail, Roubaix - Exposition : Au fil des archives, le travail, c'est tout un monde !

21 janvier - 13 juin 2014
Archives Nationales du Monde du Travail, Roubaix
Exposition : Au fil des archives, le travail, c'est tout un monde !


Cette exposition s'ouvre par un retour sur l’histoire de la filature Motte-Bossut, véritable château de l’industrie, depuis création jusqu’à sa transformation en centre d’archives à partir de 1989. Ce bâtiment phare du paysage roubaisien devient, en 1993, le gardien de la mémoire économique et sociale, locale et nationale. La suite de l’exposition emmène le visiteur au cœur du monde du travail – acteurs, apprentissage des techniques, conditions de travail et types de production – et en retrace les évolutions du 18e siècle à nos jours. Outre les fonds d’archives d’entreprises, de syndicats, d’associations et d’architectes conservés aux Archives nationales du monde du travail, seront aussi présentées des archives privées prêtées par des services d’archives municipaux et départementaux, illustrant ainsi le travail de collecte de mémoire réalisé au quotidien à l’échelle nationale. La richesse et la variété des fonds mettront en lumière la vie des femmes et des hommes, qu’ils soient patrons d’entreprise, employés de bureau, mineurs, ouvriers du textile, artisans d’art ou architectes.


Musée de Boulogne-sur-Mer - Exposition : Thomas Tudoux, Chronophage

21 mars - 16 juin 2014
Musée de Boulogne-sur-Mer
Exposition : Thomas Tudoux, Chronophage


La recherche de Thomas Tudoux prend de multiples formes (dessin, vidéo, texte, sculpture, installation...) et explore essentiellement notre rapport au travail et à l’hyperactivité telle qu’elle se manifeste dans le monde de l’entreprise, le système éducatif, dans l’espace urbain, ou à travers des fictions. Pour cette exposition au musée de Boulogne-sur-mer, l'artiste nous invite à découvrir les vestiges de la cité Chronophage : civilisation bâtie sur les valeurs olympiques CITIUS – ALTIUS - FORTIUS (plus vite – plus haut – plus fort). Plaçant ses œuvres au sein de la collection permanente du musée, Thomas Tudoux crée un dialogue entre notre histoire et notre hypermodernité.


Maison Falleur, Médiathèque de Cambrai - Exposition : Z'arbres

5 avril - 28 juin 2014
Maison Falleur, Médiathèque de Cambrai
Exposition : Z'arbres


C'est quoi un arbre ? Comment ça vit ? A quoi ça sert ? Autant de questions auxquelles tentera de répondre l'exposition d'art et de savoir de la 4ème édition des Scrib'arts. Avec les illustrateurs Annette Marnat, Barbara Martinez, Mélissa Pigois, Christian Broutin et Robin Gindre.


Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines - Exposition : Estampes ?

19 octobre 2013 - 30 juin 2014
Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines
Exposition : Estampes ?


L’exposition se propose de répondre aux questions que l’on se pose sur l’estampe à travers une sélection d’oeuvres appartenant à la collection du Musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines.
L’estampe est une forme d'art dont l’essor commence avec l’imprimerie au milieu du XVe siècle. Les livres manuscrits ont laissé place aux livres imprimés de même que les miniatures peintes à la main ont laissé place progressivement aux images imprimées. Cette nouvelle technique révolutionnaire permit la production en grand nombre et pour un coût moindre, des textes et des images qui vont véhiculer dans toute l'Europe les idées d'une époque.


Archéo'Site, Cambrai - Exposition : Des Préhistos aux Gallos

27 avril - 30 juin 2014
Archéo'Site, Cambrai
Exposition : Des Préhistos aux Gallos


Les sites du Paléolithique, du Mésolithique, du Néolithique, de l'Age du Cuivre, de l'Age du Bronze et de l'Age du Fer dans le Cambrésis, l'évolution morphologique de l'homme, l'évolution du climat, de l'environnement et de la faune, l'évolution de l'habitat, l'évolution des industries lithiques (taille, débitage et polissage du silex), l'apparition de la céramique au Néolithique et son développement, les pratiques funéraires, les mégalithes du Cambrésis, l'alimentation.


