Société des Amis de la Bibliothèque Forney




EXPOSITIONS EN RÉGION CENTRE


Les expositions sont classées par date de clôture.

Cliquez sur le lien suivant et retrouvez les
Musées de la Région Centre





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie Gil Bastide, Orléans – Le Corbusier, Piacé - Exposition : Cédrick Vannier, Passager

3 au 26 avril 2014
Galerie Gil Bastide, Orléans – Le Corbusier, Piacé
Exposition : Cédrick Vannier, Passager


Sa nouvelle exposition peut se découvrir accompagnée de la musique de Kavinsky, Nightcall, et du cultissime roman Sur la route de Jack Kerouac. "Passager" d’une voiture observant les paysages qui défi lent sous ses yeux, l’artiste transforme cette réalité en matière picturale explosant sur ses toiles. Cieux saisissants mangeant la peinture, patchwork de nuages ombrageux, coucher de soleil rouge fl amboyant, station-service clignotant dans la nuit bleutée et électrique, saisissent aux yeux et aux corps. Un frisson à l’intersection de la peinture, de la photographie et du cinéma, poétique et nostalgique. Le peintre, tel un promeneur solitaire, a immortalisé ses sources d’inspiration en images, projetées sur un mur blanc de la galerie.


Château de Chambord - Exposition : Du Zhenjun, Babel empire

23 mars - 27 avril 2014
Château de Chambord
Exposition : Du Zhenjun, Babel empire


Artiste chinois connu à l’international, résidant depuis 10 ans à Paris, diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Shangaï et de l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rennes, Du Zhenjun mène un travail singulier en transposant le mythe de la tour de Babel à notre époque sur des photographies de grand format, dans une vision tragique du monde moderne. A partir de dessins préparatoires, Du Zhenjun travaille en équipe, utilisant les bases de données de l’internet. Le résultat est un montage d’innombrables fragments d’images hétéroclites, coupées de leur contexte mais reconnaissables, où interfèrent les épisodes les plus ordinaires ou les plus dramatiques du monde contemporain issus des médias. Une réflexion plastique sur l’architecture et la foule, particulièrement signifiante à Chambord, où seront présentées, au second étage du donjon, sept grandes photographies de 190 x 250 cm et sept grands dessins préparatoires à l’encre.


Château de Chambord - Exposition : De de Gaulle à Fan Bingbing – 50 ans de relations artistiques franco-chinoises

23 mars - 27 avril 2014
Château de Chambord
Exposition : De de Gaulle à Fan Bingbing – 50 ans de relations artistiques franco-chinoises


Pour commémorer le 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine, Studio Harcourt et le Domaine national de Chambord mettent à l’honneur du 23 mars au 27 avril 2014, 50 photographies de célébrités chinoises présentées pour la première fois en France. Pour cet événement, Studio Harcourt a sélectionné les portraits de figures montantes et influentes du milieu culturel et sportif de la Chine d’aujourd’hui comme l’actrice CHENG Lisha, le réalisateur ZHANG Yang, le plasticien GAO Xiaowu, le photographe MA Liang, le peintre Yan PEI-MING ou le designer HANG Feng. Toutes ces personnalités témoignent du foisonnement culturel contemporain de l’Empire du Milieu, qui rayonne au-delà de ses frontières, et frappe à la porte du Vieux Continent. Les photographies exposées au château de Chambord ont été réalisées avec le même savoir-faire que pour le célèbre portrait du Général de Gaulle, également présenté : la fameuse touche glamour en noir et blanc, typique du cinéma des années 50, signature propre à Studio Harcourt reconnaissable entre tous. Photographiés sous plusieurs angles, les modèles sont immortalisés sous les projecteurs dont le halo de lumière dessine les silhouettes.


Château de Tours - Exposition : Catherine Barthélémy, Une autre saison

15 février - 27 avril 2014
Château de Tours
Exposition : Catherine Barthélémy, Une autre saison


Du samedi 15 février au dimanche 27 avril prochains, le Château de Tours accueille Catherine Barthélémy pour son exposition « Une autre saison ». Catherine Barthélémy débute sa formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Nice puis rejoint la Touraine en 1970 où elle vit et travaille toujours. Elle est diplômée de l’Ecole du Louvre de Paris. Son travail, s'il repose d'abord sur la composition classique (natures mortes, paysages, nus) évolue ensuite vers une peinture non figurative abstraite, exigeante, colorée. « La peinture, dans mon cas, c’est une réponse à des sentiments devant la vie : c’est à la fois une mise à distance et une tentative d’apprivoisement » confie Catherine Barthélémy. La peintre expose depuis 1988, de San Francisco au Liban, des Emirats Arabes Unis à Tel Aviv. On retrouve cependant aussi son œuvre à la faveur d'expositions permanentes à Milan, Monaco, Hossegor ou encore Dinard.


Musée des Meilleurs Ouvriers de France, Bourges - Exposition : L'Excellence de la marqueterie aujourd'hui

23 juin 2013 - 27 avril 2014
Musée des Meilleurs Ouvriers de France, Bourges
Exposition : L'Excellence de la marqueterie aujourd'hui


Art de l'ornementation des surfaces planes, la marqueterie est une technique ancienne dont les Meilleurs Ouvriers de France entretiennent aujourd'hui les procédés. La recherche dans le détail et la perfection y sont passionnément cultivées et mises aussi bien au service de la valorisation du patrimoine qu'à celle des exigences esthétiques de la création contemporaine. L'emploi de motifs et de matériaux nouveaux contribue également à maintenir cette tradition particulièrement vivante.


Musée des Arts décoratifs, Bourges - Exposition : Trésors de la marqueterie

23 juin 2013 - 27 avril 2014
Musée des Arts décoratifs, Bourges
Exposition : Trésors de la marqueterie


Le raffinement et la saveur décorative de ces meubles, qu'ils soient d'origine parisienne ou provinciale, méritent qu'on leur porte aujourd'hui une attention renouvelée : cabinets portatifs, bureaux, armoires, meubles d'apparat se couvrent de motifs variés - paysages, rinceaux, architectures, personnages - et prennent les couleurs d'essences précieuses aujourd'hui rarissimes ou épuisées.


