Société des Amis de la Bibliothèque Forney




EXPOSITIONS EN ALSACE


Les expositions sont classées par date de clôture.


Cliquez sur le lien suivant et retrouvez les
Musées de la Région Alsace





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée du Jouet, Colmar - Exposition Les Figurines playmobil font leur cinéma

28 septembre 2013 - 30 avril 2014
Musée du Jouet, Colmar
Exposition Les Figurines playmobil font leur cinéma


Après le succès des expositions, L’incroyable monde du Lego et La mode au fil de l’Histoire, le Musée du Jouet part vers de nouvelles aventures ! Les Playmobil s’invitent au musée dans le cadre d’une exposition temporaire consacrée au cinéma. A travers cette rétrospective, le musée propose à ses visiteurs de revivre des souvenirs de jeux inoubliables et de découvrir l’histoire des petits bonhommes de Hans Beck, l’inventeur des Playmobil. Ces figurines dont les ressources ludiques sont inépuisables vont bientôt avoir 40 ans et n’ont pas pris une ride ! Les Playmobil sont indémodables et sont vecteurs de rêve et de créativité. A chaque moment de jeu, les enfants réinventent de nouvelles histoires.


Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg - Exposition : Robert Cahen, Entrevoir

15 mars - 11 mai 2014
Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg
Exposition : Robert Cahen, Entrevoir


L’exposition « Entrevoir. Robert Cahen » présente un ensemble d’installations pour la plupart inédites qui jouent sur la matière-même de l’image, manipulent sa trame, son espace, son mouvement, ses rémanences, sa construction entre superpositions et partitions. Le spectateur est confronté tantôt à une vision éphémère, fragile, fictionnelle comme dans Entrevoir — projection suspendue et faussement panoramique d’une traversée du paysage — tantôt à des réminiscences ambigües comme dans Françoise endormie où l’artiste condense la tension entre passé, présent et futur, propre à tout processus mémoriel. En outre, des portraits vidéographiques présentés dans l’exposition renvoient à l’exploration d’une intime et singulière altérité.


Centre d'Art Contemporain La Kunsthalle, Mulhouse - Exposition : The Night of the Great Season

19 février - 11 mai 2014
Centre d'Art Contemporain La Kunsthalle, Mulhouse
Exposition : The Night of the Great Season


L’exposition The Night of the Great Season s’articule autour du surréalisme polonais, retraçant les influences historiques en art, théâtre et littérature de ce mouvement plutôt méconnu. Elle s’attache également à décrypter une tendance observée dès les années 2000 chez une jeune génération d’artistes polonais, à la fois influencés par les techniques des surréalistes du début du XXe siècle, telles que la représentation des rêves ou l’écriture automatique, et se plaçant en opposition avec les générations artistiques polonaises précédentes, celles de l’art critique et du réalisme des années 1990. Les artistes présentés dans l’exposition sont à l’origine d’œuvres conçues en creux de la réalité, souvent basées sur le hasard et le subconscient, où dominent le fantastique, la magie et l’imaginaire, d’une manière souvent sombre et parfois dérangeante.


Centre Rhénan d'Art Contemporain (CRAC), Altkirch - Exposition : Anti-Narcisse

23 février - 11 mai 2014
Centre Rhénan d'Art Contemporain (CRAC), Altkirch
Exposition : Anti-Narcisse