Musée de la Chartreuse, Douai - Exposition : Sauve qui veut. Des musées mobilisés, 1914-1918

29 mars - 6 juillet 2014
Musée de la Chartreuse, Douai
Exposition : Sauve qui veut. Des musées mobilisés, 1914-1918


En théorie protégé par la convention de La Haye (1907), qui interdisait toute destruction volontaire de ce dernier en cas de guerre, le patrimoine artistique belge et français a fait l’objet de dommages très importants dès les premiers jours de la guerre. Qualifiés "d’atrocités culturelles", l’incendie de la bibliothèque de Louvain le 25 août 1914, le bombardement de la cathédrale de Reims le 19 septembre suivant et la destruction du beffroi d’Arras en octobre, placèrent en effet les autorités allemandes dans une situation difficile auprès de l’opinion publique mondiale. La suite du conflit, avant tout meurtrier en vies humaines, fut également jalonnée d’importantes destructions patrimoniales, au sein desquelles il faut compter les collections muséales.


Maison Natale Charles de Gaulle, Lille - Exposition : Sauve qui veut. Des musées mobilisés, 1914-1918

13 février - 6 juillet 2014
Maison Natale Charles de Gaulle, Lille
Exposition : Sauve qui veut. Des musées mobilisés, 1914-1918


Une exposition sur la vision d’intellectuels et d’écrivains français et allemands, de la veille du conflit à la fin de la guerre. 20 panneaux pour lancer la saison mémorielle de la Maison natale autour du centenaire. En partenariat avec le Goethe-Institut Lille et le Goethe-Insitut Nancy.


Forum antique de Bavay, Musée archéologique du département du Nord - Exposition : Sauve qui veut ! Des archéologues mobilisés 1914 - 1918

6 février - 26 août 2014
Forum antique de Bavay, Musée archéologique du département du Nord
Exposition : Sauve qui veut ! Des archéologues mobilisés 1914 - 1918


Bien que protégé en théorie par la convention de La Haye (1907), qui interdisait toute destruction volontaire de ce dernier en cas de guerre, le patrimoine artistique belge et français avait fait l’objet de dommages très importants dès août 1914. Qualifiées "d’atrocités culturelles", l’incendie de la bibliothèque de Louvain puis le bombardement de la cathédrale de Reims placèrent les autorités allemandes, accusées de « barbarie », dans une situation difficile auprès de l’opinion publique mondiale. La suite du conflit fut jalonnée d’importantes destructions patrimoniales.


Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais, Lewarde - Exposition : Le bassin minier en 1918, un paysage anéanti

1er février - 31 août 2014
Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais, Lewarde
Exposition : Le bassin minier en 1918, un paysage anéanti


Après quatre années de guerre, les destructions massives ont été lourdes de conséquences pour les populations et les entreprises. Cette exposition de photographies revient sur la situation du bassin minier à la fin de la Première Guerre mondiale et notamment sur les destructions massives subies pendant le conflit et lors de la retraite des troupes allemandes. Tout le territoire à l’est de la zone de front a été en effet systématiquement détruit, des carreaux de fosses aux installations minières, jusqu’aux habitations.


Musée des Dentelles et Broderies, Caudry - Exposition : Gatsby, magnifiques dentelles

14 mars - 31 août 2014
Musée des Dentelles et Broderies, Caudry
Exposition : Gatsby, magnifiques dentelles


