Société des Amis de la Bibliothèque Forney





LES EXPOSITIONS ACHEVÉES EN NOVEMBRE 2013





 

Les expositions sont classées par date de clôture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Expo Du visible à l'illisible

14 Septembre - 27 novembre 2013
Musée Singer-Polignac
Du visible à l'illisible


Pour mettre en scène les œuvres de la Collection Sainte-Anne, le Centre d’Etude de l’Expression conçoit chaque année une nouvelle exposition autour d’un thème différent. L’absence d’un lieu d’exposition permanent amène à élaborer un parcours qui permette de sortir des "réserves" les productions artistiques qui y sont conservées. L’intention est montrer pour leur valeur esthétique et pour leur rareté, des productions artistiques de cette Collection dont les œuvres les plus anciennes remontent à la fin du 19 ème siècle. Un autre objectif est d’interroger le regard des spectateurs et des visiteurs. Les œuvres de la Collection Sainte-Anne et d’autres encore qui y sont associées, sont exposées dans l’enceinte de l’hôpital Sainte-Anne, mais elles n’ont pas à être regardées de façon stigmatisante. Il serait souhaitable au contraire que le visiteur se laisser guider par son plaisir, son émotion et ses références artistiques et culturelles. Depuis les trois dernières années, les œuvres de la Collection sont associées à d’autres oeuvres, réalisées par des artistes singuliers, identifiés comme appartenant ou non à des mouvements artistiques reconnus. Elles sont spontanément prêtées par les artistes eux même ou bien empruntées à des Collections particulières ou muséales.


Expo Ici sont passés...

6 avril - 24 novembre 2013
Château de la Roche-Guyon
Ici sont passés...


L’exposition Ici sont passés présente les photographies et installations qui résultent d’une observation, d’une constatation, d’un repérage très précis, d’une longue marche, d’un échange, d’une attente, d’une errance au coeur de ce parc empreint d’un imaginaire foisonnant s’appuyant sur des formes paysagères passées : sentier tortueux creusé à flanc de falaise, chambres de verdures ornées de bancs de pierre, grotte décorée de coquillages, bassin d’eau et de rocaille, porte néoclassique, terrasse formant belvédère sur la Seine.
Ici sont passés est un inventaire photographique décalé et étonnant sur l’histoire et l’évolution de ce jardin, aménagé dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et, depuis plusieurs décennies, assoupi et refermé sur lui-même.


Villes du monde

5 septembre - 24 novembre 2013
Galerie des Bibliothèques de la Ville de Paris
Villes du monde (1870/1939)


La bibliothèque de l’Hôtel de Ville de Paris présente quelques-uns de ses trésors photographiques à l’intérêt documentaire exceptionnel à l’occasion de cette exposition consacrée aux villes étrangères de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle.
Près de 175 documents photographiques méconnus montrent les grandes villes ou capitales du monde à l’époque où leur physionomie se transforme, où architectes et ingénieurs, mandatés par les municipalités ou les Etats, en modernisant les villes, créent des espaces dans lesquels on vit encore parfois aujourd’hui



Carré Saint-Anne Montpellier - Exposition Chiharu Shiota

4 octobre 2013 - 17 novembre 2013
Carré Saint-Anne, Montpellier
Exposition Chiharu Shiota


Depuis le milieu des années 1990, Chiharu Shiota a fait des installations de fils entrelacés sa signature. Ces toiles gigantesques enveloppent des objets de son quotidien, générant la dimension sculpturale de l'oeuvre. Invité à pénétrer dans l'installation, le visiteur a l'impression d'avancer dans la matérialisation d'une image mentale. Son travail en fait se caractérise par un mélange de performances artistiques (art performance) et d’installations spectaculaires pour lesquelles elle utilise en les accumulant de vieux objets comme des lits, des châssis de fenêtre, des chaussures ou encore des valises. Elle explore ainsi les relations entre passé et présent. À cela s’ajoute parfois une dimension onirique par le tissage de véritables toiles d’araignées complexes et impénétrables, généralement en cordelette noire, parfois aussi rouge.
Elle a créé de remarquables installations (Memory of Skin) en faisant pendre des tuniques de toile grossière, surdimensionnées, à des pommeaux de douche d’où suintait de l’eau, parfois colorée. Le spectateur est irrémédiablement entraîné dans des réflexions sur les marques du temps qui passe.