Musée de Saint-Vic - Exposition : Saint-Vic et ses curiosités

25 janvier - 27 avril 2014
Musée de Saint-Vic
Exposition : Saint-Vic et ses curiosités


Cette exposition nous renvoie aux origines des musées. A partir des collections du musée Saint-Vic, on peut découvrir l'univers des cabinets de curiosités au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle. Ce cabinet était le lieu où l'on entreposait et exposait diverses collections d'objets rares et hétéroclites. L'objectif était de mettre en avant le caractère exceptionnel et curieux de ces collections.


Le Grand Loin, Fay aux Loges - Exposition : Marine Dupont-Canard

12 au 27 avril 2014
Le Grand Loin, Fay aux Loges
Exposition : Marine Dupont-Canard


Ce qui impressionne tout d’abord chez Marine Dupont-Canard, c’est un univers très personnel, reconnaissable au premier regard, qui nous entraine dans un monde mi- imaginaire, mi- réel, mi- fantastique, tout simplement magique. C’est surement ce qui explique que ses œuvres retiennent régulièrement l'attention des artistes du spectacle vivant (décors de théâtre, visuels d’affiche ou de CD pour des musiciens, etc.). "Des corps qui ondulent avec maladresse, comme s'ils s'étonnaient de leur propre enveloppe charnelle. On se plie, on se courbe, comme une plante grimpante s'adaptant plus ou moins bien aux murs, aux bords du cadre. Des couleurs chaudes, mates la plupart du temps, pour réchauffer, bien faire sentir que "ça" vit ici, que tous ces yeux mi-clos hésitent encore et toujours à voir ou non le monde. Un soupçon de ridicule vient se glisser dans la grâce de ces êtres en attente... Ces animaux déguisés en humains, est ce qu'ils se réveillent ou est ce qu'ils s'endorment ? Est ce qu'ils s'apprêtent à vivre ou est ce qu'ils s'éteignent ? Peu importe, ils sont là sous nos yeux, risibles dans leur gymnastique un peu gauche. Tout se passe là, dans cette parenthèse colorée, expressive qu'est la peinture de Marine Dupont-Canard." Hugo Zermati


L'Oeil Vagabond, Meung sur Loire - Exposition : Ahmad Moualla

22 mars - 27 avril 2014
L'Oeil Vagabond, Meung sur Loire
Exposition : Ahmad Moualla


L'artiste syrien Ahmad Moualla expose ses œuvres à la galerie "L'œil Vagabond" de Meung-sur-Loire. Il est accueilli par Dominique Navet et Pascale Henry. Les personnages graves de ses tableaux légèrement colorés ou en noir et blanc prennent du relief dans l'ombre et la lumière.


Médiathèque Équinoxe, Châteauroux - Exposition : Art et Poésie

8 mars - 3 mai 2014
Médiathèque Équinoxe, Châteauroux
Exposition : Art et Poésie


Livres d’artistes et de bibliophilie consacrent le mariage du texte poétique et de la recherche artistique, dans un dialogue fécond entre écrivains, artistes et artisans du livre.


Musée de l'Hospice Saint-Roch, Issoudun - Exposition : Fred Deux - Le Dessin à corps perdu

5 mars - 4 mai 2014
Musée de l'Hospice Saint-Roch, Issoudun
Exposition : Fred Deux - Le Dessin à corps perdu


Le musée de l’Hospice Saint-Roch présente une grande rétrospective de l’artiste Fred Deux qui fêtera en 2014 son quatre-vingt dixième anniversaire. Toute une année consacrée aux œuvres de l’artiste afin de présenter les dessins, gravures et sculptures, depuis ses premières taches en 1949, ses grands formats et jusqu’à ses derniers dessins réalisés en 2013, provenant de différentes collections privées et publiques (Centre Pompidou, FNAC, Conseil Général de Seine-Saint-Denis, Musée Cantini de Marseille, Musée de l’Hôtel Bertrand de Châteauroux, Frac Limousin, Galerie Alain Margaron, …). En raison de la fragilité des œuvres graphiques, l’exposition s’organise en trois temps, par un renouvellement de l’accrochage qui se fait en partie dans l’espace temporaire ainsi que dans la salle consacrée de manière permanente au couple d’artistes Cécile Reims et Fred Deux.


Musée de l'Hospice Saint-Roch, Issoudun - Exposition : L'Atelier Pons et l'École de Paris, lithographies de 1940 à 1975

15 février - 4 mai 2014
Musée de l'Hospice Saint-Roch, Issoudun
Exposition : L'Atelier Pons et l'École de Paris, lithographies de 1940 à 1975


Poursuivant son engagement envers les arts graphiques et imprimés, le Musée de L'Hospice Saint-Roch fait l'acquisition en 2011 d'un ensemble de presque 400 lithographies appartenant au fonds d'un des plus grands lithographes français de la deuxième moitié du XXe siècle, Jean Pons. Réalisées par de nombreux artistes souvent reconnus comme appartenant à la « deuxième École de Paris» (Karel Appel, Olivier Debré, Hans Hartung, Charles Lapicque, Alfred Manessier, Jean Messagier, Serge Poliakoff, Pierre Soulages, Vieira da Silva...) ces lithographies témoignent de l'atmosphère artistique parisienne de l'après-guerre et de la relation particulière qui s'instaura entre ces artistes et le maître lithographe.


Prieuré Saint-Vincent, Chartres - Exposition : Eduardo Zamora

15 mars - 4 mai 2014
Prieuré Saint-Vincent, Chartres
Exposition : Eduardo Zamora


Les peintures d'Eduardo Zamora, artiste mexicain, racontent des histoires de la vie quotidienne, non sans une étonnante symbolisme caché dans tous les recoins de ses oeuvres. Ses tableaux sont emprunts de la mythologie et des croyances mexicaines. Zamora transforme la réalité en saynettes symboliques de son pays natal.