En partenariat avec la Warner Bros, le Musée Caudrésien des Dentelles et Broderies propose l'exposition Gatsby, Magnifiques dentelles. Celle-ci présentera en exclusivité en France, douze robes authentiques du film Gatsby le Magnifique de Baz Luhrmann. En effet, Le Nord et Caudry ont de nouveau été mis en lumière par le septième art : dès la projection du film au festival de Cannes, les spectateurs ont pu découvrir en avant-première les nombreuses et spectaculaires robes en dentelle imaginées par la costumière Catherine Martin et Miuccia Prada. Or, toutes les dentelles apparaissant dans le film ont été réalisées à Caudry. L'exposition Gatsby, Magnifiques dentelles vise à valoriser l'utilisation de la dentelle de Caudry par le cinéma dans le film Gatsby Le Magnifique. Elle restituera la genèse du processus de création et présentera le travail préparatoire du costumier, plus particulièrement le mode de collaboration entre la costumière Catherine Martin et les bureaux de Caudry et New York de l'entreprise ayant réalisé les dentelles rebrodées spécialement pour le film. Afin d'illustrer l'époque 1920 et mettre en contexte les costumes du film avec la mode de cette décennie, huit robes d'après-midi et de soirée en tulle et dentelle de soie perlée ainsi que des échantillons de dentelles des Années folles seront également présentés : une occasion pour le musée de dévoiler une partie de ses dernières acquisitions. L'exposition mettra enfin particulièrement en lumière la spécificité de l'industrie dentellière de Caudry : la broderie sur dentelle, savoir-faire exceptionnel largement reconnu et représenté dans les costumes de cette nouvelle adaptation du roman de F. Scott Fitzgerald.


Musée de Flandre, Cassel - Exposition : Dans le sillage de Rubens, Erasme Quellin

5 avril - 7 septembre 2014
Musée de Flandre, Cassel
Exposition : Dans le sillage de Rubens, Erasme Quellin


Élève et proche collaborateur de Rubens, Érasme Quellin contribue, par son activité prolixe et son style soigné, au rayonnement artistique d’Anvers. Sa curiosité, son goût pour la philosophie, son ouverture sur les arts, notamment la sculpture, en font un artiste atypique, un peintre érudit. Il en ressort une production très variée. Si plusieurs de ses œuvres s’inscrivent dans le mouvement Baroque, dans le sillage du grand maître que fut Rubens, progressivement, une certaine retenue dans la gestuelle, l’affirmation de décors architecturaux monumentaux et l’apparition d’une palette chatoyante laissent pressentir une nouvelle orientation stylistique. Érasme Quellin peut être considéré comme l’un des précurseurs du classicisme dans la peinture flamande.


Musée des Beaux-Arts de Valenciennes - Exposition :  Les Vikings dans l'Empire franc - impact, héritage, imaginaire

16 mai - 7 septembre 2014
Musée des Beaux-Arts de Valenciennes
Exposition : Les Vikings dans l'Empire franc - impact, héritage, imaginaire


L’exposition du musée des Beaux-Arts de valenciennes rassemble pour la première fois l’essentiel des objets scandinaves mis au jour au nord de la Loire. À partir des vestiges archéologiques dont l’origine scandinave est attestée, l’exposition rappelle l’impact des attaques vikings dans l’Empire franc. Elle se penche encore sur la culture d’un peuple composé d’excellents marchands, de fins navigateurs, et s’in- terroge sur l’héritage laissé par les vikings à la société carolingienne. Elle évoque enfin l’imaginaire débordant et joyeux qui se rattache au mythe viking. L’exposition mêle des vestiges archéologiques, des manuscrits médiévaux, des reconstitutions de navires, de faux objets vikings, des affiches... un vaisseau onirique, œuvre contemporaine en bois, métal et verre créée par le sculpteur Jean divry, achève d’ouvrir la recherche archéologique sur le rêve.