Expo Make every show like it's your last, Ryan Gander

18 septembre 2013 - 17 novembre 2013
FRAC Ile-de-France
"Make every show like it's your last", Ryan Gander


Le Frac Ile-de-France / Le Plateau présente Make every show like it's your last, première exposition personnelle de l'artiste britannique Ryan Gander dans une institution parisienne. Mettant à profit une imagination des plus débordantes, Ryan Gander s'ingénie à nous proposer des œuvres - tous médiums confondus - qui tendent à revisiter non sans humour le champ de l'art conceptuel.
Proposer du vent à la Documenta de Kassel, faire un remake de l'une des scènes clés du "biopic" de Julian Schnabel sur Jean-Michel Basquiat, présenter des boîtes scellées dont les contenus sont a priori décrits par des textes au mur, associer images, légendes et commentaires sur un mode discursif..., l'art - et notamment cet art ayant pour sujet de prédilection l'art lui-même - est pour lui un immense terrain de jeu où il convient de redéfinir sans cesse les règles pour jouer de nouvelles parties.
Dans ce contexte, le triptyque auteur/œuvre/spectateur constitue bien souvent le point de départ de travaux visant précisément, sur ce mode réflexif, à en éprouver tous les ressorts.
Auteur, Ryan Gander apparait régulièrement dans ses œuvres. Lorsqu'il ne s'agit pas d'autoportraits - proposés sans la moindre complaisance, bien souvent emprunts d'autodérision -, il nous livre nombre de données à caractère biographique comme autant d'éléments moteurs de ce qu'il nous est donné à voir. Mais au-delà de cette forme autobiographique qui n'hésite pas à verser dans un certain romantisme, c'est avant tout au cheminement de sa pensée qu'il nous convie.


Expo Photoquai

17 septembre 2013 - 17 novembre 2013
Musée du Quai Branly
Photoquai


Depuis sa création en 2007 à l’initiative du musée du quai Branly, la biennale de photographie Photoquai met en valeur une photographie du monde entier qui donne à voir un ailleurs vu de l’ailleurs. En quatre éditions, 200 photographes, la plupart inédits en France, ont été présentés au grand public international.
En 2013, Photoquai poursuit sa mission fondamentale : mettre en valeur et faire connaître des artistes non occidentaux dont l’œuvre reste inédite ou peu connue en France, susciter des échanges, des croisements de regards sur le monde.
Sa méthode originale consiste à confier les commissariats artistiques à des professionnels étrangers, qui aboutissent à la sélection de 40 photographes, et à créer un ensemble de réseaux autour des expositions, en associant des institutions parisiennes partenaires, et notamment les galeries d’art contemporain dédiées à la photographie internationale.
Pour chaque édition de la Biennale, le musée du quai Branly nomme un Directeur artistique chargé d’insuffler des axes de programmation souhaités pour l’événement, et d’animer le réseau des commissaires pour différentes zones géographiques prédéfinies. Pour chacune de ces zones, des collaborateurs artistiques sont chargés, sur le terrain, de prospecter et de découvrir des talents photographiques inconnus en Europe, pour constituer ainsi une présélection d’artistes et d’œuvres.


Roulez carrosses ! Le château de Versailles à Arras - Musée des Beaux-Arts d'Arras

Jusqu'au 10 novembre 2013
Musée des Beaux-Arts d'Arras
Roulez carrosses ! Le château de Versailles à Arras


La première exposition Roulez carrosses ! du partenariat signé en 2011 entre le château de Versailles, la Ville d'Arras et la Région Nord-Pas de Calais est un événement. Il s’agit de la première exposition française consacrée aux véhicules hippomobiles. Berlines, carrosses royaux et impériaux des collections versaillaises ont pris la route d’Arras pour y être admirés jusqu’en novembre 2013. Le musée des Beaux-Arts accueille ainsi tableaux, sculptures, traîneaux, chaises à porteurs, harnachements de chevaux, ainsi que plusieurs carrosses exceptionnels tels que les voitures du cortège du mariage de Napoléon Ier, le carrosse du sacre de Charles X ou l’impressionnant char funèbre de Louis XVIII.
De Louis XIV à la IIIe République, ces véhicules méconnus nous permettent de parcourir l’Histoire de France. Sur 1000 m², ces œuvres présentées chronologiquement sont intégrées dans une scénographie innovante alliant restitutions, animations, immersion et multimédia.