L’Anti-Narcisse, dont nous empruntons ici le titre, est un livre, qui à force d’avoir été imaginé par son potentiel "auteur", l’anthropologue brésilien Eduardo Viveiros de Castro, a fini par ne pas exister. Cet ouvrage imaginaire aurait pour enjeu principal de répondre à la question suivante : que doit conceptuellement l’anthropologie aux peuples qu’elle étudie ? Viveiros de Castro préfère y répondre en écrivant sur ce livre invisible "comme si d’autres l’avaient écrit" et en publiant les Métaphysiques Cannibales. Il y engage notamment une théorie-pratique anthropologique qui se ferait avec les outils conceptuels des peuples étudiés, et non plus avec les outils traditionnels de notre pensée occidentale, et de son gourou Narcisse, "qui à force de se regarder dans l’Autre, c’est-à-dire de voir toujours le Même dans l’Autre – de dire que sous le masque de l’autre c’est "nous" qui nous contemplons nous-mêmes- , finit (...) par ne s’intéresser qu’à ce qui nous intéresse, à savoir nous-mêmes." Au contraire, faire de l’anthropologie avec les styles de pensée du milieu envisagé suppose de remplacer la relation entre sujet connaissant (l’ethnologue par exemple) et objet connu (un peuple), par une relation entre deux sujets producteurs de connaissance, en demandant aux "objets" ce qu’ils pensent et en pensant depuis leurs perspectives. L’objet d’étude redevient un sujet, sujet à travers lequel nous modifions nos modes de pensée afin d’accéder à sa réalité.


Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg - Exposition : Doré & Friends, Dessin, illustration, BD, cinéma

21 février - 25 mai 2014
Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg
Exposition : Doré & Friends, Dessin, illustration, BD, cinéma


L'exposition invite à découvrir une filiation imprévue en mettant les albums et illustrations de Gustave Doré en relation avec les planches d’illustration et de bandes dessinées d'André Gill, Charles Philippon, Rodolphe Töpffer, Cham, Grandville, Jossot, Alphonse Allais, Willem, Li Fan, Walter Swennen, Blutch, Winshluss, Greg Shaw, Reiner Zimnik, Francis Picabia, George Grosz, les dessins de Max Beckmann, Paul Klee, Iris Levasseur, Raymond Pettibon, Daniel Dezeuze, Julien Carreyn, Antoine Marquis, Ernest T. Les albums et illustrations de Gustave Doré sont également présentés en même temps qu'une sélection d'œuvres cinématographiques avec lesquelles elles entretiennent une certaine parenté, parmi lesquelles celles de Jacques Demy, Jean Cocteau ou Terry Gilliam. Une proposition scénographique de l’artiste Stéphane Calais accompagne et rythme cette présentation sous la forme de dessins muraux.


Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg - Exposition : Clément Cogitore, fictions

15 mars - 29 mai 2014
Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg
Exposition : Clément Cogitore, fictions


À raison d’une fois par an, le MAMCS accueille un artiste pour une sélection restreinte d’œuvres inédites et lui propose d’entrer en résonance avec un choix de pièces de la collection. Clément Cogitore est le premier artiste à prendre part à ce programme qui se fait en partenariat avec le CEAAC. Après des études à l’École supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg et au Fresnoy-Studio National des arts contemporains, Clément Cogitore (né en 1983) développe une pratique à mi-chemin entre cinéma et art contemporain. Mêlant films, vidéos, installations et photographies, son travail pose la question de ce que nous dit l’image (animée ou non), avec une prédilection non dissimulée pour les thèmes que sont la mémoire collective, la figuration du sacré ou encore l’idée de perméabilité des mondes.


La Chambre, Strasbourg - Exposition : Oblick — dialogues de la photographie

15 mars - 1er juin 2014
La Chambre, Strasbourg
Exposition : Oblick — dialogues de la photographie


Oblick — dialogues de la photographie, a pour vocation de créer la rencontre entre jeunes auteurs, professionnels et grand public au coeur de l'Europe. Par l’organisation d’expositions et de temps de rencontres professionnelles, Oblick se veut un focus sur la jeune création, le processus de professionnalisation dans un contexte international et la découverte de la scène contemporaine de chacun des 3 pays invités.