Musée des Beaux-Arts de Valenciennes - Exposition :  Daniel Pommereulle, Entre l’archer et la cible

16 mai - 7 septembre 2014
Musée des Beaux-Arts de Valenciennes
Exposition : Daniel Pommereulle, Entre l’archer et la cible


Peintre, sculpteur, mais également poète et cinéaste, Daniel Pommereulle est un artiste inclassable, épris d’absolu, disparu en décembre 2003. Son travail tourne autour de la fulgurance, de la transparence, de l'énergie et de la provocation. Dès 1962, il abandonne la peinture pour réaliser des assemblages d’objets énigmatiques, impossibles à saisir car hérissés de lames de couteau. ces objets de prémonition sont autant de manières d’inter- roger notre rapport au réel et de poser l’art comme un théâtre de la cruauté, une pensée immédiate et tranchante. "Je veux simplement révéler par des flashs, des absorptions immédiates, des instants de la vie qui s’enfuit", écrit-il en 1966. Quelques années plus tard, Daniel Pommereulle est l’un des premiers, à l'instar de Marcel Duchamp, à utiliser le verre, qu'il brise, colle et enchâsse pour former des sculptures transparentes et colorées. il continue parallèlement à dessiner. Le regard tourné vers le ciel, fasciné par ce qu’il appelle "l’imaginaire de la cosmologie", il réalise de grands pastels lumineux et mouvants.


Centre Régional de la Photographie, Douchy-les-Mines - Exposition :  Using images

10 mai - 7 septembre 2014
Centre Régional de la Photographie, Douchy-les-Mines
Exposition : Using images


L’exposition vise à conjuguer des propositions artistiques qui s’articulent autour de la réappropriation par des artistes de documents photographiques préexistants. Photographies d’amateur, coupures de presse, clichés historiques, œuvres conçues par d’« autres » artistes : autant de documents renégociés par des créateurs qui ne ressentent pas ou plus le besoin de produire des photographies "originales", préférant reproduire, réinvestir, contaminer et décontextualiser dans une perspective postmoderniste des éléments ready-made retenus pour des raisons diverses et variées. Composée de travaux conçus par des artistes de générations et sensibilités différentes et diversifiées, l’exposition s’attache à démontrer que les pratiques d'appropriation n’ont cessé, en dépit de leur manque d’ "originalité", de générer des propositions riches en possibilités, tant sur le plan formel que thématique. L’exposition couvre un spectre de 45 années de création.


Gare Saint-Sauveur, Lille - Exposition : Micro Macro

21 mai - 14 septembre 2014
Gare Saint-Sauveur, Lille
Exposition : Micro Macro


L’infini n’a de cesse de nous fasciner, qu’il soit petit ou grand. Ses représentations comme ses perceptions ont été bouleversées par la révolution numérique. Les données d’aujourd’hui sont reproductibles à l’infini, la miniaturisation des processeurs accélère en permanence nos capacités et chamboule notre appréhension de l’infini en remettant perpétuellement en jeu les échelles. D’infimes micro-processeurs donnent accès à un champ de données en croissance perpétuelle et le web génère de nouveaux infinis. Les progrès scientifiques, en accélération comme toute la société, bénéficient des effets de la circulation instantanée des données ; en une fraction de seconde le tour de la planète est effectué. On s’est tous habitué à se promener sur des vues satellites et à parcourir l’infini en quelques clics en attendant la conquête du reste de l’univers. L’exposition MICRO MACRO s’intéresse à ces phénomènes contemporains, au travers d’un parcours d’installations d’artistes internationaux.


Musée des Beaux-Arts d'Arras - Exposition : Arras à la Belle Epoque, photographies de Joseph Quentin

23 mai - 15 septembre 2014
Musée des Beaux-Arts d'Arras
Exposition : Arras à la Belle Epoque, photographies de Joseph Quentin


En écho au centenaire de la Grande Guerre, le musée propose une exposition des photographiques de Joseph Quentin (1853-1946) à partir du fonds donné par l’artiste. Ces clichés offre des images d’Arras et de l’Arrageois entre 1870 et 1914. Il s’agit d’évoquer le dernier été de l’insouciance, la société de la Belle Epoque et la physionomie de la cité avant les destructions. L’exposition décline des thématiques : le parcours artistique de Quentin taxidermiste avant d’être photographe, l’Artois rural et industriel avec ses campagnes et ses mines, les représentations urbaines avec des édifices de place en place, les activités commerciales, festives, militaires, culturelles de la prospère capitale du Pas-de-Calais.