Aéroport de Tours - Exposition : Marrakech l'Eternelle

29 novembre 2013 - 4 mai 2014
Aéroport de Tours
Exposition : Marrakech l'Eternelle


Les tirages photographiques présentés ici sont extraits de l’exceptionnelle collection de trésors photographiques conservés à la Maison de la Photographie de Marrakech. Ils sont la mémoire d’une ville, d’un pays et d’un Orient qui nous émerveillent depuis longtemps. Cette exposition présente Marrakech mais le personnage central de la ville, c’est sans nul doute la lumière : elle sculpte les monuments, elle enveloppe les corps et les silhouettes, elle accompagne les foules, elle dessine les scènes de rue. Vous vous promènerez dans les souks et sur les places, aux abords des fontaines et de la palmeraie ; vous vous perdrez dans la magie de la médina, étourdis de parfums, de couleurs, d’odeurs et de sons, au milieu d’une population active, joyeuse et fière. Ces photos révèlent une ville et une architecture d’une rare et complexe diversité ; elles portent nos rêves et cristallisent notre fascination pour Marrakech « telle qu’en elle-même l’éternité la change ». Elles sont un appel au voyage et à la rêverie mais surtout un irremplaçable témoignage sur "Marrakech l’éternelle". C’est en parfaite adéquation avec les liens étroits que la ville de Tours entretient avec Marrakech que cette exposition a été décidée et réalisée ; elle symbolise d’une manière forte les relations culturelles, humaines, sociales ou universitaires entretenues depuis de nombreuses années dans le cadre de l’accord de coopération décentralisée qui lie nos deux villes.


Musée des Beaux-Arts d'Orléans - Exposition : Jérémie Corbeau, Perception

21 mars - 4 mai 2014
Musée des Beaux-Arts d'Orléans
Exposition : Jérémie Corbeau, Perception


Reflets. Lumières. Transparences. Apparences. Comment savoir si l’image que je vois est réelle, ou si elle n’est que l’ombre d’une réalité à laquelle mes propres limitations physiques m’empêchent d’accéder ? Comment distinguer le reflet du sujet, lorsque tous deux partagent la même apparence ? Ces questions sont à l’origine de cette série de photographies. Le but de cette exposition est d’ouvrir la réflexion sur le sens que nous donnons aux images que nous percevons. Les images qui nous environnent, mais aussi l’image que nous avons de nous-mêmes. Le processus de perception ne se limite pas à la réception d’une image, il implique également une interprétation. Puisque notre place dans le monde dépend de la compréhension que nous en avons, n’est-il pas vital de s’interroger sur notre propre subjectivité ? En photographiant des décors d’immeubles, des portraits et des scènes urbaines, Jérémie Corbeau développe un rapport singulier à l’espace et au décor de la vie quotidienne jusqu’à verser dans l’abstraction. Dans sa démarche à la fois esthétique, philosophique et spirituelle, sur la perception du monde environnant, il s’interroge sur le sens à donner à la vie.


Galerie du Parc, Joué-lès-Tours - Exposition : L’Histoire de l’Affiche Rouge

15 avril - 10 mai 2014
Galerie du Parc, Joué-lès-Tours
Exposition : L’Histoire de l’Affiche Rouge


Il y a 50 ans, 23 combattants F.T.P.-M.O.I. étaient exécutés après un simulacre de procès organisé par le tribunal militaire allemand. Jeunes pour la plupart, étrangers en majorité, Juifs pour douze d’entre eux, ils s’étaient engagés dans la Résistance armée communiste et harcelaient l’occupant allemand. A travers une propagande ignoble dont l’Affiche Rouge est l’aspect le plus connu, les Allemands et Vichy ont orchestré une campagne visant à assimiler ces combattants à des terroristes étrangers d’origine juive, commandés par l’étranger. Cinquante ans après, le Mémorial de la Shoah et l’Union des résistants et déportés juifs de France leur rendent hommage.


Musée du Verre, Dordives - Exposition : Eric Pierre et Natacha Mondon, le verre à coeur

1er mars - 18 mai 2014
Musée du Verre, Dordives
Exposition : Eric Pierre et Natacha Mondon, le verre à coeur


Dans la lignée des expositions consacrées à des artistes verriers contemporains, le Musée du Verre de Dordives accueillera l'oeuvre d'un couple de sculpteurs, Natacha Mondon et Eric Pierre. Du 1er mars au 18 mai 2014, une quarantaine de leurs créations, en rond de bosse et en bas relief, seront présentées au sein de l'exposition Le verre à coeur. La scénographie retenue laissera une large place aux formes et aux matériaux utilisés, le verre et le bronze. Installés dans le Loiret, à la Selle-sur-le-Bied, Natacha Mondon et Eric Pierre cumulent 25 ans d'expérience dans les domaines de la sculpture, de l'architecture, de l'urbanisme, du théâtre et de la décoration d'intérieur. Un parcours complémentaire uni les deux artistes. Née en 1968, Natacha Mondon s'est formée à la sculpture au sein de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (Atelier Charpentier), avant de séjourner aux Etats-Unis.


Musée Archéologique d'Argentomagus - Exposition : Olen, Ad Vitam

15 mars - 18 mai 2014
Musée Archéologique d'Argentomagus
Exposition : Olen, Ad Vitam


Originaire de Champagne, Olen est aujourd'hui établi à Turenne (Corrèze). Paléométallurgiste, passionné par le feu dès l'enfance, il fait corps avec le bronze depuis qu'il a découvert cette matière à Samara après des études archéologiques. Des forges d'Héphaïstos à l'Hyperborée, du nadir au zénith, ses bronzes cheminent dans le temps et dans l'espace, dans notre mémoire collective où s'ancrent les premières heures de l'humanité. Signes et signifiances, traces et tracés, rites et rituels, cette exposition nous renvoie à l'humilité de notre condition lorsque la prise que l'on croit avoir sur le monde se dérobe. Olen explore sans relâche le lien nature-culture.


Bibliothèque des Gibjoncs, Bourges - Exposition : Du slam au graf

1er avril - 31 mai 2014
Bibliothèque des Gibjoncs, Bourges
Exposition : Du slam au graf


Conçus par un groupe de six lycéens de Bourges, les textes de slam et les grafs exposés font mouche par leur vitalité et la force créatrice qu'ils dégagent. Colorés, expressifs, imaginatifs, les mots comme les coups de bombe étonnent, font sourire ou dérangent ... Ce travail a été réalisé en 2012-2013 par les élèves de Terminale CAP du lycée professionnel Jean-Mermoz, à Bourges, dans le cadre d'un projet "Aux arts lycéens !".h4>


Château de Tours - Exposition Vivian Maier

9 novembre 2013 - 1er juin 2014
Château de Tours
Exposition Vivian Maier (1926-2009), une photographe révélée


Véritable autodidacte, Vivian Maier (1926-2009) a cultivé un sens aigu de l'observation et de la composition. Née à New-York, elle a passé une bonne partie de son enfance en France avant d'y revenir en 1951, et de réaliser ses premières photographies. En 1956, elle s'installe à Chicago où elle demeure jusqu'à sa mort en 2009, avant que son œuvre commence à être exposée.
Le talent de Vivian Maier est à rapprocher des figures majeures de la Street Photography américaine telles que Lisette Model, Helen Levitt ou encore Diane Arbus et Garry Winogrand. L’exposition présentée au Château de Tours par le Jeu de Paume, en collaboration avec la Ville de Tours et Dichroma, est la plus importante consacrée à Vivian Maier en France. Elle regroupe 120 épreuves argentiques noir et blanc et couleur tirées à partir des diapositives et négatifs originaux ainsi que des extraits de films super 8 que Maier réalisa dans les années 1960 et 1970. Ce projet, conçu à partir de la collection réunie par John Maloof avec l'aide de la galerie Howard Greenberg de New York, est une première approche de l'œuvre, révélant un regard, une poésie et un humanisme hors du commun.