Espace Saint-Martin, Haguenau - Exposition : ArTandem

18 janvier - 8 juin 2014
Espace Saint-Martin, Haguenau
Exposition : ArTandem


Les artistes ArTandem I : Elisabeth Hoffmann, Uschi Lüdemann, Marie-Jeanne Lejeune, Christa Kress, Luc Dornstetter, Sylvia Kiefer, Anne-Marie Reeb, Ingrid Bürger, Jean-Roch Klethi, Beatemarie Busch, Vérok Gnos, Hedi Schulitz, Cloria Keller.
ArTandem II : Julien Kuntz – Lilo Maisch, Anne-Marie Rodic, Gabriele Müller-Nagler, Nicole Kopp, Ursula Steuler, Laurence Scheer, Christine Bauer, Geneviève Nicolet-Woelfli, Jutta Hieret Piosczyk, Claude Braun, Rosa Baum. Scénographie : Lucie Broisin
En janvier 2014 les villes de Haguenau et Landau ont fêté le 50e anniversaire de leur jumelage. ArTandem est un hommage à cette amitié, une transcription artistique. 12 artistes alsaciens membres des "Artistes indépendants d’Alsace" (AIDA) et 13 artistes allemands, membres de "Gemeinschaft der Künstlerinnen und Kunstförderer e.V.-Karlsruhe" (Gedok), se sont portés volontaires pour participer à ce projet. Ils ont été tirés au sort pour former des équipes mixtes. Un relais artistique s’est alors mis en place au sein de chaque duo. Avançant ensemble, par étapes et par échanges, ils ont produit des oeuvres qui sont le fruit de cette création en tandem.


Musée Unterlinden, Colmar - Exposition :  Fouilles archéologiques récentes de la nécropole de Sainte-Croix-en-Pleine

3 avril - 23 juin 2014
Musée Unterlinden, Colmar
Exposition : Fouilles archéologiques récentes de la nécropole de Sainte-Croix-en-Pleine


La fouille menée par l’INRAP à Sainte-Croix-en-Plaine en 2005 a révélé une importante nécropole protohistorique : monuments funéraires et sépultures de la fin de l’Âge du Bronze, autour de 1050 avant notre ère, jusqu’au début du second Âge du Fer, vers 400 avant notre ère. Les nombreuses parures et poteries mises au jour dans ces sépultures sont présentées pour la première fois dans cette exposition-dossier ; elles témoignent de l’artisanat et des pratiques funéraires de l'époque.


Stimultania, Strasbourg - Exposition :  Rozenn Quéré et Yasmine Eid-Sabbagh, Vies possibles et imaginaires

11 avril - 29 juin 2014
Stimultania, Strasbourg
Exposition : Rozenn Quéré et Yasmine Eid-Sabbagh, Vies possibles et imaginaires


C’est l’histoire de quatre femmes fortes et truculentes, exilées aux quatre coins du monde, quatre soeurs Palestino-libanaises qui ont traversé l’histoire du XXe siècle. C’est une histoire entre documentaire et imagination, entre biographie et théâtre, qui s’appuie sur des photographies de famille et des entretiens sonores, sur le récit d’événements vécus et fantasmés. C’est une réflexion sur une manière de récolter, de fouiner, d’écouter, de faire émerger des histoires et des mots, et de les recréer au présent, de la façon la plus vivante possible, en mêlant la subjectivité de ces femmes à la nôtre. Ce que nous proposons là, c’est une relecture de la réalité teintée de tendresse et d’humour, qui s’inscrit dans un parti pris de proximité ; une enquête au cœur de laquelle nous plaçons l’imagination des unes et des autres. Jocelyne, l’aînée des soeurs, vivait au Caire ; Frieda, la benjamine, s’est exilée à Paris ; Stella a quitté le Liban en guerre pour New York ; Graziella, sa jumelle, est la seule à être restée à Beyrouth. Loin du portrait objectif ou historique de Graziella et ses soeurs, nous nous sommes attachées, avec Vies possibles et imaginaires, à traduire l’extravagance et l’imagination de ces femmes, à donner à leurs affabulations le même statut qu’au réel. En d’autres termes, à travers l’articulation du texte et de la photographie d’archive, nous n’avons pas cherché à écrire leur histoire : nous avons voulu écrire leur mythe. Rozenn Quéré et Yasmine Eid-Sabbagh 2012.