Le Centquatre, Dépaysements

27 septembre - 10 novembre 2013
Le Centquatre
Dépaysements


L'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts présente pour la première fois au Centquatre l'exposition annuelle des jeunes artistes ayant obtenu le diplôme national supérieur d'arts plastiques avec les félicitations du jury. Ce tout nouveau partenariat entre le Centquatre et les Beaux-Arts de Paris reflète un axe fort du projet de l'école: prendre à bras-le-corps les problématiques dites de professionnalisation de ses anciens étudiants en créant les conditions de leur projection dans le milieu artistique. Cette année le commissariat de l'exposition est confié à Gunnar B. Kvaran, directeur du Musée Astrup Fearnley d'Oslo (Norvège) et commissaire de la Biennale de Lyon 2013. Ces vingt-sept talents, représentatifs de la création contemporaine, puisent dans une diversité d'inspirations et de registres esthétiques.


Winshluss, Un monde merveilleux

Jusqu'au 10 novembre 2013
Musée des Arts décoratifs
Winshluss, Un monde merveilleux


Winshluss est dessinateur de bandes dessinées, sculpteur, plasticien, musicien et réalisateur, il multiplie les projets et les collaborations. Il propose dans la galerie des Jouets "Un monde merveilleux" peuplé de jouets, de sculptures, de planches et de dessins originaux, de posters et d’affiches, de revues et de fanzines ainsi que de dessins animés. Pour cette exposition, Winshluss a créé quatre dioramas, tous en lien avec l’enfance. Ces mises en scènes, dont il a dessiné tous les décors, font référence aux vitrines de Noël, aux grands magasins, à des étals de boutiques, à des théâtres animés ou encore à des maquettes de modélisme.


Exposition Absolument Excentrique

1er octobre 2013 - 9 novembre 2013
Hôtel de Ville de Paris
Absolument Excentrique


Absolument excentrique, l'exposition présentée dans les salons d'accueil de l'Hôtel de Ville, nous entraîne dans l'univers de l'art brut et singulier à travers les œuvres d'artistes qui travaillent dans les structures sociales de la Ville de Paris.
Pour cet événement, les 163 artistes conviés ont retravaillé l'oeuvre de Marc Eberschweiler alias MEB, artiste handicapé qui suscitait le respect de Ionesco : il disait à son propos "Il s'agit d'un peintre mongolien […] vous allez voir combien cet univers est riche, troublant, étrange".
L'exposition met alors à l'honneur la création artistique des personnes en situation d'handicap mentale ou psychique, création qui leur permet une plus grande insertion sociale ! Pour cela, la scénographie se veut simple et ludique, dévoilant des œuvres pouvant être lues à de nombreux degrés, ce qui permet de n'exclure aucun visiteur...
Absolument excentrique se veut ainsi un hymne à l'art universel, en prenant le parti de présenter des œuvres d'art brut et singulier, considéré par Dubuffet comme l'art innocent et spontané des marginalisés : plus qu'un simple hommage à MEB, l'exposition célèbre les actions quotidienne d'insertion sociale par l'art menées par les diverses associations, telles que le Collectif événementiel Art et Handicap.


Expo Roy Lichtenstein, Centre Pompidou, Beaubourg

3 juillet - 4 novembre 2013
Centre Pompidou, Beaubourg
Roy Lichtenstein


Roy Lichtenstein est à l'honneur du Centre Pompidou du 3 Juillet au 4 Novembre 2013, avec la présentation d'une rétrospective particulière : l'icône de la pop, connu pour ses peintures projetant la société de consommation par des comics, est alors pleinement présenté à travers une centaine d'œuvres emblématiques de son travail.
En effet, alors que certains résument Roy Lichtenstein à quelques tableaux pop, le Centre Pompidou a souhaité présenter une sélection de la totalité des travaux de l'artiste : artiste postmoderne, Lichtenstein est l'un des premiers artistes de la seconde moitié du XXème siècle à expérimenter et inventer des codes picturaux, à créer des œuvres protéiformes mêlant peinture et sculpture, céramique ou bien des estampes.