Centre de Création Contemporaine, Tours - Exposition : Guy Limone, 1/87°

15 février - 1er juin 2014
Centre de Création Contemporaine, Tours
Exposition : Guy Limone, 1/87°


Le CCC présente la nouvelle exposition personnelle de Guy Limone. Celle-ci portera un regard rétrospectif sur l’œuvre de cet artiste actif depuis la fin des années 80 sur la scène française et internationale. Dans le prolongement des expériences de rétrospectives menées par le CCC ces dernières années, l’exposition n’entend pas rendre compte de l’exhaustivité de l’œuvre, mais invitera à la parcourir à travers le prisme d’une seule série : celle des Statistiques que l’artiste développe depuis près de vingt-cinq ans. Toujours en cours d’élaboration, cette série qui l’a fait connaître constitue le socle de sa recherche, l’œuvre fondatrice de toute la suite de son travail. Souvent abordée pour la relation singulière et ludique qu’elles entretiennent avec le nombre et l’énumération, les Statistiques de Guy Limone sont également traversées par la question de la couleur, l’une des grandes préoccupations de l’artiste que l’exposition permettra de mettre en lumière de façon inédite.


Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou - Exposition : Pascal Barrier, photographies; Patrice Mesnier, sculptures et dessins

22 mars - 2 juin 2014
Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou
Exposition : Pascal Barrier, photographies; Patrice Mesnier, sculptures et dessins


Le photographe Pascal Barrier a réalisé au printemps 2013 un reportage en Algérie consacré au barde et à l’arabe-barde, c’est une invitation à explorer un territoire relativement méconnu, ponctuée de belles rencontres humaines et équines, notamment avec les petits éleveurs.
Autres voyages et autres terres avec le sculpteur et dessinateur animalier Patrice Mesnier qui œuvre avec le fer brut martelé, soudé et patiné. De cette matière naissent des sculptures emplies de mouvement, de souffle et d’âme. Chacune des attitudes est saisie, prend vie et conserve toute sa part d’émotion.


Musée L'Esprit du Parfum, Chartres - Exposition : Un des Sens de GAP

28 février - 4 juin 2014
Musée L'Esprit du Parfum, Chartres
Exposition : Un des Sens de GAP


L’exposition Un des Sens de GAP. nous transporte dans le temps et dans l’espace, dans la matière et dans l’esprit de la matière, dans SA matière. Son voyage se poursuit. Gap, pseudonyme, acronyme, (de Gh. Aarsse Prins), 1941 Paris, peintre graveur, diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs ENSAD, à Paris en 1965, débute la peinture à l’huile en 1957, une exposition à Caen en 1963 à la galerie Cadomus, suivie de nombreuses expositions de groupe. Elle réalise sa première exposition personnelle à Paris en 1979 au théâtre 13, avant de devenir nomade, citoyenne du « village global » jusqu’en 2005. Elle retrouve son atelier parisien après trente années de travail dans tous les continents avec de nombreux ateliers et expositions : à Kinshasa, Brème, Amsterdam, Washington D.C., Bamako, Paris, Montréal, Kuala Lumpur, New Delhi, Johannesburg, Kolkota, Pondichéry... Le musée et le claustra sont deux principaux thèmes de son travail, à travers lesquels la matière et l’idée, le politique et la conscience, se mélangent et existent. Ses voyages lui offrent la possibilité d’expérimenter des médiums variés. Parfum des fleurs… OEillets à Paris en 1964, Bougainvilliers à Kinshasa en 1981 et à Beverley Hills (Los Angeles) en 1987, Lilas ou Amaryllis à Montréal en 1994...


Chapelle Saint-Éman, Chartres - Exposition : Jean-Marie Burton, retours d'Afrique

1er mars - 8 juin 2014
Chapelle Saint-Éman, Chartres
Exposition : Jean-Marie Burton, retours d'Afrique


Exposition des oeuvres inspirées de l'art africain, en mosaïques de cet artiste eurélien


Musée municipal Espace Culturel La Monnaye, Meung-sur-Loire - Exposition : Froids de Mammouth ! et Des mammouths et des Hommes

24 avril - 8 juin 2014
Musée municipal Espace Culturel La Monnaye, Meung-sur-Loire
Exposition : Froids de Mammouth ! et Des mammouths et des Hommes


Deux expositions en une pour remonter le temps à l’époque où les mammouths peuplaient les grandes steppes d’Europe. Exposition "Froid de mammouth !" réalisée par le Muséum d’Histoire naturelle d’Orléans. Exposition "Des mammouths et des hommes" réalisée en partenariat avec la Société Archéologique de Meung-sur-Loire.


Musée de Vendôme - Exposition : Agnès Paspire Viollet, Correspondances

1er février - 9 juin 2014
Musée de Vendôme
Exposition : Agnès Paspire Viollet, Correspondances


Agnès Paspire Viollet, née en 1966, a étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de Poitiers de 1985 à 1987 et eût comme professeur Jean-Pierre Pincemin. Sa peinture graphique, puissante et sobre touche à l’essentiel. Ses matériaux volontairement modestes - bois de chantier, voliges récupérés - s’assemblent et constituent des architectures premières qui accueillent le geste. L’artiste trace, grave et peint, la surface picturale affleure et la matière porte le signe. Cette œuvre-là naît du dessin qu’elle pratique fiévreusement dès ses premières années de recherches dans de grands carnets "fabriqués maison" hors format. Les noirs et les bistres des goudrons pour coques de bateaux se tendent sur des fonds céladons et ocres. Là se joue une peinture mentale où les goûts et les senteurs engrangés chantent le vibrant, la solitude aussi. L’artiste évoque le non-dit, le précédent, les lieux invisibles où craquants et fragilisés. Cette exposition rassemble des oeuvres ayant pour thème des "calvaires", "des montagnes" et "des volcans".