Pôle Média Culture Edmond Gerrer, Colmar - Exposition :  Les Gardiens des lieux

15 mars - 30 juin 2014
Pôle Média Culture Edmond Gerrer, Colmar
Exposition : Les Gardiens des lieux


Pendant deux ans, Baptiste Cogitore est parti à la rencontre des hommes et des femmes qui vivent ou travaillent dans d'anciennes synagogues alsaciennes. Sur les quelque 200 anciens lieux de culte juifs de la région, accompagné du photographe Pascal Koenig, Baptiste Cogitore est allé interroger "les gardiens des lieux" sur leur rapport au temps, à l'Histoire et à la pierre. Une série de rencontres humaines parfois surréalistes, dans des synagogues devenues tour à tour caserne, cinéma, hangar, salle des fêtes ou maison d'habitation. Traversés par l'Histoire et désaffectés au fil des ans, ces anciens lieux de culte posent aujourd'hui la question de leur sauvegarde, ou du moins de leur réaffectation dans un espace-temps bouleversé par les exodes ruraux et les désastres d'un génocide. De ces rencontre est né le double projet d'un livre (Les Gardiens des lieux, éditions Rodéo d'âme, 2013) et d'une exposition photographique.


Fondation Fernet-Branca, Saint-Louis - Exposition :  Lee Bae

12 avril - 31 août 2014
Fondation Fernet-Branca, Saint-Louis
Exposition : Lee Bae


Artiste majeur de la scène contemporaine coréenne, Lee Bae est né en 1956. Il vit et travaille à Paris. Arrivé en France en 1990, il devient l’assistant de Lee Ufan, considéré aujourd’hui comme le plus grand artiste international coréen. Il en est d’une certaine manière un véritable successeur, notamment dans leur approche semblable de la performance et de l’engagement de l’artiste. Proposant une lecture inédite de l’œuvre de l’artiste, l’exposition présente plus de 80 peintures, dessins, sculpture et vidéos réalisées de 1997 à aujourd’hui. Quatre installations monumentales et des séries anciennes comme les graphites, les agrafes, les tableaux en charbons de bois sont pensés autant comme une performance que comme des œuvres in situ toujours liées à l’espace. Elle aspire ainsi à rendre sensible à la fois un travail construit autour de la forme et de la diversité des matériaux et une approche singulière du temps et de l’espace, qui se déploient depuis plus de vingt ans.


MAMCS Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg - Exposition :  Clément Cogitore, Fictions

15 mars - 21 septembre 2014
MAMCS - Musée d'Art Moderne et Contemporain, Strasbourg
Exposition : Clément Cogitore, Fictions


Clément Cogitore (né en 1983) est un créateur d’images dont la démarche oscille entre plusieurs pratiques, principalement la vidéo, l’installation et la photographie. Ses travaux mêlent de façon étroite des éléments issus de la réalité avec des scènes fictives, sans que la frontière entre ces deux univers soit clairement identifiable. Cogitore s’appuie sur cette porosité pour créer le doute, l’attente, la tension chez le regardeur de ces images dotées d’un fort pouvoir de fascination. Ses œuvres, qui empruntent indifféremment à l’iconographie religieuse au sommet de son art ou aux images déversées par les médias contemporains, interrogent en effet l’intellect, troublent l’analyse (l’image devant nous est-elle ou non une mise en scène) et à ce titre « dérangent » ; elles n’en sont pas moins séduisantes et témoignent d’une quête avouée de l’artiste vers le beau, voire la grâce. Un groupe d’Anonymous recueillis près d’un feu après une manifestation, les rescapés d’une catastrophe emmitouflés de couvertures de survies réunis autour d’un gisant, une grotte qui devient le théâtre de recherches scientifiques et de manifestations surnaturelles, Julian Assange surpris dans une danse proche de la transe par les images d’un téléphone portable… sont parmi les sujets qui habitent les œuvres figurant dans l’exposition, à mi-chemin entre épiphanies et récits fantastiques. Plusieurs d’entre elles ont été spécialement conçues pour l’exposition (Élégies, La Caverne, Déposition), Cogitore semble y exacerber un peu plus son attrait pour la rencontre entre l’humain et l’indicible, qu’il prenne les formes du sacré ou du surnaturel.


