Société des Amis de la Bibliothèque Forney




EXPOSITIONS EN CORSE


Les expositions sont classées par date de clôture.

Cliquez sur le lien suivant et retrouvez les
Musées de la Corse





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre Culturel Una Volta, Bastia - Exposition : Anne Herbauts, la couleur des sentiments

3 avril - 9 mai 2014
Centre Culturel Una Volta, Bastia
Exposition : Anne Herbauts, la couleur des sentiments


Une exposition monographique qui retrace les parcours et les rêves d'une artiste d'exception à la trajectoire multiple, faite d'exigence, de rigueur et de poésie. Anne Herbauts est née quelque part à Bruxelles vers 1975. Elle a fait ses études supérieures à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles en Illustration & Bande dessinée. Elle a, depuis, signé plus d'une trentaine d'albums pour petits et grands ainsi que des bandes dessinées. Lauréate de plusieurs prix en Belgique, d'une mention à Bologne en 1999 pour Que fait la lune la nuit ?, lauréate du prix Baobab en 2003 avec Et Trois corneilles... , Anne Herbauts a également remporté le prix Sorcières 2012 avec l'album De quelle couleur est le vent ? Ses albums sont traduits en espagnol, italien, néerlandais, allemand, coréen et japonais.


Centre Culturel Una Volta, Bastia - Exposition : Francesc Ruiz, Corsica Newstand

3 avril - 9 mai 2014
Centre Culturel Una Volta, Bastia
Exposition : Francesc Ruiz, Corsica Newstand


À l'invitation du FRAC, Francesc Ruiz (Barcelone, 1971) est venu en résidence en Corse au printemps dernier. Son projet, étayé par une étude méthodique sur la réalité et l'histoire récente de la Corse, s'est enraciné dans la consultation de séries de journaux et de revues ainsi qu'une très grande partie de la production de bande dessinée en Corse. Il estime ces productions significatives et symptomatiques d'une réalité sociale. En appliquant des stratégies issues de la tradition de l'art conceptuel et du situationnisme, il crée des installations et des interventions liées à des contextes spécifiques tout en se tenant toujours loin des lieux communs. S'intéressant à l'histoire et à la sociologie de la bande dessinée, explorant le grotesque, le détournement, la dérive et le pastiche il a conçu pour la Corse un projet de kiosque à journaux qui sera inauguré durant les rencontres BD à Bastia et sera accompagné de temps de rencontres, d'échanges et d'ateliers.


Musée Fesch, Ajaccio - Exposition : Le bivouac de Napoléon

13 février - 12 mai 2014
Musée Fesch, Ajaccio
Exposition : Le bivouac de Napoléon


Cette exposition entend montrer autour d'une tente originale restaurée pour l'occasion, l'ingéniosité d'objets prestigieux comme la somptuosité de l'artisanat de l'Empire à travers plus de 70 œuvres dont une trentaine appartenant au Mobilier national. Ce sont autant d'éléments de campement (utilisés pour le coucher, le repas, la toilette ou encore le travail), d'éléments de contexte et de connaissances (documents d'archives ou brevets d'inventions) ou encore de documents iconographiques et œuvres picturales (dont 5 grands tableaux d'histoire de Mongin, Lejeune ou encore Roehn) qui offriront une vision la plus complète possible de la vie des bivouacs de Napoléon, les soirs de victoire comme de défaite.


FRAC Fonds Régional d'Art Contemporain La Citadelle, Corte - Exposition : Double sens, Collection du centre d'Art La Panera (Lleida)

15 février - 15 mai 2014
FRAC Fonds Régional d'Art Contemporain La Citadelle, Corte
Exposition : Double sens, Collection du centre d'Art La Panera (Lleida)


Double sens est un échange en deux temps entre le Centre d’Art la Panera de Lleida (Catalogne) et le Fonds Régional d’Art Contemporain de la Corse, visant à faire connaître dans ces deux espaces et leurs territoires, deux collections nées de circonstances, de volontés et de recherches qui leurs ont donné leur sens et leur force. Si le titre indique la réciprocité des itinéraires des oeuvres transportées entre la Catalogne et la Corse, les deux expositions invitent aussi à comprendre l’essentiel des orientations fondamentales de chacune de ces collections. Le Centre d’Art la Panera est un lieu dont le projet s’ancre dans le présent et se projette vers le futur. Sa collection est liée à la biennale d’Art Leandre Cristofol qui en a été, en quelque sorte, la préfiguration. Dès 1997, la biennale s’est donné pour but de promouvoir la jeune création en Espagne et en Catalogne. Six ans après, la Panera ouvrait ses espaces par une exposition des oeuvres et acquisitions réalisées avec exigence à partir de ces biennales. Le Centre d’Art de la Panera, dirigé par Gloria Picazo assistée d’Antoni Jove Alba, présente aussi des collections et des expositions internationales. Il est un des lieux de l’Art Contemporain les plus actifs et dynamiques d’Espagne. Il est installé dans un bel édifice des XVIIème et XVIIIème siècles, bâtit pour abriter dépôts et tractations de céréales et qui a connu différents apports architecturaux jusqu’au XIXème. Réhabilité avec un parti-pris sobre et efficace, il est un exemple probant d’une conception contemporaine de la valorisation du patrimoine ancien et moderne.


Musée municipal d’art et d’histoire de Bastia - Exposition La Libération de Bastia

11 octobre 2013 - 15 décembre 2014
Musée municipal d’art et d’histoire de Bastia
Exposition La Libération de Bastia (8 septembre-4 octobre 1943)


Dans le cadre des commémorations du 70e anniversaire de la Libération de la Corse, le musée municipal d’art et d’histoire de Bastia, l’association d’histoire corse Sintinelle et le service départemental de Haute-Corse de l’ONACVG (Office National des Anciens combattants et des Victimes de Guerre) présentent une exposition patrimoniale temporaire intitulée La Libération de Bastia (8 septembre-4 octobre 1943).
Première ville insulaire à être occupée par les Italiens, le 11 novembre 1942, Bastia a également le triste privilège d’être la dernière cité corse à être libérée le 4 octobre 1943. Elle connaîtra entre-temps une rude occupation allemande, près de 200 morts civils et de nombreux combats et raids aériens qui lui vaudront d’être récipiendaire de la croix de guerre.
A l’heure où les derniers acteurs et témoins de la Libération de l’île disparaissent, cette exposition unique en Corse permet au public de se replonger dans les heures les plus sombres et les plus glorieuses de cette page d’histoire.
A partir des collections patrimoniales constituées par l’association Sintinelle, une centaine de clichés originaux et en grande partie inédits, des uniformes authentiques, plusieurs dizaines d’objets et documents d’époque illustrent comment la ville fut libérée du joug allemand. Cette exposition est aussi enrichie de deux documentaires multimédias réalisésà partir de films d’époque et agrémentée parune impressionnante scénographie reconstituant l’ambiance de Bastia occupée puis libérée.