LAAC (Lieu d’Art et Action Contemporaine) de Dunkerque - Exposition : L'Aventure d'une passion

12 avril - 21 septembre 2014
LAAC (Lieu d’Art et Action Contemporaine) de Dunkerque
Exposition : L'Aventure d'une passion


L’histoire du LAAC est celle d’une passion, celle d’un homme, Gilbert Delaine, qui, dans les années 1980, a concrétisé un pari fou : doter sa ville d’un musée d’Art contemporain. Par son enthousiasme, son dynamisme et sa force de persuasion, il a rallié de nombreux artistes, galeristes et critiques d’art à son projet et a su obtenir le soutien financier de plusieurs entreprises régionales et nationales pour acquérir un rare ensemble d’œuvres des années 1940-1980 qu’il a offert à la Ville de Dunkerque. Dans le même temps, Gilbert Delaine a convaincu la municipalité de créer, au cœur d’un jardin de sculptures, un musée ouvert, vivant et accessible à tous, le musée d’Art contemporain de Dunkerque, aujourd’hui dénommé LAAC. L’exposition donne à voir cette aventure unique en son genre. Elle relate l’histoire du musée, intimement liée à son fondateur, ainsi que celle de la collection de la « Passion », second ensemble d’œuvres réuni par Gilbert Delaine aujourd’hui conservé au Centre d’art sacré contemporain de Lille. Une importante documentation, films, photographies, affiches, publications enrichit le parcours.


Musée du Touquet-Paris-Plage - Exposition : Henri Le Sidaner et ses amitiés artistiques

5 avril - 28 septembre 2014
Musée du Touquet-Paris-Plage
Exposition : Henri Le Sidaner et ses amitiés artistiques


Invité sur la côte d’Opale par son ami d’enfance Eugène Chigot, Henri Le Sidaner y préside la Société des Amis des arts et organise les premiers salons de la colonie des peintres d’Etaples. Il y rencontre alors Henri Duhem qui devient son confident, son compagnon de route et son mécène. Ses nombreux amis, qui comptent également les peintres Henri Martin, Edmond Aman-Jean et Ernest Laurent le suivent au cours de ses voyages d’études pour "mettre un coup de barbouille" au cours de longues promenades. Ensemble ils créent une "Société nouvelle" et exposent en "bonne confraternité". Henri Le Sidaner attire surtout ses amis dans la petite ville de Gerberoy qu’il fit revivre et où il créa un merveilleux jardin propice aux repas entre amis et aux discussions animées. Autour d’une centaine d’œuvres l’exposition vous emmène dans un voyage à travers ces scènes intimes, aux jardins déserts et tables servies pour d'hypothétiques hôtes.


Musée de l'Hôtel Sandelin, Saint-Omer - Exposition : Beautés diaphanes

19 mars - 28 septembre 2014
Musée de l'Hôtel Sandelin, Saint-Omer
Exposition : Beautés diaphanes


Conclusion de l’étude menée en 2013, cette exposition-dossier présentera les sculptures en albâtre conservées dans les collections de nos musées. L’albâtre, pierre translucide et tendre, permet la réalisation d’oeuvres extrêmement fines et détaillées qui jouent d’une manière tout à fait particulière avec la lumière. Prisée dans l’Europe du Nord, notamment du XVe au XVIIe siècle, cette pierre a été utilisée pour orner des retables, garnir des monuments funéraires ou, par un travail de reliefs, prendre l’aspect de véritables tableaux de pierre. Saint-Omer, terre d’échanges à la croisée de l’Europe, a accueilli de grands sculpteurs maîtrisant parfaitement la taille de l’albâtre, tel Jacques Dubroeucq qui nous a laissé de magnifiques oeuvres. ce sont ces Beautés diaphanes que nous vous invitons à découvrir