Musée des Beaux-Arts, Orléans - Exposition : Max Jacob, l'art et la guerre

18 mars - 15 juin 2014
Musée des Beaux-Arts, Orléans
Exposition : Max Jacob, l'art et la guerre


Le 24 février 1944, à Saint-Benoît-sur-Loire, Max Jacob est arrêté par la Gestapo, puis enfermé à la prison d’Orléans, en même temps que d’autres Juifs arrêtés le même jour – dont la jeune Marie-Thérèse, 2 ans 1/2 -. Quelques jours après, il est conduit au camp de Drancy pour être déporté. Il y meurt d’épuisement le 5 mars 1944. Cette exposition, la première entièrement consacrée à cette période de la vie du poète, permet de retracer les différentes étapes du processus de la persécution subie par le poète : recensement, port de l’étoile, interdiction de publier… Des documents encore inédits, des archives administratives jamais présentées au public, des manuscrits rares et précieux, illustreront cette période qui, malgré la menace, fut marquée pour Max Jacob par une intense activité littéraire et épistolaire.


Médiathèque de Châteaudun - Exposition : 150 ans de la Société dunoise d’archéologie, histoire sciences et arts

4 avril - 15 juin 2014
Médiathèque de Châteaudun
Exposition : 150 ans de la Société dunoise d’archéologie, histoire sciences et arts


La Société Dunoise d’Archéologie, Histoire, Sciences et Arts a été fondée en 1864 pour rassembler les objets archéologiques découverts à l’époque et dispersés. Elle est reconnue d'utilité publique depuis 1878. Pour assurer son objectif, elle a créé un musée dans lequel ont été déposés des matériels gallo-romains et mérovingiens du Pays dunois, une collection égyptienne puis, des objets du Moyen-âge, des tableaux, tous à l’origine de l’actuel musée municipal. Depuis sa création, les membres de la Société Dunoise ont écrit et publié dans les bulletins annuels ; de nombreux donateurs lui ont offert tout un patrimoine documentaire qu’il faut classer, archiver et conserver. Les sociétés savantes correspondantes ont envoyé leurs bulletins, la société a acheté des livres et en a publié de nombreux autres dont ceux en cours de l’Histoire du Pays dunois en trois tomes.


Château de Châteaudun - Exposition : Si les châteaux m'étaient contés

8 mars - 22 juin 2014
Château de Châteaudun
Exposition : Si les châteaux m'étaient contés


Depuis le Moyen Âge, les châteaux sont le théâtre de légendes,de contes merveilleux ou de récits d’épouvante, peuplés de chevaliers et de princesses, de fées et de créatures inquiétantes. Cette exposition vous entraîne à la découverte des châteaux de l’enfance à travers une collection de jouets anciens et nouveaux, de livres de contes, de bandes-dessinées, d’illustrations, de projections d’images.... Château légendaire, mystérieux ou féerique, chacun trouvera dans ce parcours le monument de ses rêves.


Théâtre de Poche de Chartres - Exposition : Jéronima

10 avril - 25 juin 2014
Théâtre de Poche de Chartres
Exposition : Jéronima


L'artiste peintre Jéronima invente pour vous un univers tout en nuances. Les couleurs avec lesquelles elle donne vie à ses tableaux lui sont soufflées par le fond de son âme et de ses émotions pures. Le contour des différentes matières qu'elle utilise donnent lieu à autant de formes qui forment ensemble une belle harmonie.


Maison du Souvenir, Maillé - Exposition : 1919-1939, d’une guerre à l’autre

6 janvier - 27 juin 2014
Maison du Souvenir, Maillé
Exposition : 1919-1939, d’une guerre à l’autre


Comment est-on passé de la « der des der » au conflit le plus meurtrier de l’histoire ? Des lendemains difficiles de la « der des ders » à la montée des périls et le retour inévitable à la guerre, cette exposition trace un panorama du paysage politique, économique et social de cette période de transition troublée que fut l’entre-deux-guerres. Elle explique notamment comment les germes du second conflit trouvent leur origine dès la négociation des traités de paix de la Grande Guerre et la redéfinition des rôles politiques des pays européens. Elle montre aussi l’opposition entre le pacifisme à tout prix de certains pays, et la montée de totalitarismes belliqueux dans d’autres. Elle évoque enfin le rôle joué par la terrible crise économique qui frappa le monde en 1929.


Le Compa, Chartres - Exposition : Le Roman d'un Monde

13 septembre 2013 - 29 juin 2014
Le Compa, Chartres
Exposition : Le Roman d'un Monde


L’exposition "Le roman d’un monde" revient donc sur 30 ans d'acquisition du musée, 30 ans d’achats, de dons, de transferts de collections, qui ont permis de constituer la collection du Compa. Outils et machines agricoles souvent liés à des métiers et des pratiques disparus ou en voie de disparition, objets de la vie quotidienne, œuvres graphiques questionnant la représentation du paysan (affiches, dessins, gravures, photographies), sculptures, miniatures agricoles, etc. Chacune des pièces de la collection raconte ainsi une histoire singulière, celle des gestes, des pratiques, des mutations techniques, de l'évolution des sociétés rurales…Tous ces objets sont appelés à témoigner dans une tentative de faire récits et d’activer la mémoire qui fabrique l’Histoire et de réactiver les mémoires minuscules qui écrivent le roman d’un monde qui s’en va d’un monde qui vient. De la houe daba africaine au tracteur à boule chaude, en passant par le cadran solaire de berger, le dessin d’une paysanne de Gabriel Loire, le matériel d’apiculteur, l’affiche pour la potasse d’Alsace, le canon à effaroucher les oiseaux… tous ces objets témoins, ces archives matérielles nous racontent bien le roman du monde. Musée d’histoire des techniques à son ouverture, le Compa s’affirme désormais comme un musée de société pluriel, entre agriculture, environnement, alimentation… Un musée qui questionne le monde rural et ses grands chambardements, attentif aux questions et débats contemporains, au croisement de l’histoire, des sciences, des arts, des techniques, de l’économie, de l’ethnologie ou de la sociologie… Un musée qui raconte l’histoire des hommes et interroge leur avenir.