Expo Les Frères Chapuisat

20 mars - 3 novembre 2013
Abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen-l'Aumône
Les Frères Chapuisat


L’abbaye de Maubuisson, site d’art contemporain du Conseil général du Val d’Oise et soutenu par la DRAC-Île-de-France, invite Les Frères Chapuisat à s'emparer de l’espace pour l'installation "Le Buisson Maudit" jusqu'au 3 novembre 2013.
Une éthique estampillée "Chapuisat". L’abbaye de Maubuisson invite Les Frères Chapuisat et poursuit ainsi son programme d’expositions monographiques. Ces artistes suisses vivent et travaillent "in situ". Ils se déplacent d’un chantier d’exposition à un autre et adoptent un mode de vie nomade. Regroupés autour de la figure tutélaire d’un des deux Frères Chapuisat, Grégory Chapuisat (né en 1972 à New York), Les Chapuisat mêlent l’art à la vie. D’un projet à un autre la fratrie Chapuisat évolue, grandit, adoptant-intégrant de nouveaux frères de cœur tandis que d’autres repartent vers d’autres horizons. Même si leur travail se veut empirique, il procède d’un protocole précis et d’une éthique estampillés "Chapuisat".


Expo Félix Charpentier

24 avril - 3 novembre 2013
Musée Fournaise, Chatou
Félix Charpentier 1858-1924 : "Dans les coulisses d’un atelier"


Entrer dans les coulisses de l’atelier du sculpteur Félix Charpentier, c’est découvrir la sculpture de la IIIe République d’un des plus grands artistes reconnus en son temps.
La collection présentée rassemble des esquisses et des moulages en plâtre : ce sont les premières impressions d’idées dans la matière d’où naîtront des monuments, des fontaines et des figures allégoriques qui animent les places des villes et les jardins publics.
Au 19e siècle, ces objets n’étaient pas considérés comme des oeuvres d’art, mais comme une étape dans la fabrication d’une statue qui sera coulée en bronze ou taillée dans le marbre. Félix Charpentier est aussi le sculpteur de la femme aux lignes sensuelles, douces et gaies qui font "chanter la vie".


Musée Bonnard, Le Cannet - Exposition Le Nu de Gauguin à Bonnard

6 juillet - 3 novembre 2013
Musée Bonnard, le Cannet
Le Nu de Gauguin à Bonnard


Cet été, le musée Bonnard présente une exposition inédite sur la portée symbolique, voire iconique du nu dans l'histoire de l'art de 1880 à 1950 environ, à travers des œuvres de Gauguin à Bonnard.
Depuis la naissance de la peinture de chevalet, l'histoire d'Ève habite les peintres de Masaccio à Rubens en passant par Michel Ange, Bosch ou Breughel. Au XXe siècle, l'image de la première femme apparaît comme étant le fil rouge de la relecture formelle et symbolique du nu féminin.
Première femme ou femme unique dans l'univers d'un artiste, Ève est la représentation intrinsèque du nu. Gauguin avec l'idée de son Ève exotique ou Bonnard avec Marthe-Ève ont comme nombre d'artistes succombé à cette représentation d'une nudité coupable ou idéale, primitive en soi.
L'exposition présente près de soixante-dix oeuvres symbolistes, nabis, fauves, cubistes et surréalistes de Gauguin, Bonnard, Rodin, Sérusier, Denis, Redon, Matisse, Dufy, Picasso, Le Douanier Rousseau, Arp, Giacometti et Chagall...


Joan Miró, l'arlequin articifier - Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la Culture - Aux Capucins à Landerneau

16 juin - 3 novembre 2013
Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la Culture - Aux Capucins à Landerneau
Joan Miró, l'arlequin articifier


Première exposition de l’artiste catalan dans le grand ouest de la France, l’exposition Miró au centre d’art du Fonds Hélène & Édouard Leclerc réunit environ 450 oeuvres. Elle se construit essentiellement autour des ensembles exceptionnels d’œuvres en provenance de la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence dans les Alpes-Maritimes. Excepté la Fondation Miró à Barcelone, aucune autre institution ne peut offrir à partir d’un seul site, de façon aussi riche, documentée et réfléchie par l’artiste lui-même, une telle représentation de son œuvre à partir de 1930. C’est donc de cette date jusqu’à 1983, et à partir de la relation privilégiée qu’il a entretenue avec la famille Maeght, que s’organise cette exposition.
Elle présente des ensembles provenant de la Fondation Maeght : sculptures, peintures, gouaches, dessins, éditions, mais également des œuvres appartenant à la famille Maeght. D’autres prêts complètent les différentes étapes du parcours de Miro: Musée National d’Art Moderne - Centre Georges Pompidou, Bibliothèque Nationale de France, collections particulières, descendants et proches de l’artiste.