Musée du Louvre, Lens - Exposition : Les désastres de la guerre 1800-2014

28 mai - 6 octobre 2014
Musée du Louvre de Lens
Exposition : Les désastres de la guerre 1800-2014


Un portrait renouvelé de la cité de Cerveteri.
La guerre fut longtemps placée au centre des valeurs de la société, mais à partir des années 1800, de plus en plus considérée par les artistes sous toutes ses faces, y compris les plus atroces dans ses effets sur les humains, les animaux, le paysage, les villes, les choses. L'exposition s'intéresse à une vingtaine de conflits comme à autant de tournants, qui génèrent des problèmes nouveaux en matière de technique et de politique de représentation. Près de 170 artistes sont représentés, à travers tous les supports (peinture, sculpture, arts graphiques, photographie, cinéma, vidéo, installations, bande dessinée, image d'Epinal, dessin de presse, etc.) : Beckmann, Betsellère, Capa, Daumier, David, Delacroix, Delaroche, Detaille, Dix, Doré, Erro, Fautrier, Fenton, Gance, Géricault, Goya, Grosz, Hartung, Heartfield, Kudo, Lebel, Léger, Lejeune, Lupertz, Masereel, Masson, Meissonier, Méliès, Miller, Ming, Moore, Music, Nash, Neuville, Picasso, Ristelhueber, Schlichter, Steib, Steinlen, Van Dongen, Villeglé, ...


Musée Roger Rodière, Montreuil-sur-Mer - Exposition : The Friendly invasion, Le monde à nos portes

1er mars - 6 octobre 2014
Musée Roger Rodière, Montreuil-sur-Mer
Exposition : The Friendly invasion, Le monde à nos portes


Un portrait renouvelé de la cité de Cerveteri.
Durant les premières années de la Grande Guerre, la Côte d’Opale s’est progressivement transformée en une gigantesque zone de ravitaillement, de soins, de repos, d’entrainement, de commandement... En avril 1916, le Grand Quartier Général de l’Empire britannique quitte Saint-Omer, jugée trop exposée, pour s’installer progressivement dans le Montreuillois. Le modeste corps expéditionnaire britannique est devenu un empire en arme dont l’organisation couvre bientôt l’ensemble du territoire. Le monde entier s’est donné rendez-vous sur ce territoire coincé entre la mer et la ligne de front. Anglais, Américains, Irlandais, Ecossais, Néo-Zélandais, Australiens, Indiens, Chinois, Portugais, Espagnols, Suédois, Russes… participent au plus grand effort de guerre jamais vu jusque là. Les effets de cette « friendly invasion » ne tardent pas à se faire sentir. Entre privations et apports, restrictions et échanges, des liens se tissent et le littoral s’en trouve bouleversé. En s’intéressant aux innovations, à l’effort logistique, à la médiatisation, aux avancées de la médecine, aux échanges humains, à l’engagement des hommes et des femmes, à la commémoration… l’exposition cherche à rendre à l’arrière-front du Pas-de-Calais sa place dans l’historiographie de la Grande Guerre.


Musée du Mont-de-Piété de Bergues - Exposition : Peintres en guerre, Henri Marret et Robert Lotiron

10 mai - 26 octobre 2014
Musée du Mont-de-Piété de Bergues
Exposition : Peintres en guerre, Henri Marret et Robert Lotiron


Henri Marret (1878 – 1964) et Robert Lotiron (1886 – 1966) ont tous deux été mobilisés lors du premier conflit mondial. Marret le fut en qualité de sous-officier d’infanterie puis de responsable du camouflage de la deuxième armée sur le front de l’Est alors que Lotiron était affecté dans le Nord comme chauffeur. Durant ces quatre années, Marret s’est attaché dans ses gravures sur bois et ses dessins à tenter de représenter l’horreur de la guerre ; Robert Lotiron, lui, a décrit l’arrière, les campements, la vie au quotidien avec les civiles. L’exposition qui réunira une cinquantaine d’oeuvres (gravures, dessins, peintures) confrontera ces deux regards opposés sur un même conflit.