Musée des Beaux-Arts, Orléans - Exposition : Stéphane Hussein, photographe. Mises à nu

30 janvier - 29 juin 2014
Musée des Beaux-Arts, Orléans
Exposition : Stéphane Hussein, photographe. Mises à nu


C’est un créateur d’ambiance... un alchimiste de mise en scène bien ancré entre rêve et réalité. Pour cette nouvelle exposition, le jeune photographe orléanais soulève le voile pour une « mise à nus » en 10 clichés aussi poétique que sensuelle. Modèles masculins et féminin qui se glissent comme par enchantement dans des alcôves bucoliques et des espaces abandonnés embrumés de mystère… Après les Vitrines du Musée des Beaux-Arts, du 30 janvier au 16 mars, l’exposition se poursuivra, toujours au Musée des Beaux-Arts, mais cette fois dans le cocon du Cabinet d’art graphique, du 20 mars au 29 juin. Ph. C.


Musée Hôtel Bertrand, Châteauroux - Exposition : Rémi Maillard, laques et lumière

19 avril - 29 juin 2014
Musée Hôtel Bertrand, Châteauroux
Exposition : Rémi Maillard, laques et lumière


Connu comme l'un des derniers maître-laqueur ayant dominé les savoirs anciens japonais ou de la période art-déco, Rémi Maillard, travaille dans son atelier de Nançay dans le Cher. Il expose et vend dans différentes galeries. Ses oeuvres de grande finesse représentent une sorte de perfection des formes. Elles viendront se confronter avec force au dépouillement de la nef du Couvent des Cordeliers.


Musée des Beaux-Arts de Tours - Exposition : Résonances, Œuvres	du	FRAC Poitou-Charentes

15 juin 2013 - 30 juin 2014
Musée des Beaux-Arts de Tours
Exposition : Résonances, Œuvres du FRAC Poitou-Charentes


Expérience n° 7 : Résonances est la septième exposition proposée par des étudiants. Les "Expériences" précédentes s'étaient plutôt localisées sur la mise en place d'un dialogue entre les collections du musée et les œuvres issues de collections publiques (Fonds National d’Art Contemporain, Fonds Régional d’Art Contemporain Poitou-Charentes). Cette année, les dix étudiants-commissaires ont choisi de rompre avec ce parti-pris. Ils se sont interrogés sur le lieu où ils se trouvaient, son histoire, son architecture, son cadre environnemental, et ses diverses fonctions et missions patrimoniales. Ils ont souhaité dévoiler aux visiteurs, œuvre après œuvre, la diversité des facettes de ce musée tout en leur faisant prendre conscience du lieu qu'ils visitent. Le titre Résonances fait tout d’abord écho à l'œuvre immatérielle de Trisha Donnelly. Diffusant un son de cloches similaire à celui émis par La cathédrale Saint-Gatien, toute proche, l'œuvre brise le silence régnant habituellement dans les musées et rappelle que le musée est installé dans l’ancien palais archiépiscopal. Séminaristes #01 d’Erwan Venn vient renforcer le propos sur l’histoire du lieu en représentant des religieux dont le corps et le visage sont effacés. Par ces figures fantomatiques, cette photographie rappelle, avec nostalgie, l’intimité de la vie des archevêques au temps où le palais n’était pas encore un musée.


Musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire - Exposition : De l’ombre à la lumière ou la redécouverte des collections

3 mai - 30 juin 2014
Musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire
Exposition : De l’ombre à la lumière ou la redécouverte des collections


Depuis 2008, le musée de la Marine de Loire s’est lancé dans un vaste plan de récolement de ses collections. De quoi s’agit-il ? Le récolement a permis notamment de réaménager les réserves et les lieux de stockage. Des objets ont également été « redécouverts » : une épée gauloise, des canots de plaisance, des dessins inédits. Sur les 2300 objets recensés, 300 seulement sont présentés dans les salles... L’exposition-dossier, De l’ombre à la lumière ou la redécouverte des collections, est le deuxième acte d’une plongée au cœur des collections, après l’exposition 50 ans au service d’une passion, les Amis du musée. Elle met en lumière une des missions les moins connues du musée, une action de longue haleine, poursuivie jusqu’en 2014.


Musée des Beaux-Arts d'Orléans - Exposition : Regards sur Orléans, archéologie et histoire de la ville

1er avril - 6 juillet 2014
Musée des Beaux-Arts d'Orléans
Exposition : Regards sur Orléans, archéologie et histoire de la ville


Orléans visite son passé au gré de ses évolutions : l’archéologie bénéficie de la mise en oeuvre des grands projets d’urbanisme pour extraire du sol les connaissances de la ville ancienne. Grâce à ces données, l’archéologie propose une réflexion sur le territoire et ses composantes dans leur dimension historique. En plus de 25 ans, les archéologues ont étudié et comparé des dizaines de sites, restituant la physionomie de la ville à travers les âges, de ses origines à la Renaissance. L’exposition Regards sur Orléans éclaire d’un jour nouveau certains pans de l’histoire urbaine tels que la naissance de la ville à l’époque gauloise, la troublante disparition des traces de la ville à la fin de l’époque romaine, la renaissance urbaine au tout début du Moyen Âge … La scénographie originale illustre le travail des chercheurs et permet aux Orléanais de visiter leur passé. Pour comprendre la morphologie d’Orléans au fil des siècles, plans et restitutions guident le visiteur dans la ville et son sous-sol. Objets de parure rares ou accumulations de vaisselle sont autant de témoins qui illustrent la créativité et le savoir-faire des artisans du passé mais surtout qui permettent de replacer l’Homme dans son environnement urbain.


Centre Charles Peguy, Orléans - Exposition : Point de vues, images d’un monde

14 décembre 2013 - 30 août 2014
Centre Charles Peguy, Orléans
Exposition : Point de vues, images d’un monde


Une exposition historique à la manière d’un magazine people ! C’est l’idée un peu folle du centre Charles-Péguy, bien décidé à fêter la réouverture de sa salle d’exposition temporaire de réjouissante manière. Avec un tableau plein de sel et de saveur des têtes couronnées d’Europe, revues et corrigées par la presse française de 1894 à 1914. Ce cocktail humoristique, décalé et corrosif à souhait, suit les lignes éditoriales des titres de l’époque, tels que « l’Assiette au beurre », revue satirique et libertaire de la Belle Époque, ou « la Vie heureuse », magazine de luxe entièrement dédié aux femmes. Il est ainsi question de princes, de reines, de comtes et comtesses, de mariages, de naissances ou de décès, potins mondains agrémentés de photos et de caricatures. Pour voir Nicolas II de Russie, la Reine Victoria ou encore Léopold de Belgique comme aucun livre d’histoire ne les a jamais montrés !