Musée des Beaux-Arts de Strasbourg - Exposition : La Garde civique de Saint-Adrien à Haarlem de Cornelis Engelsz

15 mars - 2 novembre 2014
Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
Exposition : La Garde civique de Saint-Adrien à Haarlem de Cornelis Engelsz


Depuis 1895, date de son achat, le Musée des Beaux-arts de Strasbourg conserve une importante peinture de Cornelis Engelsz. (Gouda, 1574 ou 1575- Haarlem, 1650) montrant la Garde civique de Saint-Adrien à Haarlem. La toile de grand format (178 x 510 cm), porte le monogramme de l’artiste et la date de 1612. Il s’agit de l’unique peinture de ce genre conservée dans un musée français. Malheureusement, elle a souffert au cours des vicissitudes de l’histoire : ne pouvant être déplacé, le tableau a été endommagé au moment du bombardement de 1944, et une restauration fondamentale a été nécessaire pour le présenter à nouveau au public. Bénéficiant du mécénat de BNP Paribas, cette intervention, qui a débuté en 2008, en fait un des fleurons -ô combien spectaculaire- de l’ensemble des peintures nordiques du Musée des Beaux-arts de Strasbourg. Un dispositif pédagogique complète cette présentation et met en lumière les enjeux de la restauration.


Musée Lalique, Wingen-sur-Moder - Exposition : Le monde aquatique de Lalique

16 mai - 11 novembre 2014
Musée Lalique, Wingen-sur-Moder
Exposition : Le monde aquatique de Lalique


L’imaginaire Lalique emprunte beaucoup au thème de l’eau. Sirènes, poissons, libellules, grenouilles... tout ce petit monde se retrouve aussi bien dans les bijoux, que dans les arts de la table, les vases, les statuettes... Cette exposition permet de faire le lien entre les sources d’inspiration et les créations Lalique mais aussi de faire un voyage dans un univers enchanteur.


Musée Archéologique, Strasbourg - Exposition A l'est, du nouveau !

25 octobre 2013 - 31 décembre 2014
Musée Archéologique, Strasbourg
Exposition A l'est, du nouveau !


L’histoire de l’Alsace croise celle de nombreux conflits. Le Musée Archologique propose une immersion dans une archéologie finalement moderne. Made in Alsace vous conseille cette visite-découverte.
L’archéologie des conflits contemporains, et tout spécialement du premier conflit mondial de 1914 à 1918, est une branche très novatrice de l’archéologie, qui ouvre de nombreuses perspectives pour la recherche historique et renouvelle la compréhension de la vie quotidienne des combattants sur les lignes de front. Des résultats très importants ont été obtenus en Alsace et en Lorraine au cours de la dernière décennie, en particulier à l’occasion d’opérations archéologiques menées sur des positions fortifiées, par exemple les sites récemment explorés de Geispolsheim/Schwobenfeld dans le Bas-Rhin ou de Carspach/Kilianstollen dans le Haut-Rhin.


Musée Würth, Ernstein - Exposition : Anthony Caro. Œuvres majeures de la collection Würth

7 février - 4 janvier 2015
Musée Würth, Ernstein
Exposition : Anthony Caro. Œuvres majeures de la collection Würth


Travaillant avec Henry Moore, Anthony Caro a découvert le modernisme. Après avoir rencontrer Clément Greenberg, Kenneth Noland et David Smith , il abandonne le travail figuratif de ses débuts pour s'orienter vers des sculptures faites de soudures ou d'assemblages d'ensembles préfabriqués métalliques (en acier, en fer ou en alliage), telles que des poutres et des pièces de diverses formes.