Musée des Beaux-Arts de Calais - Exposition : Monument

8 mars - 16 novembre 2014
Musée des Beaux-Arts de Calais
Exposition : Monument


L'exposition Monument s’inscrit dans le programme des commémorations liées au déclenchement de la Première Guerre mondiale ainsi qu’au débarquement en Normandie. Il ne s’agit pas de traiter des deux conflits mondiaux mais plutôt de présenter ce qui les rappelle ou en perpétue le souvenir et de s’interroger sur le sens actuel de ces édifices, ruines ou reliques, de leur vénération ou de leur rejet de part et d’autre de la Manche. À travers des créations récentes, c’est la question de la commémoration qui sera posée au regard de l’histoire, de l’art et de l’actualité. C’est également d’une histoire commune, tourmentée et complexe dont il sera question, de la guerre de cent ans aux alliances du XXe siècle.


MUba Eugène Leroy Musée des Beaux-Arts de Tourcoing - Exposition : Elmar Trenkwalder, Ornement et obsession

17 avril - 24 novembre 2014
MUba Eugène Leroy Musée des Beaux-Arts de Tourcoing
Exposition : Elmar Trenkwalder, Ornement et obsession


Elmar Trenkwalder crée des sculptures monumentales en céramique. Ses structures et ses architectures qui rappellent l’art flamboyant du gothique tardif, fusionnent des formes imaginaires biomorphiques, végétales et rocaille. La représentation figurative, quant à elle, est déformée, elle joue de symboles féminins et masculins qui s’agrègent. Résistant au mode de l’entreprise moderniste, Trenkwalder dresse un panorama complexe, fantastique et délirant emprunt de formes de l’histoire de l’art, des arts appliqués ou des arts populaires. La grande nef du MUba sera emplie de ses œuvres —sculptures, peintures et dessins — créant une atmosphère particulière, quasi-magique.


Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais, Lewarde - Exposition : Le bassin minier, une conséquence de la bataille de Denain de 1712

1er février - 31 décembre 2014
Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais, Lewarde
Exposition : Le bassin minier, une conséquence de la bataille de Denain de 1712


Cette exposition revient sur la bataille de Denain du 24 juillet 1712 qui constitue un des épisodes les plus décisifs, de la guerre de Succession d'Espagne (1701-1714). A la suite des traités d'Utrecht (1713) et de Rastatt (1714) qui concluent cette guerre, le Hainaut français se trouve alors coupé de ses sources traditionnelles d'approvisionnement en charbon, intégrées désormais aux Pays-Bas autrichiens. C'est la difficulté qu'il y a désormais à importer le précieux combustible qui détermine sa recherche en 1716 et sa découverte en 1720 à l'ouest de la nouvelle frontière, dans le nord de la France. Pendant deux siècles et demi, la bataille de Denain est restée au cœur de la mémoire collective. Elle figure alors au premier rang des événements historiques qui ont forgé l'identité française : l'héroïsme des soldats de Villars est regardé comme un des actes fondateurs de la Nation. Jusqu'au milieu du XXesiècle, cet épisode reste une référence incontournable, comme le montre l'œuvre majeure de Georges Mathieu, La Victoire de Denain peinte en 1963 et que le public peut admirer. Cette exposition présente également des œuvres conservées dans les collections des musées des Beaux-Arts de Valenciennes et de Cambrai, des musées municipaux de Denain et de Saint-Amand mais aussi par la Ville de Liévin.


Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais, Lewarde - Exposition : Le bassin minier au cœur des conflits

18 avril - 31 décembre 2014
Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais, Lewarde
Exposition : Le bassin minier au cœur des conflits


De la guerre de Succession d’Espagne à la guerre d’Algérie, le territoire du bassin minier du Nord-Pas de Calais a été non seulement celui d’un champ de bataille, mais aussi celui d’une occupation. L’exposition relate les faits historiques, militaires et leurs conséquences sur le territoire et ses habitants, avec un éclairage particulier sur la grande guerre. Ces conflits, étalés sur 250 ans, ont en effet eu des conséquences lourdes et durables sur la vie des habitants du bassin minier qui ont dû subir les souffrances de la guerre, les difficultés à se déplacer et à se ravitailler tout en continuant à travailler, mais qui se sont également révoltés, qui ont résisté et essayé de vivre, toujours et malgré tout. L’exposition a également pour objectif de mettre ces conflits en perspective les uns par rapport aux autres et de s’interroger sur leurs impacts sur l’histoire de l’exploitation minière.