Muséum d’Orléans - Exposition : Cannelle et saphir, le voyage oriental des épices et des gemmes

19 octobre 2013 - 31 août 2014
Muséum d’Orléans
Exposition : Cannelle et saphir, le voyage oriental des épices et des gemmes


Voyage sensoriel en Orient à l’horizon, grâce à la nouvelle exposition événement du Muséum, à découvrir du 19 octobre au 31 août. Dans une quête des sens effrénée, un mariage des couleurs chatoyant, ce sont ainsi les gemmes et les épices qui dévoilent leurs secrets aux visiteurs empressés. Un périple le long des routes de la Soie et des voyages des grands découvreurs comme Marco Polo et Vasco de Gama, en Chine. En Birmanie, en Inde, au Sri Lanka ou en Égypte. Poivre, anis étoilé, noix de muscade, cannelle, diamants, émeraude et saphir, marchandises rares et précieuses porteuses de rêves et de légendes, se mélangent ainsi subtilement et se racontent dans une histoire magique. Véritable vertige pour les yeux.


Château de Poncé - Exposition : Frontalité, approches du paysage

22 juin - 21 septembre 2014
Château de Poncé
Exposition : Frontalité, approches du paysage


Avec Arthur Aillaud, Vincent Bioulès, Pierre Buraglio, Jérôme Bryon, Marc Desgrandchamps, Lucien Hervé, Per Kirkeby, Sarh Le Guern, Guy de Malherbe.
des paysages redressés où l’horizon et la perspective semblent abolis. Héritage d’une approche de la peinture qui affirme sa planéité, des abstraits américains jusqu’au mouvement Supports/Surfaces en France dans les années 70.


CERCIL - Musée-mémorial des enfants du Vel'd'Hiv, Orléans - Exposition : Max Jacob, un poète assassiné - Drancy 1944

18 mars - 21 septembre 2014
CERCIL - Musée-mémorial des enfants du Vel'd'Hiv, Orléans
Exposition : Max Jacob, un poète assassiné - Drancy 1944


Le 24 février 1944, à Saint-Benoît-sur-Loire, Max Jacob est arrêté par la Gestapo, puis enfermé à la prison d’Orléans, en même temps que d’autres Juifs arrêtés le même jour – dont la jeune Marie-Thérèse, 2 ans 1/2 -. Quelques jours après, il est conduit au camp de Drancy pour être déporté. Il y meurt d’épuisement le 5 mars 1944. Cette exposition, la première entièrement consacrée à cette période de la vie du poète, permet de retracer les différentes étapes du processus de la persécution subie par le poète : recensement, port de l’étoile, interdiction de publier… Des documents encore inédits, des archives administratives jamais présentées au public, des manuscrits rares et précieux, illustreront cette période qui, malgré la menace, fut marquée pour Max Jacob par une intense activité littéraire et épistolaire.


Musée des Beaux-Arts de Tours - Exposition : Martine, Martine. Balzac, jour et nuit

24 mai - 28 septembre 2014
Musée des Beaux-Arts de Tours
Exposition : Martine, Martine. Balzac, jour et nuit


Peintures, dessins, estampes et sculptures évoquant le grand écrivain d'origine tourangelle seront ainsi montrés au public et viendront en écho au Balzac drapé, sculpté par Auguste Rodin en 1898 ainsi qu'au célèvre portrait de l'écrivain peint par Louis Candide Boulanger en 1836. Au cours de l'été 1982, le musée avait consacré à Martine Martine une exposition importante qui avait le caractère d'une rétrospective, bien que Michel Hoog, auteur de la préface du catalogue écrive : "Ne parlons pas ici de rétrospective. Les dates n'ont pas, pour une fois, une importance primordiale, et Martine a encore bien des choses à nous dire". Plus de trente ans plus tard, c'est une nouvelle proposition, en deux lieux, qui est présentée au public, sur deux terres aimées par Balzac, Tours et Saché. Martine Martine qui depuis une dizaine d'années travaille presque uniquement et passionnément autour de la figure de l'écrivain trouve ici deux sites en parfaite cohérence et même en harmonie parfaite avec son oeuvre actuelle.


Château de Chambord - Exposition : Philippe Cognée

18 mai - 12 octobre 2014
Château de Chambord
Exposition : Philippe Cognée


Philippe Cognée est sans conteste aujourd’hui l’un des peintres les plus importants de la scène française. Profondément marqué par son enfance au Bénin, il commence à peindre au cours des années 1980 des paysages intrigants, peuplés d’animaux sauvages et d’être humains empruntant au douanier Rousseau. Au cours de son séjour à la villa Médicis en 1991, son travail prend une tournure différente et décisive : l’artiste développe une pratique singulière qui s’inspire de la photographie, associée à un travail sur les effets de la peinture à l’encaustique chauffée sur la toile. Cette révolution formelle, conférant à la surface un style particulier qui induit un flottement du sujet, s’accompagne d’une thématique résolument contemporaine : architectures urbaines, vues aériennes, supermarchés, usines de recyclage, objets du quotidien mais aussi portraits d’amis et vanités. Si les fameuses toiles d’architecture urbaine conçues à partir de Google Earth seront présentes à Chambord, l’artiste créera pour l’exposition de 2014 des œuvres sur le thème de la consommation de masse, des paysages, des portraits, des architectures et des vanités, traversant ainsi plusieurs des genres classiques de la peinture.


Musée des Beaux-Arts, Chartres - Exposition : Dominique Martinet, Les empreintes de la mémoir

7 décembre 2013 - 19 octobre 2014
Musée des Beaux-Arts, Chartres
Exposition : Dominique Martinet, Les empreintes de la mémoire


L’exposition "Dominique Martinet | Les Empreintes de la Mémoire" est le troisième volet du cycle d’expositions et publications autour de la collection de la Fondation Jeanne Matossian au Musée des Beaux-Arts de Chartres. C’est la deuxième exposition monographique présentée au Musée des Beaux-Arts de Chartres suite à celle consacrée à Robert Coutelas en 2012. Si le coeur de l’exposition provient de la Collection Jeanne Matossian, des oeuvres issues de collections privées viennent enrichir l’ensemble, pour permettre au public de découvrir l’étendue du travail aussi délicat que complexe de cette artiste trop tôt disparue. Ce sont ainsi 60 tableaux, offrant un aperçu riche et dense de l’oeuvre de Dominique Martinet – depuis ses premières "Empreintes" de la fin des années 1980 jusqu’à sa toute dernière toile, La fin de l’Idolâtrie (1999) – qu’on peut découvrir au Musée des Beaux-Arts de Chartres.


Château Royal de Blois - Exposition : Jardins de Châteaux à la Renaissance

5 juillet - 2 novembre 2014
Château Royal de Blois
Exposition : Jardins de Châteaux à la Renaissance


L’exposition aborde les questions de l’héritage médiéval et de l’influence italienne, qui s’affirme vers 1500 dans les nouveaux jardins des châteaux de Blois. L’apport de l’Italie apparaît dans l’utilisation croissante de l’architecture pour animer et rythmer la composition des jardins : terrasses et escaliers, portiques et balustrades, fontaines et grottes… L’exposition montre l’intérêt croissant porté par les habitants du château au jardin et au paysage à partir du milieu du 15e siècle, et les conséquences de l’architecture du château sur l’organisation du jardin. On remarque la spécificité du jardin français qui s’est peu à peu réglé sur le château au point de devenir l’expression la plus forte de son pouvoir de domination sur l’environnement, fonction qu’il n’a jamais eu à un pareil degré en Italie. Le thème des jardins royaux et princiers avant Le Nôtre, commémoré en 2013, est également exploré à travers les exemples du jardin des Tuileries et le rôle de Gaston d’Orléans, qui réunit une collection botanique à Blois et fait aménager les parterres du palais du Luxembourg à Paris.


Musée de la Magie Robert-Houdin, Blois - Exposition : Fantasmagique Cinéma

5 avril - 21 septembre puis 18 octobre - 2 novembre 2014
Musée de la Magie Robert-Houdin, Blois
Exposition : Fantasmagique Cinéma


Depuis sa naissance officielle, en 1895, le cinématographe est lié à l’illusionnisme. Ces deux arts partagent le même sens du merveilleux et parlent à l’imaginaire de chacun. Ainsi, les premiers cinéastes ont permis d’assurer la permanence de la magie en fabriquant des images comme les magiciens concevaient leurs effets de manipulation. L’avènement du cinéma marque l’aboutissement de multiples recherches scientifiques menées pendant plusieurs dizaines d’années, et dans une certaine mesure, entamées quelques siècles auparavant, avec les images tremblantes des lanternes magiques, dès le XVIIème siècle. Dès 1896, Georges Méliès donne une dimension artistique au jeune cinématographe, avec ses féeries filmées à trucs, prolongeant le lien de cœur des magiciens du XIXème siècle avec les images projetées. Si la magie est un art millénaire et théâtral, le cinéma baptisé 7ème art, deviendra pour certains artistes, un moyen d’expression privilégié pour transfigurer la réalité, et générer un monde d’illusions qui leur est propre. La Maison de la Magie propose, à travers un parcours d’exposition scénographié par Ludovic Meunier, un voyage fantasmagique dans l’univers des images animées.


Musée de Loury, Musée des métiers et des légendes de la Forêt d'Orléans- Exposition : Loup, où es-tu ?

27 avril - 2 novembre 2014
Musée de Loury - Musée des métiers et des légendes de la Forêt d'Orléans
Exposition : Loup, où es-tu ?


Exposition présentée au musée des métiers et des légendes de la forêt d'Orléans. Pour les légendes, des séances de contes pour les enfants des écoles ainsi que des soirées tout public seront organisées : Soirée contes adultes et enfants par l'UTL le mardi 3 juin à 18h30; Conférence de C. Poitou le vendredi 20 juin à 20h; Causerie de J. Baillon le samedi 4 octobre à 17h


Musée de Sologne, Romorantiun-Lanthenay - Exposition : Les Camps américains en Sologne et dans la Vallée du Cher 1917 -1919

9 avril - 16 novembre 2014
Musée de Sologne, Romorantin-Lanthenay
Exposition : Les Camps américains en Sologne et dans la Vallée du Cher 1917 -1919


C'est véritablement un conte fantastique que les habitants de notre région ont vécu entre 1917 et 1919. Jamais sans doute depuis le 16e siècle et la présence de la Cour, les villes et villages paisibles de Sologne et des coteaux du Cher n'avaient connu une telle effervescence. Grâce à la puissance technologique de l'armée américaine, paysans et vignerons assistaient éblouis à l'irruption de cette modernité qui allait bouleverser le 20e siècle. C'est à Gièvres que pour la première fois l'armée américaine a montré son savoir-faire en matière de logistique. Les soldats de ces camps n'ont pas connu les batailles du front mais leur rôle a été essentiel. Leurs tâches étaient exercées dans des conditions souvent très rudes. La charge de travail était telle que pratiquement tous les soldats étaient volontaires pour aller se battre sur le front. Malgré le travail de quelques pionniers, l'histoire de ces camps reste à écrire.?Cette exposition est loin d'être exhaustive. Son but est de réveiller les mémoires. En effet, au cours de ces années, beaucoup de familles françaises ont lié des liens d'amitié avec des soldats et officiers américains, des mariages ont été célébrés et des naissances ont eu lieu.?


Musée de la Chemiserie et de l'Élégance masculine - Exposition : La guerre à travers ses uniformes

22 février - 7 décembre 2014
Musée de la Chemiserie et de l'Élégance masculine
Exposition : La guerre à travers ses uniformes


Cette exposition retrace l'histoire du costume militaire du XVIIIe siècle à la Seconde Guerre mondiale. Né sous le règne de Louis XIV, l'uniforme militaire français s'harmonise tant au niveau des couleurs que dans sa forme. Les innovations techniques dans l'armement influencent la tenue du soldat qui s'adapte ainsi à son environnement. Adopté en 1829, le pantalon rouge garance devient l'emblème du fantassin français jusqu'en 1916. Devenu trop voyant pour des armes de plus en plus sophistiquées, le soldat porte désormais le bleu horizon, devenant ainsi le symbole du poilu. C'est de l'entre-deux-guerres que la couleur kaki va s'imposer dans l'uniforme militaire. Réalisée principalement à partir des collections propres du musée, cette exposition présente également quelques accessoires militaires tels des nécessaires de toilette mais aussi des bijoux (plaques, épingles...).