Musée des Beaux-Arts de Dunkerque - Exposition : Retours de mer

5 octobre 2013 - 31 janvier 2015
Musée des Beaux-Arts de Dunkerque
Exposition : Retours de mer


La mer, de tous temps, est l’objet de fascination et de fantasmes. Le rêveur, le poète, le voyageur, le colonisateur, le commerçant, le navigateur,…. chacun développe un rapport intime et unique à cet infini miroir d’eau. Fondée sur les collections du musée accumulées au fil du temps, l’exposition Retours de mer nous conte une histoire des relations de Dunkerque et plus largement de l’Occident avec le monde. Pour la plupart données par des Dunkerquois ou des habitants de la région, capitaines au long cours, armateurs, consuls, explorateurs, négociants, collectionneurs… ces collections nous font voyager à travers les continents, de l’Océanie aux Amériques, du Maghreb au Groenland, de l’Afrique de l’Ouest au Moyen-Orient et à l’Asie du Sud-Est. Le musée de Dunkerque, comme celui de nombreuses autres villes portuaires, Boulogne-sur-Mer, Dieppe, Marseille, Nantes, La Rochelle…, offre ainsi un miroir de l’histoire des échanges entre les hommes, par-delà les mers et les frontières, qu’ils soient marqués par la curiosité, par des liens commerciaux, par la solidarité ou des rapports de force. Articulée autour de quelques œuvres emblématiques et de cartes maritimes, l’exposition met en lumière les rapports ambivalents que l’homme peut entretenir avec la mer : d’une part, l’inquiétude et l’effroi qu’elle engendre (tempêtes, naufrages, tsunamis,…), les violences qui s’y déroulent (batailles navales, traite et esclavage, boat people,…), les dominations qu’elle facilite (conquêtes, colonisation, exploitations commerciales…) ; d’autre part, l’invitation au voyage, les rêves qu’elle suscite, les rencontres et les découvertes qu’elle favorise. Retours de mer évoque également la façon dont, aujourd’hui, la mondialisation redéfinit les cartes.


Le Louvre, Lens - Exposition : Carte blanche aux Musées de la Région, 30 ans d'acquisitions en Nord-Pas de Calais

28 mai 2014 - 1er juin 2015
Le Louvre, Lens
Exposition : Carte blanche aux Musées de la Région, 30 ans d'acquisitions en Nord-Pas de Calais


Cette exposition présente un panorama des acquisitions par les musées de la région Nord-Pas de Calais au cours des 30 dernières années. C'est une occasion privilégiée de faire comprendre aux visiteurs le sens et la logique d'un achat.


Musée des Beaux-Arts de Dunkerque - Exposition : Dunkerque et la Collection d'Antinoé, cité de l'Égypte antique

13 juillet 2013 - 31 juillet 2015
Musée des Beaux-Arts de Dunkerque
Exposition : Dunkerque et la Collection d'Antinoé, cité de l'Égypte antique


Le MBA propose une exposition-dossier autour de l’une des pièces phare de sa collection : l’intrigante momie dorée ! Elle rend compte des recherches menées par des spécialistes, archéologues, ingénieurs, médecins,…, pour lever le mystère sur son identité et rassemble d’autres objets également issus des fouilles d’Antinoé (1896-1914), ancienne cité égyptienne. Vous pourrez ainsi découvrir des fragments de masques funéraires, quelques figurines, des céramiques, des verreries ou encore quelques pièces de tissus coptes...